Tout savoir sur la Syrah

Par Lili Coustenoble

Le 16 février, c’est le jour international de la Syrah ! Cela mérite bien qu’on s’intéresse d’un peu plus près à ce cépage célèbre dans le monde entier.

On dit LA Syrah ou LE Syrah ? 

Commençons par une question qui se pose souvent, est-ce qu’on dit le Syrah ou la Syrah ? Bien qu’on entende souvent parler du Syrah au masculin, cette variété s’accorde bel et bien au féminin, on dit donc la Syrah, voilà qui vous évitera de commettre un impair lors de votre prochain dîner. Et si vous voulez briller encore un peu plus en société, vous pourrez ajouter que la Syrah représente 4% du vignoble mondial avec 185.000 hectares de surface plantée, ce qui fait de lui le 4ème cépage rouge mondial derrière le Cabernet Sauvignon, le Merlot et le Tempranillo.

Les origines de la Syrah 

Si l’on sait que c’est le cépage emblématique  de la Vallée du Rhône, on sait moins d’où il vient. En effet, l’histoire de ses origines est longtemps restée mystérieuse. Après avoir exploré de nombreuses hypothèses sur sa provenance, comme la Sicile, la Syrie, la ville de Chiraz en Iran ou une île grecque du nom de Syros, une récente étude a finalement révélé une vérité bien moins exotique. La Syrah serait née d’un croisement de deux variétés anciennes et devinez où… En Isère ! Voilà, la boucle est bouclée, ce n’était pas la peine d’aller chercher bien loin, la Syrah est française. Cocorico !

La Syrah en France…

Principalement présent dans la Vallée du Rhône, c’est le cépage de base de tous les grands vins de la région. On le retrouve notamment dans l’appellation Cornas, composée à 100 % de Syrah, mais c’est aussi la variété phare des très célèbres vins de Crozes-Hermitage, Hermitage, Saint-Joseph, Châteauneuf-du-Pape ou Côte-Rôtie. En dehors de cette région, c’est un cépage également très cultivé dans le Languedoc, en Provence et dans le Sud-Ouest

…Et dans le Monde 

C’est un cépage bien connu pour l’élaboration des vins du Nouveau Monde. Il est particulièrement apprécié en Australie où il a été importé dans les années 1830 et rebaptisé Shiraz (et cette fois on dit LE Shiraz, vous suivez ?). C’est aujourd’hui le cépage le plus planté du pays. L’Argentine, l’Afrique du Sud, le Chili, les Etats-Unis et plus récemment la Nouvelle-Zélande, se sont également laissés séduire par cette variété. En Europe aussi sa croissance est fulgurante, on la retrouve principalement dans les pays méditerranéens comme l’Espagne, le Portugal, l’Italie ou la Grèce !

Allez, on déguste ! 

Voilà pour l’histoire, mais il est temps de passer à la dégustation ! A l’œil, la Syrah nous séduit déjà par sa belle couleur pourpre, sombre, aux reflets violets. Au nez, on distingue trois arômes principaux qui se développeront de manière plus ou moins prononcée en fonction du terroir et du climat : les épices et le poivre, les fruits noirs bien mûrs et les arômes floraux, notamment ceux de violette. En bouche, les vins élaborés à base de Syrah se caractérisent par leur puissance aromatique, leurs tanins soyeux et leur longue finale.  Ce sont souvent des vins avec un beau potentiel de garde.  Avec les années, ils peuvent révéler des notes de cuir, de musc ou truffe. 

On mange quoi avec un verre de Syrah ?

Un vin plutôt jeune accompagnera très bien une pizza, un plat de pâtes ou un barbecue. En revanche, pour les Syrah plus complexes ayant déjà quelques années, on vous recommande une souris d’agneau confite au four, une viande rouge braisée, une terrine de lapin, une poêlée de champignons, ou encore un plat qui sent bon les épices comme un tajine

Voilà, vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à organiser une dégustation de différents vins à base de Syrah pour trouver votre préféré !

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire