Vin Vins de Savoie

Voir tous les produits sur Vin Vins de Savoie »

Vin de Savoie est une Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) pour les vins rouges et blancs de la région viticole de la Savoie, située dans les contreforts des Alpes.

L'histoire

La culture de la vigne en Savoie se développe depuis l'antiquité, lorsque le territoire était occupé par les Allobroges, une tribu celtique admirée pour ses avancées agricoles. Au Ier siècle av. J.-C., ils cultivaient une vigne appelée vitis allobrogica, capable de résister au climat alpin. Le vin qu'ils produisaient est entré dans l'histoire lorsque l'empereur Auguste et l'écrivain Columelle lui donnèrent le qualificatif de vin vendangé, probablement pour son passage en barriques de sapin et de mélèze.

Au Moyen Age, après les grandes invasions et la chute de l'Empire romain, l'église fut chargée de donner une nouvelle impulsion à la viticulture de Savoie. La transition entre le Moyen Age et la Révolution a entraîné des changements dans la répartition du vignoble. L'abolition progressive de la servitude a entraîné la fragmentation des terres et l'extension des surfaces viticoles. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, l'amplitude du vignoble a été réduite de la plaine à des pentes de plus de 1000 mètres d'altitude. Pour limiter cette progression et dans un souci de qualité, le Duc Emmanuel Philibert introduit par un édit de 1559 l'interdiction des vendanges.

D'une manière générale, la Révolution française de 1789 a eu un impact favorable sur le développement de la vigne en Savoie : l'adhésion des agriculteurs à la propriété par le rachat des vignes a réduit les cultures agricoles et généralisé le travail direct. En 1860, l'annexion de la Savoie à la France eut des conséquences mineures et ses vins entrèrent en concurrence directe avec les vins du sud. L'arrivée du phylloxéra en Savoie en 1877, comme dans toute la France, provoqua un véritable ravage. Malgré l'arrivée de ce fléau, la superficie du vignoble reste pourtant constante. Et pour cause, le remède greffé américain, découvert à la fin des années 1880, s'accompagne d'un vaste mouvement de replantation. Cette dernière a été motivée par les prix élevés résultant de la réduction du vignoble méditerranéen et a donc compensé la destruction causée par le phylloxéra.

En 1957, l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) qui réglemente les appellations d'origine en France a reconnu la région avec l'appellation VDQS (vin de qualité supérieure), puis la Savoie a été reconnue Dénomination d'origine contrôlée (AOC) par décret du 4 septembre 1973.

La situation géographique

La région est divisée en environ trois zones distinctes : le terrain sculpté par le glacier le long de la rive sud du lac Léman, la chaîne de montagnes près de l'extrémité nord du lac du Bourget et la zone bordant le massif des Bauges au sud de Chambéry. Le vignoble a une superficie totale de 2100 hectares, répartis dans les départements de Savoie, Haute-Savoie, Ain et Isère, dans le sud-est de la France. L'AOC Savoie est divisée en 16 appellations géographiques, qui peuvent utiliser l'appellation sur leurs étiquettes de vin.

Le vignoble savoyard est établi presque exclusivement sur des sols caillouteux issus de l'érosion, des moraines glaciaires et des cônes rocheux. Les seules exceptions sont les calcaires marneux du Kimméridgien, dans les communes de Chignin et Jongieux. Certaines parcelles sont plantées sur des sols schisteux, comme le Cevin, qui ont la particularité de stocker plus facilement la chaleur du jour et de la restituer à la plante pendant la nuit, en plus de donner aux vins une riche minéralité.

Le climat est montagneux en raison de la présence du massif alpin. En raison des conditions climatiques, le vignoble se limite à être planté dans les Préalpes françaises et sur les pentes les mieux exposées des vallées alpines les plus froides. Dans la vallée, les jours de gel sont fréquents, atteignant même 100 jours par an ; seuls les fruits locaux peuvent résister à cette baisse de température. Il y a des zones spécialement protégées par des plans d'eau qui réduisent le froid, comme les terres sur les rives du lac Bournet et au nord de la Chautagne, où le climat méditerranéen est légèrement marqué.

Les vins

  • Les rouges
  • Pour les vins rouges, les principaux cépages sont Gamay et Mondeuse, qui peuvent être complétés par un peu de Pinot Noir. Dans certaines communes de Savoie, on ajoute également au mélange les cépages Cabernet Franc, Cabernet Sauvignon et Persan, ainsi que dans certaines régions de l'Isère, où on utilise les variétés Persan, Etraire de la Dui, Servanin et Joubertin.

  • Les blancs
  • Pour les vins blancs, les cépages les plus répandus sont Jacquère, Mondeuse et Highesse. Les autres cépages autorisés sont l'Aligoté, le Chardonnay et le Veltliner. Dans les communes de Haute-Savoie, les variétés Chasselas, Gringet, Roussette d'Ayze, Marsanne et Verdesse sont également utilisées dans une moindre proportion.

    Acheter Vins Vins de Savoie en ligne.

    Voir plus

    Uvinum change de nom et devient Drinks&Co pour développer sa présence à l’international et vous proposer une offre encore plus variée, au meilleur prix.
    Bonne découverte ! Fermer [x]