Un gin pour chaque gin tonic

Par Jordi Luque
Gin Tonic

Diferentes tipos de ginebra, diferentes tipos de gin tonic - Drinks&Co

Le gin, c’est comme une toile blanche. Tout commence avec une base d’alcool de céréales, infusé avec des baies de genièvre. À ce niveau, cela pourrait déjà presque être considéré comme du gin. Ensuite, en fonction du niveau de sucre résiduel ou du profil aromatique, on peut classer ce spiritueux en sept familles différentes.

Sept types de gin

Le Jenever est, si l’on peut dire, un prototype du gin, l’ancêtre de ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de gin. Fabriqué traditionnellement aux Pays-Bas, il se divise en deux catégories : les jeunes et les vieux. Il se distingue surtout par le niveau de sucre qu’il contient, qui varie entre 10 et 20%. Il est sucré et, en fait, on ne peut pas vraiment le considérer comme du gin en tant que tel, car il est fabriqué à partir d’un distillat appelé « vin de malt » élaboré avec de l’orge, du seigle et du maïs maltés.

Les Old Tom sont, eux, des gins fabriqués à partir d’un alcool de céréales, comme la vodka. Avec leurs notes sucrées, ils sont similaires aux Jenever, mais ils sont originaires de Londres, tout comme le London Dry, qui, au contraire, est extrêmement sec avec un fort goût de genièvre.

Les Plymouths sont une sorte de mélange des deux précédents : un peu sucrés mais pas trop. Ils se différencient par leur équilibre. Ni la genièvre, ni les notes plus amères du London Dry ne sont trop dominantes, les arômes se mêlent harmonieusement.

Ensuite, il y a l‘American Dry Gin. Il s’agit d’un gin London Dry qui a été légèrement vieilli en fût, (généralement en ex-fûts de bourbon). Il existe également des gins vieillis en barriques qui possèdent une couleur ambrée, mais ils sont très rares (malheureusement, car ils sont généralement très bons).

Au cours des dernières décennies, on a également vu apparaître des gins qui ne correspondent pas aux classifications ci-dessus, et qui ont été qualifiés de « premium » dans certains pays. Il s’agit essentiellement de London Dry avec de nombreuses infusions de plantes : la marque qui prétend détenir le record en compte 47.

De la théorie à la pratique

Bon, maintenant, passons aux choses sérieuses. Voici quatre recommandations de gin qui donneront de la personnalité à votre gin tonic. Mais avant de vous lancer dans la préparation, gardez à l’esprit ces quelques règles et suivez-les comme s’il s’agissait de commandements divins :

  1. Utilisez un verre haut et étroit ; les verres ballons sont une fausse bonne idée, ils sont peu pratiques et contre-productifs.
  2. Remplissez le verre de glaçons (deux ou trois, selon la taille et la forme, sont généralement suffisants).
  3. Utilisez une dose de gin pour deux doses et demie de tonic, ou plus précisément : 50 ml de gin pour 125 ml de tonic.
  4. La seule garniture autorisée est un quartier de citron vert ou jaune ou une écorce d’agrume.

Un gin tonic classique avec The Botanist

The Botanist est un gin écossais aromatisé avec des plantes d’Écosse. Peut-on alors parler d’un London Dry ? Et bien oui, parce que c’est un gin très sec dans lequel le genièvre domine. Pourquoi est-ce que je suggère un London Dry pour un gin tonic classique ? Et bien parce que le London Dry était celui utilisé par l’un des maîtres de la scène du cocktail de Barcelone, Manel Tirvió, au légendaire bar Tirsa : il l’appelait le gin tonic anglais.

Hendrick’s Gin pour un gin tonic rafraîchissant

C’est bien connu, le concombre est un légume particulièrement rafraîchissant, tout comme les fruits d’été gorgés d’eau comme le melon ou la pastèque. La marque Hendrick’s utilise du concombre dans sa recette et nous offre donc un gin rafraîchissant, parfait pour les chaudes journées (ou nuits) d’été.

Hayman’s Old Tom Gin pour un gin tonic doux

Certains palais n’apprécient guerre l’amertume du gin tonic. Il est très fréquent qu’ils associent cette amertume au tonic, mais, la plupart du temps, cela vient du gin (c’est facile à vérifier : il suffit de remplacer le gin par de la vodka). Pour un gin tonic plus doux il est fortement recommandé d’utiliser un tonic Old Tom, avec une concentration en sucre plus élevée.

Un gin tonic nipon: Nikka Coffey Gin

Depuis quelques années , les japonais ont fait une entrée fracassante dans le monde des spiritueux avec des propositions de très haute qualité. Les whiskies sont bien connus, mais les gins japonais sont également excellents. Attendez-vous à des notes de fleur de cerisier, de saké, de yuzu et d’agrumes. C’est le gin tonic idéal pour accompagner quelques sushis ou pour se plonger dans l’œuvre complète d’Akira Kurosawa (qui représente tout de même cinq décennies de cinéma).

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire