Étiquette : vin

Cadeaux de Saint Valentin (II)

Decanter ILa Saint Valentin approche et nous devrons tous porter un toast à l’amour, pas vrai ? Mais quel décanteur allons-nous utiliser pour aérer notre vin avant de le servir ? Grâce à Uvinum, découvrez les références les plus intéressantes mais surtout les plus romantiques :

Tout d’abord nous vous présentons, ce décanteur original en forme de cœur. Idéal comme cadeau pour faire passer un message du type : « De tout mon cœur, je t’offre ce décanteur » si vous aimez les rimes. Mis à part, le côté esthétique, ce décanteur est vraiment pratique d’utilisation. En effet, grâce au creux du milieu, il est très maniable et donc pratique pour le service. En bref, c’est un bon cadeau de Saint Valentin.

DecanteurL’autre idée cadeau est cette bouteille à vin mais qui semble cependant plus appropriée pour des liqueurs et autres boissons spiritueuses. Basée sur le même principe que le décanteur, cette bouteille est un excellent cadeau romantique pour un amateur de vin ou non !

Si vous voulez faire le cadeau complet, et pour que le moment soit encore plus chaleureux, nous vous recommandons de l’accompagner d’une bouteille de  Quinta do Castelinho Vintage Double Magnum 1996, un Porto qui devrai laisser votre fiancé/e absolument éblouie par sa douceur et son amplitude d’arômes. La Saint Valentin mérite bien ça non ?

Les 10 légendes du vin

légendes du vinLes mythes et légendes nous trompent souvent. Jusqu’en 1976, les œnophiles pensaient que la France était l’unique pays capable de produire du vin haut de gamme. Même si aujourd’hui certaines légendes peuvent faire sourire, d’autres sont encore profondément ancrés dans nos esprits. Nous allons essayer d’y voir plus clair.

10. Le fruit utilisé pour décrire un vin, n’est pas le fruit qui a été utilisé pour l’élaboration

A moins que vous ne soyez en train d’acheter un vin élaboré avec des fruits autres que le raisin, le vin est fait à base de raisins blancs ou rouges et non à base de fruits mentionnés dans la description (par exemple, cerise noire, fraise, kiwi). On peut comparer cela aux saveurs artificielles, c’est-à-dire que le goût est similaire au produit copié sans contenir l’ingrédient en question. Ainsi, en lisant  “touche de framboise, cerise et vanille”, le producteur décrit simplement quel gout a son vin à l’aide de saveurs similaires mais qui ne furent pas utilisés dans l’élaboration de ce vin.

9. On doit avoir un verre de vin différent pour chaque type de vin

Là encore, c’est une légende qui fut discrédité il y a peu de temps. On a besoin d’un verre de vin en forme tulipe ou d’un coupe avec extracteurs sur la partie supérieure pour concentrer le parfum au nez etc. Par exemple, les différentes manières de déguster un vin comme la position de la langue en bouche pour aérer le vin ne sont pas nécessaires. Equipez-vous de bons verres à vin tels que Riedel Ouverture Vin rouge, ou les verres sans pieds de Zinfandel et garder de l’espace dans vos armoires !

8. Tu ne peux pas faire vieillir le vin avec certains bouchons

Des études montrent que les bouchons vissés, ou twist-off comme on les appelle parfois, sont plus consistants que ceux en liège. Une étude, parue la revue Wine Spectator du 31 mars 2005, pages 59-60, a conclu que les bouchons vissés laissent passer 0,001 centimètres cubes d’oxygène par jour dans la surface embouteillée, au lieu des 0,1 à 0,001 centimètres cubes d’air habituels. En effet, 7 bouteilles sur 35 bouteilles scellées avec liège ont permis de faire passer 0,1 cc! Cela signifie que les twist-off sont plus résistants et laissent entrer moins d’oxygène avec le temps d’où un meilleur vieillissement des bouteilles. Selon les producteurs de bouchons en liège, les gens pensent le contraire. Dans tous les cas, en achetant une bouteille avec tel ou tel bouchon, nous n’aurons aucun problème à la faire vieillir.  

7. Bordeaux, Bourgogne, Champagne, Xérès et Porto sont des cépages

A cause d’un système d’étiquetage confus en Europe, on confond souvent origine et cépages. Des villes de France, d’Espagne, d’Italie et du Portugal limitent la production de différents cépages à leur zone. Pour qu’une cave reçoive l’approbation légale et l’étiquette de son vin, elle doit remplir les conditions de l’organisme en charge de cette zone. Ainsi, un « champagne » n’est pas une variété de vin, mais le lieu où est produit ce vin mousseux. Vous voulez faire du vin non mousseux dans la région de Champagne et inscrire sur l’étiquette Cabernet Sauvignon ? Vous ne pourrez pas. C’est la même chose avec le Bordeaux, qui est un mélange de différents cépages de vins rouges, le Bourgogne, qui est principalement élaboré à partir de Pinot Noir et de Porto et qui s’élabore à partir de cépages de vins rouge et blanc.

6. Marier le vin blanc avec du poisson ou du poulet et le vin rouge avec une viande rouge

La question « quel vin dois-je servir avec ce plat ? » est très souvent utilisée mais incorrecte.  La meilleure manière de marier un aliment avec un vin est d’analyser les goûts de la nourriture et les goûts du vin. Par exemple, si vous aller faire du poisson de saison avec un peu de sel, citron et beurre, choisir un Sauvignon Blanc avec notes d’agrumes, ou un Chardonnay avec un goût de beurre serait du travail de professionnel. Cependant, si le saumon sera couvert d’une sauce de ronce, il serait plus adéquat d’opter pour un vin rouge fruité comme Pinot Noir, Merlot, ou même un Syrah. Le meilleur que vous puissiez faire est lire la description de l’étiquette du vin pour avoir une idée. D’autre part, il est important de savoir que les vins forts se marient mieux avec les plats salés, ou que les vins acides ont besoin d’un plat lui aussi un peu acide, ou que les plats relevés fonctionnent bien avec un vin qui contient un peu sucre résiduel  et non pas avec un degrés élevé d’alcool.

5. Les amateurs du vin sont snobs

Seules les personnes vivant dans le Bordeaux ou Napa sont… Non, je plaisante. En réalité, les amateurs de vins sont studieux et ont les pieds sur terre. Il y a beaucoup de gens qui masquent l’ignorance avec élégance. Les vrais amateurs de vin continuent passionnément leur éducation vinicole, et sont disposés à partager leurs connaissances et une coupe avec n’importe quelle personne intéressée.

4. Tu peux discerner la qualité du vin en regardant les « larmes » qu’il laisse dans le verre

Vous remuez votre verre, le laissez reposer et observez qu’une fine couche transparente s’est déposée à l’intérieur du cristal, et elle commence à s’égoutter vers le bas. Parfois connu comme les larmes, il s’agit simplement d’une petite quantité d’alcool et d’eau qui se rallie à la surface du verre. Ainsi l’alcool s’évapore et l’eau s’égoutte à l’intérieur du verre: pourquoi ? L’eau est un composant principal du vin et l’alcool s’évapore beaucoup plus vite, ainsi, quand vous laissez votre verre, l’alcool s’évapore et la tension superficielle de l’eau augmente en provoquant la formation de gouttes de l’eau desquelles la gravité prend le contrôle. Ce n’est pas une mesure de la viscosité ou la qualité du vin, ne vous en faites pas.

3. Boire le vin rouge à une température ambiante, et les vins blancs frais

Bien que cette idée ne soit pas nécessairement fausse, elle est souvent mal interprétée. Beaucoup de gens pensent qu’il faut laisser reposer le vin rouge  pour qu’il soit à température ambiante, et que le vin blanc doit être servi en sortant du réfrigérateur. La réalité est que le vin rouge laissé dans une pièce normale peut facilement atteindre les 60 degrés Fahrenheit. Beaucoup de professionnels sont d’accord, la meilleure manière de déguster du vin, si vous ne pouvez pas vous offrir un dispositif de stockage à température contrôlée, est de mettre votre vin rouge au frigo pendant environ 5 à 15 minutes avant de le servir et les vins blancs environ 20 – 30 minutes. Encore une fois, ce n’est pas une science exacte, mais ce qui est sûr est que les nuances ne sont pas observées dans un vin blanc servi trop froid par exemple. 

2. Tous les vins s’améliorent avec l’âge

En réalité, très peu de vins ont la structure appropriée pour supporter le vieillissement. La majorité des vins sont faits par être servi jeunes. « L’élite des vins » qui ont remporté des prix et les félicitations de la presse professionnelle sont ceux qui s’améliorent avec les années et la majorité des gens, ne peuvent pas les acheter. Par conséquent si vous gardez depuis 10 ans une bouteille de Zinfandel, pensant qu’elle deviendra meilleure, il est peut-être temps de la boire 😉

1. Sentir le bouchon dans un restaurant estime si le vin est mauvais

Le bouchon sent … le bouchon, et il ne te donnera pas d’indication sur la qualité du vin. C’est le vin qui doit être examiné par votre odorat, le bouchon se résume à un examen rapide. Que devez-vous regarder quand le sommelier vous montre le bouchon ? Si vous achetez une bouteille chère, la chose la plus importante à éviter est la contrefaçon, et si vous êtes es dans un restaurant de renom, il est peu probable de vous faire arnaquer. Juste quelques précautions : sur l’étiquette lit-on le nom de la cave, son logo ou bien des informations sur d’autres marques ? Le liège est-il abîmé, a-t-il permis la filtration d’une manière ou d’une autre? Si c’est une bouteille plus chère, l’année estampée dans le liège coïncide-t-elle avec la récolte du vin ?

Déguster ou tester un vin

Tester un vinDéguster ou tester ? En réalité, les deux sont synonymes, bien qu’il soit possible que le premier soit mieux adapté pour toutes les personnes qui ont été attirées par une bouteille de vin qui ont senti le plaisir de déguster un bon vin et veulent voir l’expérience se répéter, sans se convertir par cela en expert, ni en critique de vin. Le terme tester s’associe généralement aux experts de la dégustation.

Hugh Johnson, un expert renommé en vin, disait dans l’un de ses livres :

« Beaucoup de vins de qualité et même certains grands crus ne sont pas appréciés à leur juste valeur et gaspillés. Il coule sur des langues et à travers des gorges non synchronisées avec lui, non réceptives devant ce qu’il peut leurs offrir. Les gens occupés ou absorbés dans une conversation et qui viennent d’ingérer une forte boisson alcoolisée réduisent leur sens du goût, ou alors ceux qui mange une salade à la vinaigrette, peuvent ne plus reconnaitre un vin de table d’un bon vin. Ainsi, aucun d’entre eux ne peuvent se considérer comme un dégustateur de vin sensible ou passionné ».

 

En fin de compte, la dégustation est la capacité de transformer un acte commun, quotidien, en réflexion, avec un plus grand intérêt dans ce qui est fait. Quand un vin est dégusté, ses secrets essaient d’être déchiffrés, on essaie d’obtenir dans une gorgée le plus d’information possible. Les experts les appellent les caractéristiques organoleptiques, mais entre nous, ils font simplement référence à l’arôme, la couleur et les saveurs cachées du vin.

Déguster un vinQuand on visite une cave, il est possible que l’on soit invité à la salle de dégustation, et il est probable que la décoration peu abondante ou le manque d’ornements attirent votre attention. La raison est simple, tout ce qui pourrait vous distraire est évité pour que l’on se concentre uniquement sur la dégustation du vin: tous les sens doivent être acculés au vin qui sera dégusté. Même les testeurs professionnels, en général les œnologues, doivent se concentrer au maximum et c’est pour cette raison que le mobilier et la décoration sont plutôt austères.

Selon les experts en dégustation et testeurs en vin, divers facteurs entrent en compte : la stimulation, la sensation et la perception. Le premier est évidemment le vin à déguster, la sensation est un phénomène subjectif, dépendant de la stimulation des sens et finalement nous avons la perception qui interprète les sensations.

Justement le dernier facteur, la perception, requiert un apprentissage, pour arriver à se détacher des expériences précédentes et juger un vin avec objectivité. Il est important d’avoir à l’esprit que la qualification d’un vin comme « bon »dépendra des appréciations personnelles, cependant quand  on parle d’un vin sec ou astringent, on fait référence à un adjectif plus objectif et à des concepts qui peuvent être partagés.

Comment goûter un vin sans être un expert

DégustationTous ceux que aiment le vin et qui sentent une faiblesse pour son goût exquis, doivent reconnaitre qu’ils sont des dégustateurs sans le savoir. Les sens utilisés pour déguster un vin sont la vue, l’odorat et le goût, et ces sens ne sont pas réservés seulement aux dégustateurs ou aux sommeliers.Bien sur, être un dégustateur expert s’aquiere avec des années d’expérience, et les connaissances avec le temps. Cependant, on peut avoir une connaissance basique de la dégustation du vin seulement avec un intérêt et une expérience dans la consommation de vins.

Comme nous l’avons dit auparavant, les points basiques de la dégustation du vin est le bon usage des 3 sens (la vue, l’odorat et le goût). A partir de là, nous pouvons obtenir une bonne dégustation de vin.

Il faut toujours prendre le verre par le pied et le mettre à la hauteur des yeux, ainsi on peut voir la couleur, l’éclat et la propreté du vin. En remuant le verre on peut observer ce qu’on appele les larmes que laisse le vin sur les paroies, ainsi il est possible de déterminer le degré d’alcool du vin.

L’odorat joue aussi un rôle fondamental dans la dégustation, en introduisant légèrement le nez dans le verre, nous pourrons perçevoir les parfums appelés primaires, secondaires et tertiaires respectivement, en agitant légèrement le verre pour allonger les dits parfums.

Enfin, le point le plus fondamental est bien sur dégustation du vin, le fait de mettre à l’épreuve le sens du goût, en remuant le vin dans toute notre bouche sans laisser filtrer l’air. La saveur et le corps sont les points les plus importants du vin.

Décrire comment examiner un vin peut sembler facile, mais sans les connaissances adéquates les étapes précédentes ne serviraient à rien. Comme pour tout, l’expérience est très importante, le temps est notre allié, chaque fois que nous dégustons un vin il faut prendre en compte ces détails et classer les vins de caractéristiques similaires, cela aidera à avoir des points de comparaison entre un vin et un autre.

Il est aussi utile de bien s’imprégner du sujet à travers les médias et les différents moyens d’information, ainsi que connaître les caractéristiques basiques du vin qu’on goute. Cela nous donnera un point de départ dans la dégustation. Le faire en tant qu’amateur et pour le plaisir est une bonne forme de commencer son entrée dans le monde fascinant des vins. Toi aussi tu veux en faire partie?

Comment choisir un bon vin

Le vin enthousiasteLe plus important pour choir un vin c’est savoir que cher ne signifie pas forcement meilleur et que le prix de chaque bouteille dépend du processus d’élaboration du vin et n’est pas un indicateur de qualité. Las facteurs les plus significatifs du prix d’une bouteille sont:

  • l’attention plus ou moins importante apportée au vignoble
  • l’âge du vin
  • combien de temps le vin est-il resté en cave
  • les prix des frais annexes: le prix du matériel utilisé, étiquettes, bouchons, technologie, bouteille etc.

En Somme, un vin jeune est différent mais pas moins bon qu’un vin plus âgé.

En ce qui concerne, l’arôme et la saveur du vin, il n’existe pas de recette; comme expérience sensorielle, la dégustation du vin est très subjective. Cependant, on peut dire qu’un vin blanc doit avoir une acidité marquée qui  se ressent au moins 3 fois après avoir pris la première gorgée, en plus d’être fruité et de laisser une fraîcheur au palais. Dans le cas des vins rouges, la forte acidité n’est pas retrouvée, sauf pour les vins italiens, qui sont particulierement connus pour posséder cette propriété. Ces bouteilles ne doivent pas non plus avoir une astringence qui dessèche totalement la bouche, cela peut indiquer, s’il s’agit de vins âgés, qu’ils ne sont pas encore prêt à être goutés, puisque cette caractéristique est adoucie avec les années en bouteille. Dans tous les cas, les vins ne doivent pas avoir des parfums moisis ou rances, et encore moins si ce sont des vins jeunes.

Si on se retrouve face à un grand cru, on trouvera dans le verre de vin au moins un aspect de chaque étape de son élaboration, une note herbacée du vignoble, un parfum fruité du raisin, une touche florale provenant de la fermentation, et un parfum de vanille ou de tabac typique de la fermentation en barrique de bois. Cependant, au-delà des recettes, son objectif doit toujours être l’enthousiame de celui qui déguste, de façon à ce qu’il le goûte de nouveau.

Une autre incertitude est la température à laquelle chaque vin se doit se servir, et bien que ce soit une question de goûts, les experts le recommandent frais pour les vins blancs comme le Sauvignon Blanc et le Pinot Grigio à 10ºC, alors que, comme le Chardonnay ou le Viognier, les blancs les plus denses élevés en barriques de bois devraient être à 12ºC. Les mousseux et les vins doux se consomment  à une température entre 6ºC et ils 8ºC. En ce qui concerne les rouges, les plus légers et les jeunes se servent aux alentours de 12ºC. Finalement, les rouges denses veillis doivent être ouverts à une température entre 17ºC et 18ºC, malgré qu’on puisse entendre à température ambiante.

Les arômes des cépages blancs

Verre de Vin BlancLes questions classiques pour ceux qui abordent le monde de la dégustation est le thème des arômes du vin. Que sent ce vin? Que dois-je sentir? Cela sent ceci ou cela? C’est bon ou mauvais?

Si vous avez déjà vu dans un film ou une série, un expert capable de distinguer la récolte, le cépage, la région, la marque et même que cette année le gérant de la cave avait eu un rhume en octobre, vous n’ échappez pas à un sentiment de frustation quand vous sentez un vin et vous ne savez pas identifier tout cela. Au début il est normal que vous ne sachiez pas exactement reconnaitre un vin que vous dégustez.

Dans mon cas, la transition a été beaucoup plus naturel que tout cela. Je goutais un vin, si je l’aimais je regardais l’étiquette et j’essayais de me souvenir du nom. Avec le temps, je m’attardais un peu plus sur le cépage. Parmi les vins monocépages, petit à petit je trouvais des points communs entre un vin Chardonnay, par exemple, et un autre du même cépage. Je ne savais pas mettre un nom sur l’arôme mais je savais différencier un Macabeo d’un Riesling.

Je recommande toujours de commencer par des dégustations de vins blancs, parce que les gammes d’arômes sont plus distinctes (floral, fruité, herbes, miel ,…) que, parmi les vins rouges, qui ont des arômes différents selon l’âge.

Par la suite, lors d’un cours de dégustation on m’a donné les noms corrects pour décrire les impressions perçues. J’ai alors commencé à être considéré comme connaisseur, mais en réalité je préfère penser que je suis juste un passionné de vin.

On sent différents cépages? Oui, comme vous le savez une tomate raf sent différement d’une tomate poire. Mais si vous gouter un gaspacho de tomates avec un mélange des deux, c’est difficile de les distinguer. Si vous voulez apprendre à déguster les vins, commencez par essayer avec des vins monocépage, pour apprendre à reconnaitre chaque cépage séparement.

Cela sent ceci ou cela, c’est bon ou mauvais? Cela dépend de si vous aimez l’odeur ou non. Il y a des vins blancs très fidèle à la saveur du raisin en lui même, parce que le producteur souhaite révéler l’arôme du cépage au maximum. Cependant, certains vignerons (ou les oenologues) font des vins tout à fait différent, dans lequel on reconnaît à peine les cépages, parce qu’ils veulent que leur vignoble soit unique et différent ou montrer qu’il est capable d’obtenir des nouveaux arômes. Tout est ok si vous aimez le résultat.

Que dois sentir un vin blanc? Qui sait. Au cours de l’histoire, les arômes ont été marqués par différentes phases selon les cépages. Ainsi, un Gewürztraminer change selon si il a été cultivé dans la region de Castilla La Mancha ou dans celle d’Autriche.

Même dans le même vignoble, l’âge des vignes ou des facteurs externes de changement (réchauffement de la planète, nouvelles techniques de pressage et d’élaboration, les nouvelles connaissances des oenologues) les vins changent d’arômes

Enfin, nous devons garder à l’esprit qu’un vin sera différent si les raisins ont été récoltés vert ou si ils ont été récoltés mures. Logique non?

Raisins BlancsLa norme pour les raisins blancs est plus ou moins, ce qui suit:

Chardonnay: pomme verte, citron, pamplemousse, ananas, melon, banane, …

Riesling: vert pomme, agrumes, coing, fumé, épicé, pétrole, …

Gewürztraminer: rose, gardénia, litchi, mangue, pêche, …

Macabeo / Viura: fruits verts, pommes, fleurs blanches, vin, …

Muscat: Il existe plusieurs variétés d’arômes muscatel. De plus, quand il s’agit de vins mono-cépage, on utilize souvent des raisins très mures, fruits confits, de miel, pétales de roses, fleur d’oranger, pêches au sirop, …

Sauvignon Blanc: fruits mûrs, fumée, asperges, poivron vert, fruits de la passion, …

Albariño: ponme golden, miel, abricot, fleurs,…

Airen: banane, ananas, foin, orge, lavande,…

Malvasia: fruits blancs, citron, pêche, prune

Palomino: Lima, amandes amères, anis, sel, vinaigre balsamique, …

Verdejo: fruits blancs, herbe verte, mangue, melon, fenouil, …

Est-ce posible qu’un vin de tel cépage sente autre chose? Oui, bien sûr. De plus, le nom de l’odeur peut être le nom que vous avez donné. Dans certaines classes de degustations, on peut lire des arômes tels que: « rosée du matin en Octobre», «draps propres», «pomme rouge coupée en deux », « cuisson d’une boulangerie « ,… Cela peut sembler absurdes, mais en lisant, certains arômes vous viennent à l’esprit

Comment savoir si un vin qui sent la pomme est un Chardonnay, un Riesling, un Macabeo, ou tout autres cépages Albariño? Les arômes ne sont pas uniques. Le même vin a plusieurs saveurs à la fois, essayer d’identifier d’autres arômes nous aide à décoder. Plus qu’un conseil, c’est le passge obligatoire pour tout passionné de vin: essayer, essayer, essayer et essayer.

Uvinum France LIVE!

Après quelques mois d’avoir lancé le site en Espagne (le 13 décembre 2009) et nos premières expériences internationales en Angleterre et aux États-Unis  on a enfin fait le pas pour un pays qui nous tiens tous à coeur: la France.

Et ça pour diverses raisons. D’abord sentimentales: je suis moi-même français de nacionalité et lancer le site dans mon pays est quelque chose d’important , et en tant que fils de vigneron dans la Vallée du Rhône (Domaine de Grangeneuve – AOC Tricastin) ce lancemente me tenait à coeur.  

Mais mis à part ça ce premier point, le plus important est que la France a été et est encore La Référence du monde vin. Un pays de tradition, d’histoire vinicole, de grands vins mais aussi des milliers d’autres à découvrir, de consommateurs, etc… Être présent dans l’héaxagone est crutial pour nous dans notre objetif de positionner Uvinum comme la réference européene.

Mais qu’est-ce qu’Uvinum? C’est assez simple en fait. Uvinum est un site de recommandations et vente de vins. C’est un service qui inclue un catalogue unique à niveau mondial, tout en enrichissant celui-ci avec les opinions et contenus de consommateurs et d’experts comme vous, qui cherchent à être aidé dans la recherche de vin. Mais Uvinum est aussi un service intelligent, car grâce à notre technologie de behavioral targetting, nous pouvons personnaliser les recommandations pour vous offrir les meilleurs vins et mousseux à chaque occasion et à chaque consommateur. Notre objectif: vous aider. Quoi que soit votre demande on veut vous faciliter votre tâche.

Mais tout ceci s’enrichit dans le fait qu’Uvinum offre à ces utilisateurs les meilleurs tarifs du marché. Et pour une simple raison: Si on travaille avec les principales boutiques en ligne, on a forcément les meilleurs prix. Donc, pour n’importe quel amateur de vin , Uvinum est une grande solution à ces nécessités de découverte, recommandations et achats de vins et mousseux.

Ce lundi 18 novembre est un grand moment pour notre entreprise. Une entrée dans un pays clé pour notre avenir et on fera tout être à la hauteur de ce que vous attendez de nous.

J’espère pouvoir rencontrer nombreux d’entre vous sur le site.  Vous pouvez toujours nous joindre sur Twitter, Facebook et voici dans Uvinum.