Étiquette : vin et santé

Que se passe-t-il lorsque l’on boit avant d’aller dormir ?

Certaines études ont démontré que le fait de boire avant de se coucher peut accélérer l’endormissement. Ce phénomène est dû aux effets sédatifs de l’alcool qui varient en intensité en fonction du taux d’alcool dans le sang. D’autres études ont cependant démontré que l’on peut également développer une tolérance à ces effets sédatifs en trois nuits seulement. Voyons donc ce qu’il se passe lorsque l’on boit avant d’aller se coucher.

Que se passe-t-il lorsque l’on boit avant d’aller dormir ?Un sommeil insatisfaisant toute la nuit durant

Si nous constatons bien que l’alcool nous endort plus rapidement, il se peut que nous ne bénéficions pas d’un sommeil reposant pendant toute la nuit. Une étude de 2015 publiée dans Alcoholism: Clinical and Experimental Research a montré que les individus subissaient une augmentation du sommeil à ondes lentes, ou “sommeil profond”, tôt dans la nuit, mais connaissaient quelques heures plus tard des troubles du sommeil.

Le docteur Christian Nicholas, chercheur à l’université de Melbourne impliqué dans l’étude, explique que ces constatations indiquent que l’alcool nuit aux effets réparateurs du sommeil.

Il s’avère donc qu’une fois l’alcool éliminé du sang, c’est-à-dire après quatre à cinq heures pour une personne normale qui a trop bu, certains de ces paramètres changent de sens, causant des phases de réveil et de sommeil plus léger.

L’alcool n’affecte pas tout le monde de la même manière

Selon la docteure Ilene Rosen, directrice de programmes à l’Université de Pennsylvanie Sleep Fellowship et présidente de l’Académie Américaine de Médecine du Sommeil, l’alcool affecte probablement les personnes atteintes de troubles du sommeil différemment de celles ayant un sommeil sain. Celles qui ne dorment pas bien peuvent développer une tolérance à ces effets. La docteure leur conseille donc de ne jamais prendre d’alcool comme recours pour dormir. Rosen observe également que l’alcool pourrait aggraver les problèmes respiratoires pendant le sommeil.

Que se passe-t-il lorsque l’on boit avant d’aller dormir ?
Quelques conseils

  1. Ces études démontrent donc que les amateurs de vin nocturnes devraient patienter entre la boisson et le couché puisque bon nombre des problèmes liés à l’alcool et au sommeil sont dus à l’effet de “rebond”.
  2. Il est aussi important de garder une routine et d’aller se coucher tous les jours à la même heure, que l’on boive ou non. Il vaut également mieux dormir dans une pièce fraîche et sombre, et réduire la lumière des écrans de téléphone et d’ordinateur.

 

D’où vient le vin ?

La Russie est le berceau de la vodka. Le Mexique est celui de la téquila. Cuba, celui du rhum. L’Ecosse, celui du whisky. Mais…d’où vient le vin? L’attribution est incertaine et n’est pas exempte de querelles politiques. Cependant, l’apparition du vin n’est pas un fait que l’on peut isoler dans l’histoire, tout au contraire : il est indissociable de l’évolution historique de l’agriculture et de la gastronomie.

L’histoire du vin naît à l’époque néolithique

Tout porte à croire que le vin est né à l’époque néolithique (l’âge de pierre). Les premiers vestiges de ce qui pourrait être du vin furent trouvés dans les Monts Zagros (dans la région aujourd’hui occupée par l’Arménie, la Géorgie et l’Iran) et concrètement dans le village néolithique Hajji Firuz Tepe.

C’est dans ce peuplement que fut trouvée, pour la première fois, une vaisselle datant de 5400 av. J.‑C. qui contenait de l’acide tartrique, que l’on retrouve dans la peau des raisins, ce qui semble indiquer qu’elle aurait contenu du vin. De plus, ce vin provenait de la variété vitis vinifera sylvestris.

L’émergence de routes commerciales

Avec la progression, la conversion des sociétés nomades en sociétés sédentaires, la maîtrise des techniques agricoles évoluèrent et de nouveaux métiers apparurent et avec eux l’échange de marchandises et le commerce. Et avec le commerce, le développement du vin depuis l’Europe orientale vers l’Inde et la Chine.

Le vin dans l’Égypte ancienne

On a retrouvé des représentations picturales datant du règne d’Oudimou, cinquième souverain de la 1ére dynastie d’Égypte (entre 2914 et 2867 av. J.-C.), qui montraient des égyptiens vendangeant. Au début le vin, qui pouvait aussi provenir du jus de grenades, était utilisé lors de cérémonies religieuse et était appelé shedeh. Bien que le vin fût quelque peu réservé aux classes nobles et au clergé, lors des périodes de fêtes, les égyptiens des classes populaires y avaient également accès.

Pour ce qui est de sa préservation, le vin était conservé dans des amphores scellées. Certaines d’entre elles firent même partie du trousseau funéraire de pharaons, tels que celui de Toutankhamon,  dans lequel on retrouvât trente grandes jarres de vin.

Dans l’Égypte ancienne le vin servait également à laver les corps avant et après les avoir vidé lors du processus de momification.

De l’Égypte à la Grèce

Étant donnée la proximité géographique de la Crète et de l’Égypte et de la Phénicie par rapport à la péninsule grecque, tout porte à croire que le vin est arrivé au berceau de la civilisation moderne par l’île mythique de la méditerranée orientale.

Vers 700 av. J.-C., le vin était une boisson habituelle et atteignait des cotes de popularité si importantes qu’on lui assignât même un dieu: Dionysos. Il était habituel de le boire mélangé à de l’eau car c’était du vin d’un degré alcoolique élevé et il ne se buvait pur que dans des rites et célébrations religieuses.

La culture de la vigne s’est étendue de la main de la culture grecque aux pays méditerranéens. Et c’est de la Grèce ancienne que vient le premier document sur le vin. Intitulé Les travaux et les jours, par le poète grec Hésiode (VIIIe siècle av. J.-C.) décrit la récolte et le pressurage des raisins, comment était consommé le vin –avec de l’eau- et sa conservation –dans des peaux de chèvre-.

Le vin et l’Empire romain

Vers l’an 200 av. J.-C. le vin arrive à la péninsule italienne et même les terres du Sud commencèrent à être appelées Oenotria (terre du raisin), étant donnée la facilité avec laquelle la vigne y était cultivée. L’Empire romain eut un rôle fondamental dans la divulgation du vin et la propagation de la culture de la vigne en Europe, parvenant même à planter des vignes dans des latitudes comme la Normandie, la Flandres ou les ays baltiques. C’est, pour ainsi dire, une époque de splendeur du vin à laquelle nous devons entre autres, la technique du greffage dans les ceps des vignes.

Les romains commencèrent eux aussi à utiliser des cuves en bois pour conserver et transporter le vin, méthode qui provenait du nord de l’Europe pour conserver d’autres boissons.

Avec la chute de l’empire romain, ce furent les moines chrétiens qui prirent le relais et, au Moyen-Âge continuèrent à cultiver la vigne pour obtenir des vins destinés à la consécration de la messe.

Le vin dans le Nouveau monde

L’introduction de la vigne et du vin dans ce que nous appelons le Nouveau monde s’est fait avec les jésuites et les conquérants. Il fallait garantir l’approvisionnement en vin des offices religieux et c’est ainsi que petit à petit on apporta et planta des vignes. Ce processus fut accéléré avec les porte-greffes. En moins de 100 ans, au cours du XVIème siècle, le vin arriva au Mexique et en Basse-Californie pour atteindre le Pérou, le Chili et l’Argentine.

Plus d’histoire et de curiosités sur le vin

Dans le blog d’Uvinum, nous aimons écrire et apprendre sur le vin et le faire connaître. Si vous souhaitez lire d’autres articles sur l’histoire et les curiosités du vin, voici quelques liens qui vous intéresseront sûrement. Santé !

 

Marier vin et chou-fleur? C’est possible oui!

 TAGS:undefined

Tout le monde sait que le chou-fleur est un aliment peu attrayant du fait de son odeur et de son goût un peu fort. Mais il possède énormément de vitamines et de minéraux et est très sain. C’est pour cela qu’il apparaît dans tout type de cuisines dans différentes parties du monde que ce soit sous forme de soupe, de purée, de sauce, de gâteau ou de salade.

Et bien sûr, dans ces diverses préparations, le chou-fleur peut parfaitement se marier avec du vin.

Si l’on choisit une sauce crémeuse de chou-fleur, pour accompagner de la viande ou du poisson, alors optons pour des vins blancs frais. La variété de type Chardonnay et Pinot se marie bien avec ces plats.

Pour manger sain, la salade de chou-fleur est recommandée et elle peut être mélangée à d’autres ingrédients. Et le vin qui l’accompagnera dépendra du mélange. Le vin blanc est celui qui convient le mieux aux entrées, mais un rosé sec peut également faire l’affaire.

Et lorsque l’on pousse plus loin pour découvrir de nouvelles cuisines, le chou-fleur aux épices, comme on le trouve en Inde, est excellent. Il fait généralement partie d’un plat de légumes au curry et peut être arrosé d’un Riesling sec, un Pinot ou un Gewurztraminer.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu par le chou-fleur, essayez-le alors au grill ou rôti. Et pour l’occasion, accompagnez-le d’un vin côte du Rhône ou d’un vin blanc du Douro.

Mais si vous préférez faire une purée au chou-fleur en y ajoutant du fromage, par exemple, un blanc de Bourgogne ou un vin type Chardonnay lui apportera des touches subtiles et rehaussera sa saveur.

Le gâteau au chou-fleur est une autre façon de préparer cet aliment pour en faire quelque chose d’attrayant. Et pour l’accompagner, les vins blancs et pourquoi pas un cidre sont recommandés.

 

 TAGS:Gewurztraminer Joseph Cattin 2012Gewurztraminer Joseph Cattin 2012

Gewurztraminer Joseph Cattin 2012, un vin blanc d’ appelation Alsace Gewürztraminer avec gewürztraminer de 2012 et a une teneur en alcool de 13º.

 

 TAGS:Joseph Drouhin Pouilly Fuissé 2015Joseph Drouhin Pouilly Fuissé 2015

Joseph Drouhin Pouilly Fuissé 2015, un vin blanc d’appelation Pouilly-Fuissé avec un mélange à base de raisins du millésime 2015 et 13º de degré d’alcool.

Liste d’aliments que vous devriez consommer avec modération

 TAGS:undefined

Il existe de nombreuses recommandations sur des aliments qui sont pourtant bon pour notre santé, qui sont parfaitement sains pour notre quotidien et notre corps. En fait, tout aliment sain, en cas d’une consommation excessive peuvent être mauvais pour la santé, cela vaut également pour l’eau. Ici, nous allons vous dire comment certains aliments que l’on croit parfaitements inoffensifs et bon pour notre santé, doivent être consommé de manière modéré pour éviter tout dommage.

  • Tomates et aubergines: ces fruits sont caractérisés par leurs parties vertes contenant des substances alcaloïdes qui contiennent des propriétés psychotiques pouvant causer des intoxications, maux de tête, vomissements et même des hallucinations. Dans le cas de l’aubergine, en revanche, ces propriétés sont généralement détruites lors de la cuisson.
  • Fibre: la fibre est toujours recommandé par les médecins ou nutritionnistes lors de problèmes dans la flore intestinale, et il reste nécessaire d’en consommer pour garder un bon système digestif. Cependant, les fibres, lorsqu’elles sont consommés à l’excès, peut provoquer des blocages quant à l’absorption du calcium provenant d’autres aliments, augmentant le risque de développement de maladies osseuses.
  • Fruits de mer: il est bon de manger des fruits de mer pour leurs niveaux élevé d’acides gras en oméga 3 et 6 qu’ils fournissent et qui sont bénéfique pour notre équilibre, mais le problème et que beaucoup de ces fruits de mer sont des filtreurs ou des charognards qui absorbent tous les contaminants qui sont sur leurs chemin, qui finissent par devenir des métaux lourds qui peuvent être très dangereux pour la santé. En revanche, les fruits de mer comportent des purines, qui sont des molécules d’urée azotées apparentées, qui peuvent former des cristaux d’acide urique, provoquant la maladie de la goutte.
  • Les Jus: le fruit est vraiment meilleur que le jus de fruits lui-même puisque ce dernier fournit une grande quantité de sucre tel que le saccharose, qui est à la fin, divisé en métabolisme sous forme de fructose et de glucose. Cependant, l’organisme peut présenter des déficiences en vitamines B1 et B2 en raison de l’excès de sucre, ce qui a son tour provoque un blocage de l’insuline, pouvant causer le diabète.
  • Oeufs: les oeufs sont très nutritifs et très riches, mais de nombreuses études ont montré que l’excès de cet aliment peut causer des niveaux d’augmentation du cholestérol, ce qui n’est pas toujours mal, mais si vous ne vous dépensez pas suffisamment, peut provoquer l’obésité. Dans l’idéal, il ne faudrait pas manger plus de 6 oeufs par semaine, même si ce chiffre est approximatif et varie selon chaque personne.

 TAGS:Quinta do Ameal Loureiro 2015Quinta do Ameal Loureiro 2015

Quinta do Ameal Loureiro 2015

 

 

 TAGS:Robert Mondavi Twin Oaks Chardonnay 2014Robert Mondavi Twin Oaks Chardonnay 2014

Robert Mondavi Twin Oaks Chardonnay 2014

Comment prévenir les maux de têtes liés à la consommation de vin?

 TAGS:undefined

Au-delà de la gueule de bois redoutée après une soirée ou vous avez bu le verre de trop, certaines personnes souffrent d’un mal de tête associé à la consommation de vin. Normalement, il ne suffit que d’un ou deux verre pour que ces personnes souffrent de migraines. Il s’agit d’une réaction plus fréquente qu’on ne peut le penser, de sorte que plusieurs études scientifiques ont été menées afin de déchiffrer l’élément déclencheur de ce malaise.

Il n’existe aucune réponse définitive concernant ces maux de tête. Certaines études suggèrent que ces désagréments pourraient être liés aux sulfites. D’autres parlent de tyramine ou d’histaminiques. Quel que soit l’élément responsable, ils sont tous naturels et contenus dans le raisin ou apparaissent dans différents processus de vinification, aidant à sa conservation, sa couleur et même à sa saveur.

Du fait que les possibles déclencheurs peuvent être présents naturellement dans le raisin et dans le vin, tout en étant fondamentaux pour donner naissance aux vins, nous avons sélectionné un certain nombre de conseils pour aider à prévenir ces maux de tête.

Les scientifiques et les médecins responsables des études en question donnent à penser qu’il faut observer différentes variables, tel que la durée de consommation, afin de déterminer le degré de sensibilité des personnes à ces éléments en fonction de différents facteurs, afin que nous puissions d’éviter des situations inconfortables. Les experts disent que le stress peut être une cause majeure, et recommandent donc de se demander si les migraines se produisent après un dure journée de travail, ou dans des moments de détente et de vacances.

En outre, le fait de rester hydraté et de boire avec modération est un moyen de base pour prévenir les maux de tête associés au vin et à d’autres boissons alcoolisés; se sont même des méthodes très efficaces pour prévenir la gueule de bois le jour suivant.

 

 TAGS:M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2014M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2014

M. Chapoutier Bila Haut Occultum Lapidem 2014

 

 

 TAGS:Les Terrasses 2013Les Terrasses 2013

Les Terrasses 2013

L’abus d’alcool chez les adolescent peut donner naissance à des problèmes cérébraux

 TAGS:undefined

 

Une récente étude de l’Université de Finlande Orientale et de l’hôpital universitaire de Kuopio a observé un “amincissement cortical” chez les jeunes qui étaient de gros consommateurs d’alcool durant leurs adolescence.

Les résultats de recherche, publiés dans la revue Addiction, révèlent que les parties du cerveau qui se développent au-delà de 20 ans peuvent voir leur maturation interrompue à cause d’un abus d’alcool.

L’étude a été réalisée par des moyens techniques d’imagerie par résonance magnétique appliquée à la structure du cerveau de jeunes en bonne santé, sur des consommateurs d’alcool adolescents, et à des sujets témoins du même âge, mais petits consommateurs, à travers trois phases transversales sur une période de 10 ans, sur des sujets ayant majoritairement entre 13 et 18 ans au début de l’enquête.

Tous les participants ont eu de bons résultats scolaires et ne présentaient pas de différences notables dans les problèmes de santé mentale, et les consommateurs d’alcool n’avaient pas été diagnostiqués comme ayant un réel trouble en rapport avec la boisson. Cependant, des différences statistiquement significatives ont été observés entre les deux groupes.

Parmi les “buveurs”, à été observé une baisse dans le volume de matière grise dans le cortex cingulaire antérieur (une zone du cerveau impliquée dans des fonctions telles que la régulation de la pression artérielle et le rythme cardiaque), et certaines fonctions de plus haut niveau, comme l’anticipation de récompense, la prise de décision, le contrôle de impulsions et des émotions, comme la bonne insula (ce dernier est également lié à des fonctions du niveau supérieur).

Selon les chercheurs, la consommation excessive d’alcool peut perturber le processus de maturation, particulièrement important dans le contrôle des impulsions et de la sensibilité aux effets subjectifs négatifs de l’alcool, avec lesquelles ces changements de volume peuvent jouer un rôle important dans le développement d’un trouble dans la toxicomanie plus tard dans la vie.

Comme toujours, chez Uvinum, nous recommandons une consommation d’alcool modérée et responsable.

 

 TAGS:Château Lafargue 2011Château Lafargue 2011

Château Lafargue 2011

 

 

 TAGS:Château Carbonnieux 2012Château Carbonnieux 2012

Château Carbonnieux 2012

Humez du vin et améliorez votre mémoire !

 TAGS:undefined

Une étude mené à Las Vegas conclut que les sommeliers et dégustateurs de vin ont des zones plus développés du cerveau que d’autres. L’étude suggère que ces zones sont directement liés à la mémoire, réduisant ainsi la vulnérabilité de ces personnes à des maladies comme celle d’Alzheimer.

La clé de cette découverte réside dans l’odeur. En raison de leurs profession, ces experts du vin ont un plus grand développement de l’odorat. Son travail au fil des années affecte le développement de ce sens aigu ainsi que certaines zones du cerveau que d’autres personnes n’exercent généralement pas. Ainsi, l’étude conclut que l’exercice du sens de l’odorat favorise le développement de la mémoire, et la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Cette recherche, mené par le Docteur Sarah Banks, neuropsychologue au centre de santé mentale de Cleveland, a tenté de répondre au mystère de la raison pour laquelle les experts dégustateurs peuvent percevoir des arômes et saveurs que par rapport à d’autres personnes. L’étude consistait à mener des analyses de l’activité cérébrale de 13 sommeliers et 13 amateurs lorsqu’ils sont exposés à différentes saveurs de vin et de fruits. Alors que l’étude a révélée que les experts en vin sont capables de détecter les odeurs et les sensations indiscernables par les fans de cette boisson, sa plus grande découverte était la localisation des parties du cerveau utilisés par les professionnels. Les zones particulières dont souffrent les personnes ayant des problèmes maladifs de mémoire.

“Ce sont de bonnes nouvelles pour les sommeliers, car ils peuvent avoir un certain degré de protection contre la maladie d’Alzheimer”, à déclaré le Dr Banks dans une récente interview avec le réseau américain CBS. Bien que ce soit seulement une supposition à ce jour, le neuropsychologue avance que de cette manière, le vin pourrait permettre un réel développement de la mémoire; ainsi que la prévention et le traitement des maladies qui l’affecte.

Il faut vraiment sentir chaque verre de vin avant de le boire, ce qui est une expérience sensorielle agréable pouvant améliorer notre mémoire.

 TAGS:Château de Chantegrive 2008Château de Chantegrive 2008

Château de Chantegrive 2008

 

 

 TAGS:Louis Jadot Moulin-À-Vent Château Des Jacques Clos Du Grand Carquelin 2010Louis Jadot Moulin-À-Vent Château Des Jacques Clos Du Grand Carquelin 2010

Louis Jadot Moulin-À-Vent Château Des Jacques Clos Du Grand Carquelin 2010

Retour à la routine : 5 plans pour perdre du poid en mangeant bien

 TAGS:undefined

Les fêtes de Noël viennent de finir, mais il peut-être auront t elles laissés un vague souvenir de festins qui nous empêchent de fermer entièrement notre pantalon. Il est tout à fait normal que, pendant Noël, nous nous laissons aller, et mangeons un peu trop. Nous n’avons pas d’horaires fixes et sommes confrontés à de nombreux événements et rendez-vous… Mais à présent, si vous le voulez, vous pouvez vous reprendre simplement, et ce sans vous mettre à l’épreuve d’un régime alimentaire trop stricte. La clef réside dans le fait d’être en bonne santé! 

1. Les 5 repas par jour 

Cela vous paraît excessif? Pourtant, ils sont recommandés par les médecins et nutritionnistes pour mener une vie saine, mais également pour ne pas grossir. il s’agit de manger au petit déjeuner, en milieu de matinée, au déjeuner, au goûter, et au dîner. Evidemment, ils se mangent en petites proportions pour ne pas mourir de faims et ne pas grignoter entre les repas.

2. Le régime méditerranéen

Pour perdre du poid, mais également pour suivre un mode de vie sain, le régime méditerranéen est l’un des meilleurs, recommandé par les spécialistes du monde entier. Ce régime alimentaire est riche en fruits, produits de saison, poissons, salades, céréales et vins (de temps en temps).

3. De l’exercice hebdomadaire 

Ces régimes devraient s’alterner et se compléter avec de l’exercice. S’il est quotidien, c’est mieux, mais si ce n’est pas envisageable, mais le fait de faire de l’exercice, d’une à deux fois par semaines, reste quelque chose de bien. Il s’agit de pratiquer des exercices d’aérobie et abdominaux, de nouvelles disciplines comme la Zumba ou l’AeroStyle, qui peuvent permettre de stimuler tous les muscles du corps pour les raffermir et perdre de la masse graisseuse. Cette exercice doit être régulier et continu, il est inutile d’aller une ou deux fois par mois dans un cours de gymnastique.

4. Augmenter la consommation de fruits

Le fruit est un antioxydant qui aide à transformer la graisse en une matière saine. Nous pouvons remplacer les rations de pains, de desserts sucrés et bien plus par trois fruits quotidiens.

5. Le poisson riche

De même, nous devons mettre de côté les matières grasses, les viandes pour augmenter notre consommation de poisson, particulièrement du bleu. Les médecins recommandent de manger du poisson 3 fois par semaine. Méfiez-vous des sauces qui les accompagnes, ils sont meilleurs cuits à la plancha accompagnés d’une sauce soja.

 TAGS:Paul Jaboulet Aîné Secret de Famille Blanc 2015Paul Jaboulet Aîné Secret de Famille Blanc 2015

Paul Jaboulet Aîné Secret de Famille Blanc 2015

 

 

 TAGS:Tariquet Premières Grives 2015Tariquet Premières Grives 2015

Tariquet Premières Grives 2015

Qu’est ce que l’on mange dans les 4 pays les plus sains du monde ?

 TAGS:undefined

Une étude, récemment publiée par la revue britannique de santé The Lancet, montre l’état actuel de la santé dans 188 pays différents. A partir des données obtenues au cours des 25 dernières années selon l’évolution de l’état de santé, des maladies et des risques dans les différents territoires en ce qui concerne les facteurs socio-démographiques de chaque région, a été élaboré un classement des pays les plus sains du monde, avec en tête l’Islande, Singapour, la Suède et le Royaume-Uni.

Les experts disent que, en plus du taux élevé de facteurs tels que le revenu moyen par habitant, le niveau d’éducation ou de fertilité, le résultat est dû à de bonnes habitudes alimentaires de ces pays. Ce point de vue a été soutenu par de nombreux nutritionnistes qui ont étudié les caractéristiques du régime alimentaire habituel de ces pays.

Ci-dessous, un regard sur les habitudes alimentaires des 4 pays les plus sains dans le monde à partir d’une enquête menée par l’Insider Business:

 4. Royaume-Uni:

Fini l’époque où la nourriture britannique a été marquée par les aliments transformés ou les fritures du British Breakfast ou Fish&Chips. Au lieu de cela, sa population est passée à un régime alimentaire à base de produits de culture biologique locale de saison, dans laquelle abondent les légumes riches en vitamines C et en fibres comme les navets et les choux de Bruxelles.

 3. Suède:

Le régime alimentaire quotidien de ce pays scandinave est composé de nombreux aliments fermentés qui facilitent la digestion. Parmi les spécialités locales il y a le filmjölk, une sorte de yaourt qui est habituellement présent dans tous les petits déjeuners.

 2. Singapour:

La cuisine traditionnelle de Singapour se caractérise par une forte utilisation des épices telles que le gingembre et le curcuma. En plus d’être des ingrédients essentiels pour faire les plats au curry locaux, ces épices ont des propriétés de santé hautement bénéfiques: ils sont anti-inflammatoires, anti-nausées, et aident à améliorer la circulation sanguine. 

1. Islande:

Le poisson a un rôle fondamental dans la vie de ce pays scandinave, formant une partie importante de son économie et de la puissance. Le saumon et le hareng sont les espèces les plus consommées sur cette île, qui bénéficient de la forte teneur en oméga-E que fournissent leur chair. Son plat typique est le Harðfiskur, un poisson sec habituellement servi avec du pain à grain de charbon.

 

 TAGS:M de Minuty Rosé 2015M de Minuty Rosé 2015

M de Minuty Rosé 2015

 

 

 TAGS:Minuty Prestige Rosé 2015Minuty Prestige Rosé 2015

Minuty Prestige Rosé 2015

Boire à l’excès peut provoquer l’infertilité; boire avec modération, non

 TAGS:undefined

L’infertilité est l’un des problèmes pouvant empêcher les couples de dormir correctement, en particulier lorsque l’on sait que cela affecte près de 25% des occidentaux voulant avoir des enfants.

Une étude menée par l’hôpital universitaire d’Aarhus (Danemark), qui a récemment fait l’écho du journal espagnol ABC, a révélé que l’un des facteurs responsable de l’incapacité de procréer serait la consommation excessive d’alcool. Selon les enquêteurs, une dose hebdomadaire de 14 unités d’alcool ou plus réduirait la fertilité chez les femmes.

Il est connu que la consommation d’alcool pendant la grossesse peut être très nocive pour le foetus en croissance, mais les données fournies par l’étude récente appuie l’argument qu’il faudrait également éviter de boire pendant la préconception d’un bébé.

Cependant, l’étude montre également que la consommation modérée, moins de 8 unités d’alcool par semaine, n’a aucun effet sur la capacité de procréer, mais il est vrai qu’il serait souhaitable d’éviter l’alcool lors de la conception, parce qu’à un certain point, ce qui est consommé en âge précoce, comme nous le savons, est dangereux.

L’étude a été menée pendant un an et a été suivie par plus de 6000 femmes danoises de 21 à 45 ans, qui ont surveillées leurs consommations d’alcool, leurs cycles menstruels, la fréquence de rapports sexuelles avec leurs partenaires et leurs consommation de prise de tabac, puis cinq groupes d’étude ont été formés, en fonction des quantités d’alcool consommées par ses membres.

Les résultats indiquent que le groupe consommant 14 ou plus d’unités d’alcool par semaine a atteint, à 12%, le taux de grossesse, tandis que les groupes qui en ont consommés moins, l’ont atteint à 17%.

 TAGS:Château de Chantegrive 2011Château de Chantegrive 2011

Château de Chantegrive 2011

 

 

 TAGS:Château Lafargue 2011Château Lafargue 2011

Château Lafargue 2011