Vins Triple “A” – Agriculteurs, Artisans, Artistes

Par Karin Mosca

Chaque producteur de vin est, en même temps, un agriculteur, un artisan et un artiste. Les partisans du mouvement du Triple “A” en sont convaincus. De quoi s’agit-il? Nous vous expliquons!

Le mouvement

Le mouvement du Triple “A”, né à Gênes en 2003, va à l’encontre de la standardisation du vin. De nos jours, les multinationales du secteur vitivinicole adoptent des techniques agricoles et œnologiques “en série” qui compromettent les caractéristiques uniques et naturelles, tant des différentes variétés de raisin comme du territoire. Par conséquent, les caractéristiques organoleptiques se normalisent au profit d’une production abondante, destinée à la consommation massive.
Comment les multinationales normalisent-elles la production de vin? Tout simplement en utilisant des produits chimiques dans les vignobles et des levures sélectionnées au laboratoire pendant le processus de vinification. C’est deux pratiques sont absolument bannies par le mouvement du Triple “A”, qui préfère adopter des actions respectueuses de l’environnement pour le soin des plantes. Le mouvement préfère également une production la moins interventionniste possible.

Pourquoi les trois “A”?

Agriculteurs: pour produire un vin de qualité, il faut établir une relation appropriée entre l’homme et la plante, basée exclusivement sur des interventions naturelles. Seuls ceux qui cultivent la vigne sont capables de le faire eux-mêmes. De plus, il faut que l’œnologue connaisse bien le terroir et les raisins qu’il traite pour pouvoir les représenter du mieux possible dans le produit final.
Artisans: afin ne pas altérer les caractéristiques naturelles des raisins et, par conséquence, modifier la structure du vin, l’œnologue doit connaître chaque étape du processus d’élaboration comme s’il était un artisan. Le vin devient une expression de la connaissance même.
Artistes: faire du vin est un art, comme un geste d’amour. Le producteur possède la sensibilité artistique lui permettant de respecter son “œuvre” en mettant en relief les caractéristiques particulières dérivant du terroir et de la variété du raisin.

Caractéristiques des vins Triple “A”

Pour produire des vins Triple “A”, il faut suivre des règles précises :
• Sélection massive des raisins pour écarter les plantes défectueuses.
• Il est interdit d’utiliser des produits chimiques synthétiques qui ne respectent pas le raisin et ses cycles naturels.
• Il nécessaire d’utiliser des raisins tout à fait sains et vendangés une fois qu’ils ont atteint la maturité physiologique.
• On n’ajoute pas de dioxyde de soufre ni d’autres additifs au moût. Au moment de la mise en bouteille on peut ajouter du dioxyde de soufre mais seulement en très petites quantités.
• Il est interdit d’utiliser des levures sélectionnées. Cependant les levures autochtones, elles, sont acceptées.
• Il est interdit de réaliser des interventions chimiques ou physiques avant et pendant la fermentation alcoolique. Seul est autorisé un simple contrôle de la température.
• Le vin vieillit sur des lies fines jusqu’à sa mise en bouteille.
• Il est interdit de corriger tout paramètre chimique.
• Il est interdit de clarifier et filtrer le vin avant la mise en bouteille.

Vous êtes curieux d’essayer ces vins qui respectent l’environnement et découvrir leur singularité?

Traduit par Christine B.

 TAGS:Domaine de Marotte Cuvée Eline 2012

Domaine de Marotte Cuvée Eline 2012

Soumis à une gestion biologique certifiée Ecocert, le vignoble profite d’une culture des plus saines, sans fertilisation ni produit chimique.

 TAGS:Château de Fosse-Seche Eolithe 2017

Château de Fosse-Seche Eolithe 2017

Guillaume Keller travaille dans le respect de la nature (culture biologique certifiée Ecocert) et la nature le lui rend bien.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire