Étiquette : vin blanc

Liebfraumilch, un vin blanc allemand

 TAGS:Pendant la longue attente vers la maturité, assiégés par les menaces de gel et de froids intenses, les viticulteurs germains sculptent leurs vignes sur des collines pentus aux pieds des montagnes des principales régions de Mosel-Saar-Ruwer, Nahe, Rheingau, Rheinhessen, Pfalz et Baden. La-bas, ils attendent que les fleuves de Mosel et Rhein, parmi d’autres, dégrisent l?aire avec le courant du golfe. Et apportent, dans le meilleur des cas, l?humidité nécessairepour que les raisins développent un champignon appelé Botytis Noble, qui consomme l?eau de la vigne et concentre à la fois le sucre et l?acidité.

Certains affirment que grâce au réchauffement global, l?Allemagne est en train de devenir plus chaude, et par conséquent, elle produit plus de vins et de meilleur qualité. Légères, avec un faible degrés d?alcool et quelquepeu sucrées, ces étiquettes deviennent populaires chez les consommateurs.

Selon les statistiques de l?Organisation International de la Vigne et du Vin -OIV-, en 2008 l?Allemagne était le cinquième pays consommateur de vins, avec 20,7 millions d?hectolitres de vin par an, avec une tendance àaugmenter. Les quatre premières positions de cette liste étaient occupées para la France, les États-Unis et l?Italie. Cette même année, le pays avait la neuvième place parmi les douze principaux producteurs de cette boisson.

Malgré sa grande réputation parmi les experts, sur les marchés internationaux l?Allemagne a toujours été associé à l?élaboration de vins blancs sans trop de personnalité, économiques et sucrés, avec cette dernière caractéristiquecomme aspect péjoratif, dénommés Liebfraumilch.

Le Liebfraumilch, qui signifie « lait de femme aimée » ou « lait de la vierge marie », est un vin qui a, au moins, environ 18g de sucre par litre, sa qualité est QbA et en général les raisins utilisés ne sont pas identifiés, en revanche, ceque nous verrons apparaître sur l?étiquette sera l?une des quatre régions dans laquelle ils sont produits, qui sont Rheinhessen, Pfalz, Rheingau ou Nahe, les deux premières étant les principales. En le classant comme QbA(QmpQualitätswein bestimmter Anbaugebiete) on indique que l?on à affaire avec un vin de table auquel il a été ajouté du sucre au moût.

Cette étiquette, présentée sur une bouteille flûte bleue typique, fabriquée en grande quantité, sans soins spéciaux ni pour le vignoble ni pendant sa vinification, a était pendant plusieurs années le fer de lance des exportations dupays. Dès lors, les allemands ont put se déstigmatiser avec son principal importateur, le Royaume-Unis, mais aussi avec les nord-américains et les scandinaves, qui considères que de nos jours les meilleurs vins blancs du mondesont élaborés la-bas.

L’élaboration du vin

 TAGS:Soyons claires dès le début, il est difficile d?expliquer l?élaboration du vin en quelques mots, ici nous cherchons simplement à transmettre au lecteur le résumé que l?on peut faire après la visite d?une cave, et ce qu’expliquent les experts surtout pendant l?époque des vendanges.

Pour faire simple nous pouvons dire que ce qui est nécessaire pour que le jus de raisin se transforme en vin c?est un procédé, qui doit se réaliser le plus naturellement possible: la fermentation. C?est un phénomène chimiquegrâce auquel le sucre du raisin se transforme en alcool et anhydride carbonique, qui est dut à l?intervention de la levure présente en plus grande proportion dans les peaux. Quand la peau du raisin se brise, la levure commence àtravailler le sucre et provoque le début de la fermentation.

Ensuite, le raisin est retiré de la vigne avec sa grappe, puis déposé dans le « lagar » (traduisez bassin), espace de la cave réservé à cette tâche, ensuite il passe par le fouloir, ici les grains seront écrasés pour en extraire le jus. Ce jus, composé de pulpe, de peau et de pépins, nommé moût, sera placé dans des bassins ou des cuves pour le faire fermenter. En général, la levure va travailler afin de transformer tout le sucre en alcool, ou au moins jusqu’à obtenir 15% d’alcool dans le vin, mais il arrive souvent que certains raisins soient trop sucrés et le procédé doit être arrêter manuellement.

De nos jours, le procédé d’élaboration des vins est accompagné de l’utilisation de technologies impensables auparavant, des éléments qui aujourd’hui sont amplement nécessaires afin de garantir leur qualité. Par exemple, il est connu que les vins blancs ont besoin d’une fermentation à basse température, il sera donc nécessaire un équipement de froid qui retardera le procédé de fermentation, ce qui permet de le contrôler et éviter l’oxydation, agent très nuisible pendant les phases de création du vin. En revanche, pour ce qui concerne les vins rouges, il n’ont pas besoin de basses températures, mais eux aussi doivent éviter l’oxygénation pendant leur élaboration.

Les vins qui mûrissent dans des fûts de chêne, qu’ils soient blancs ou rouges, sont confrontés à un procédé d’oxygénation qui est très doux car cet élément s’y infiltre en petites quantités, mais cesse de le faire après mise en bouteille et bouchage. Son repos en bouteille est nécessaire voir fondamental afin de permettre au vin de se poser et acquérrir ainsi un point de maturation optimum.

La température idéale pour boire du vin

 TAGS:La température du vin est un thème e longue date et qui cause beaucoup de controverses. Comme il est de coutume populaire le vin blanc se boit plus frais que le vin rouge, mais, quelle est la température exacte pour pouvoir profiter du vin dans toute sa splendeur ? Nous allons essayer de diluer ce sujet d?autres thèmes à continuation.

Habituellement, les vins sont gardé dans les sous sols ou les endroits frais de la maison, des endroits qui pourraient arriver aux 11 degrés Celsius, en tenant compte que la température ambiante normal fluctue entre 18 et 25 degrés Celsius : Ces détails climatologiques compliquent le tout encore plus car tout dépendra de où on se trouve et à quelle saison de l?année on se trouve aussi. L?éventail de climats différents s?ouvre en une multitude d?alternatives qui rendent impossible d?obtenir une température exacte.

La température des vins rouges

Les vins rouges doivent se boire à température ambiante, c’est-à-dire, entre 16 et 18 degrés, cette température aidera à garder la saveur, l?arome et le corps du vin.
Cependant :

· Si le vi rouge est jeune, la température idéale sera plus basse, entre 12 et 15 degrés, ainsi on pourra savourer sa fraicheur, une nuance florale ou fruitée s?il en possède.

· Si il s?agit d?un vin âgé, la température idéale se trouvera entre 16 et 18 degrés, ainsi on pourra mieux apprécier son bouquet.

· Si le vin es âgé on pourra le boire a une température qui atteint les 20 degrés, bien sure cela dépend de l?origine du vin.

La température des vins blancs

Les vins blancs définitivement se dégustent mieux frais, plus que les vins rouges. Mais comme dans le cas des vins rouges il existe des variétés spécifiques de vin blanc. Si le vin blanc que nous allons boire est un vin blanc jeune, il est idéal de le boire a une température inferieur aux 10 degrés, jusque 7 ou 8 degrés, ainsi on marquera ses aromes sans dénuder son acidité ou sa saveur a alcool.

Si il s?agit d?un moelleux on pourra le boire jusqu’à 6 degrés, révélant ainsi son gout doux et sa saveur fruitée. Les vins blancs fins se dégustent bien à 10 degrés, on peut nommer entre eux les vins Manzanillos.

Pour ce qui est des vins rosés, ceux-ci doivent se boire de préférence sous les 8 degrés jamais a moins de 6 degrés. On recommande de boire les Cavas à une température qui se situe entre les 5 et 7 degrés.

Les vins de Chablis

Vinos Chablis

Les vins de Chablis proviennent des vignobles portant le même nom. Chablis est situé dans le département de l’Yonne, qui compose la région de Bourgogne, traversé par le Serein, une rivière qui affluent le long des vignes. C’est sur ces terres que l’on trouve les 4753 hectares des Vignobles de Chablis.

« Le vin de Chablis est exclusivement un vin blanc, et ne sont autorisés que les cépages de Chardonnay et de Sauvignon Blanc pour son élaboration. »

L’histoire des vins de Chablis

On estime que les premières vignes de Chablis furent plantées au premier siècle avant JC. Mais c’est seulement vers le IIIème siècle que la majorité des vignes fut plantée, sous l’ère dominée par l’empereur Probus (276-282). Puis, la véritable exploitation des vignes débuta au VIIème siècle, lorsque les moines de Tours arrivèrent.

Dès lors, ces vignes de Chablis furent cultivées avec succès par les moines. Qui par la suite firent construire un magasin appelé le Petit Pontigny, qui existe encore de nos jours. L’expansion du vin de Chablis devint importante dès le XIIIème siècle, de plus il avait acquis une renommée méritée. Mais le succès dura jusqu’à la révolution française. Jusqu’alors les terres appartenaient au clergé.Elles furent ensuite vendues à des viticulteurs particuliers, qui heureusement conservèrent la tradition jusqu’à aujourd’hui.

L’Appellation d’Origine de Chablis

Selon l’Institut National des Appellations d’Origines (INAO), Chablis compte 5 appellations d’origines :

  1. Saint-Bris – Cette appellation n’utilise que du Sauvignon blanc pour produire ses vins.
  2. Petit Chablis – Celui-ci se trouve sur les plateaux de Chablis.
  3. Chablis – Recueilli sur les pentes du Nord Est de la région.
  4. Chablis Premiers Crus – Se trouves au Sud et à l’Ouest de la région.
  5. Chablis Grands Crus – Uniquement récolté à Chablis et à Fyé.

Afin de commencer à profiter des vins de Chablis, nous vous en suggérons deux très bons ici :

 

 TAGS:Chablis Calvet 2009Chablis Calvet 2009

Calvet est l’un des productions les plus grandes de France, voulant à tout prix produire des vins que représente le plus classique du pays.

 TAGS:acheter Chablis Calvet 2009 14,82

 

 

 TAGS:ChablisDomaine de la Bretauche 1Er. Cru Fourchaume 2005

Un premier cru, élégant, aromatique et soyeux. Pour profiter d’une belle soirée d’été..

 TAGS:acheter Domaine de la Bretauche 1Er. Cru Fourchaume 2005 23,65

 

L’élaboration du vin

Elaboration

Tout d’abord, je dois vous avouer qu’il est difficile d’expliquer en si peu de mots comment se fait l’élaboration du vin. Mais nous essayerons de transmettre aux lecteurs un résumé concis, suite aux visites de plusieurs caves lors de la période de récolte, et en ayant reçu les témoignages d’experts.

En premier lieu nous pouvons dire qu’un certain processus est nécessaire pour que le jus de raisin se transforme en vin. Ce processus doit prendre forme de la façon la plus naturelle possible : la fermentation. Il s’agit d’un phénomène chimique par lequel le sucre du raisin se transforme en alcool et en dioxyde de carbone. Tout ceci se produit grâce à l’intervention des levures qui proviennent de la peau du raisin. Lorsque cette peau se brise, les levures s’en libèrent, et commencent à travailler le sucre, c’est le début de la fermentation.

Les raisins sont cueillis avec leur grappe, pour être ensuite déposé dans la cave. Les grains de raisins y sont dégrappés, puis presser afin de rendre un jus. Ce jus est composé de la pulpe, de la peau et des pépins du raisin. La mixture est mise à fermenter dans des cuves. Dès lors la levure aura un effet sur le sucre et le transformera en alcool. Le niveau d’alcool avoisine souvent les 15º. Il arrive parfois que les raisins soient trop sucrés, dans ce cas le processus doit être arrêté prématurément.

Actuellement, le processus est accompagné par l’usage de nouvelles technologies, qui rendent l’élaboration du vin plus maitrisée que jamais. Ces nouveaux éléments sont absolument nécessaires pour assurer la qualité des vins. Par exemple, les vins blancs ont besoin de fermenter à basse température pour éviter l’oxydation. En revanche, les vins rouges n’ont pas besoin de mûrir sous de basses températures, toutefois, il est nécessaire de les garder à l’abri de l’oxydation.

Certains vins sont élaborés en fûts de chêne, qu’ils soient blanc ou rouge, ils se retrouvent dans un processus d’oxygénation très doux car l’air rentre en très petite proportions. Si ce processus s’est développé de façon correcte, le vins s’embouteille sans oxygène. Le séjour en bouteille est essentiel pour que le vin atteigne son degré de maturité idéal.

Bouteilles Magnum, vin à partager

MagnumIl existe des bouteilles de vin plus grande que la normal. La plus utilisée est la bouteille Magnum, d’une capacité d’un litre et demi de vin c’est-à-dire le double d’une bouteille standard. Ainsi, l’un des sujets qui suscitent le plus d’intérêt entre les nouveaux amateurs de vin est ce format. Pourquoi une si grande bouteille ? Et bien, pour de multiples raisons…

Il faut voir le vin comme un ensemble de particules. Une particule qui a été en contact avec la peau du raisin, a acquise une partie de ses propriétés. Une autre qui a été en contact avec la barrique de bois, a pris son arôme. Une autre, qui vient d’une vigne plus jeune, a moins de parfums. Il y en a même qui viennent d’un raisin presque sec, ce qui donne une saveur plus sucrée…

 

Quand le vin se met en bouteille, ces particules sont mélangées, jusqu’à ce que toutes finissent par être identiques. C’est pourquoi on dit qu’un vin s’est affiné en bouteille.

Plus la bouteille est petite, plus il est difficile que toutes les particules soient représentées: si dans une bouteille seulement 3 particules tenaient, une des particules que nous avons mentionné ne serait pas présente dans le vin. Ainsi, plus la bouteille est grande, plus nombreuses sont les particules qui façonnent le vin et plus complet sera son goût.

De plus, cela signifie que plus la bouteille est grande, plus l’affinage en bouteille sera long. Ainsi, les vins en bouteille Magnum sortent normalement à la vente un an plus tard qu’un vin en bouteille normale. Cependant, le processus étant plus lent et reposé, il offrira un résultat plus perfectionné.

Les caves, qui connaissent tous ces aspects (et de façon plus scientifique que mon explication), ont l’habitude proposer à la vente des magnums seulement de leurs meilleurs vins. Ce n’est pas pour rien, non?

Il y a un autre avantage des bouteilles Magnum. Le vin est très sensible aux changements brusques de température. Plus la bouteille est petite, plus elle se réchauffera vite, et donc, plus elle sera susceptible de subir des dommages.

Il est vrai qu’une bouteille une fois ouverte, peu importe sa taille, perd en arômes et en qualité. C’est pour cela qu’un magnum doit être ouvert lorsqu’il y a suffisamment de personnes pour le consommer rapidement. Il s’agit d’un format parfait pour un diner entre amis, ce qui évite de continuellement se demander si une bouteille est ouverte à table. Le Magnum est fait pour la durée?

Comme nous l’avons déjà dit, seul les meilleurs vins s’embouteillent en Magnum, ainsi, il semble difficile d’en conseiller quelques-uns, cependant, nous allons vous en recommander 3 d’un excellent rapport qualité-prix : le Pezas da Portela, le Sierra Cantabria et le Rovellats Brut Nature.

Le Pezas da Portela est un vin blanc d’Appelation d’Origine Controlée de Valdeorras (Galice), élaboré à 100 % de cépage Godello. C’est un vin qui mélange acidité et douceur, et qui est très aromatique, ce qui plait à tout type d’amateur de vins.

Le Sierra Cantabria est un classique de La Rioja. C’est un vin rouge qui conserve la vivacité du raisin et affirme des parfums de groseille et de fruits rouges, qui se développent en bouche.

Et pour compléter la collection, rien de mieux qu’un Champagne tel que le Gosset Grand Rose Magnum, qui remporte des prix depuis presque 25 ans. C’est le Champagne parfait pour terminer de façon très agréable un diner entre amis.

Ainsi, pour un événement, une réunion de famille ou des moments entre amis, voyez les choses en grand. Pensez au Magnum.

 

 TAGS:Cordon Rouge Brut MagnumCordon Rouge Brut Magnum

Cordon Rouge Brut Magnum, léger mais avec goût

Comment goûter un vin sans être un expert

DégustationTous ceux que aiment le vin et qui sentent une faiblesse pour son goût exquis, doivent reconnaitre qu’ils sont des dégustateurs sans le savoir. Les sens utilisés pour déguster un vin sont la vue, l’odorat et le goût, et ces sens ne sont pas réservés seulement aux dégustateurs ou aux sommeliers.Bien sur, être un dégustateur expert s’aquiere avec des années d’expérience, et les connaissances avec le temps. Cependant, on peut avoir une connaissance basique de la dégustation du vin seulement avec un intérêt et une expérience dans la consommation de vins.

Comme nous l’avons dit auparavant, les points basiques de la dégustation du vin est le bon usage des 3 sens (la vue, l’odorat et le goût). A partir de là, nous pouvons obtenir une bonne dégustation de vin.

Il faut toujours prendre le verre par le pied et le mettre à la hauteur des yeux, ainsi on peut voir la couleur, l’éclat et la propreté du vin. En remuant le verre on peut observer ce qu’on appele les larmes que laisse le vin sur les paroies, ainsi il est possible de déterminer le degré d’alcool du vin.

L’odorat joue aussi un rôle fondamental dans la dégustation, en introduisant légèrement le nez dans le verre, nous pourrons perçevoir les parfums appelés primaires, secondaires et tertiaires respectivement, en agitant légèrement le verre pour allonger les dits parfums.

Enfin, le point le plus fondamental est bien sur dégustation du vin, le fait de mettre à l’épreuve le sens du goût, en remuant le vin dans toute notre bouche sans laisser filtrer l’air. La saveur et le corps sont les points les plus importants du vin.

Décrire comment examiner un vin peut sembler facile, mais sans les connaissances adéquates les étapes précédentes ne serviraient à rien. Comme pour tout, l’expérience est très importante, le temps est notre allié, chaque fois que nous dégustons un vin il faut prendre en compte ces détails et classer les vins de caractéristiques similaires, cela aidera à avoir des points de comparaison entre un vin et un autre.

Il est aussi utile de bien s’imprégner du sujet à travers les médias et les différents moyens d’information, ainsi que connaître les caractéristiques basiques du vin qu’on goute. Cela nous donnera un point de départ dans la dégustation. Le faire en tant qu’amateur et pour le plaisir est une bonne forme de commencer son entrée dans le monde fascinant des vins. Toi aussi tu veux en faire partie?

Comment choisir un bon vin

Le vin enthousiasteLe plus important pour choir un vin c’est savoir que cher ne signifie pas forcement meilleur et que le prix de chaque bouteille dépend du processus d’élaboration du vin et n’est pas un indicateur de qualité. Las facteurs les plus significatifs du prix d’une bouteille sont:

  • l’attention plus ou moins importante apportée au vignoble
  • l’âge du vin
  • combien de temps le vin est-il resté en cave
  • les prix des frais annexes: le prix du matériel utilisé, étiquettes, bouchons, technologie, bouteille etc.

En Somme, un vin jeune est différent mais pas moins bon qu’un vin plus âgé.

En ce qui concerne, l’arôme et la saveur du vin, il n’existe pas de recette; comme expérience sensorielle, la dégustation du vin est très subjective. Cependant, on peut dire qu’un vin blanc doit avoir une acidité marquée qui  se ressent au moins 3 fois après avoir pris la première gorgée, en plus d’être fruité et de laisser une fraîcheur au palais. Dans le cas des vins rouges, la forte acidité n’est pas retrouvée, sauf pour les vins italiens, qui sont particulierement connus pour posséder cette propriété. Ces bouteilles ne doivent pas non plus avoir une astringence qui dessèche totalement la bouche, cela peut indiquer, s’il s’agit de vins âgés, qu’ils ne sont pas encore prêt à être goutés, puisque cette caractéristique est adoucie avec les années en bouteille. Dans tous les cas, les vins ne doivent pas avoir des parfums moisis ou rances, et encore moins si ce sont des vins jeunes.

Si on se retrouve face à un grand cru, on trouvera dans le verre de vin au moins un aspect de chaque étape de son élaboration, une note herbacée du vignoble, un parfum fruité du raisin, une touche florale provenant de la fermentation, et un parfum de vanille ou de tabac typique de la fermentation en barrique de bois. Cependant, au-delà des recettes, son objectif doit toujours être l’enthousiame de celui qui déguste, de façon à ce qu’il le goûte de nouveau.

Une autre incertitude est la température à laquelle chaque vin se doit se servir, et bien que ce soit une question de goûts, les experts le recommandent frais pour les vins blancs comme le Sauvignon Blanc et le Pinot Grigio à 10ºC, alors que, comme le Chardonnay ou le Viognier, les blancs les plus denses élevés en barriques de bois devraient être à 12ºC. Les mousseux et les vins doux se consomment  à une température entre 6ºC et ils 8ºC. En ce qui concerne les rouges, les plus légers et les jeunes se servent aux alentours de 12ºC. Finalement, les rouges denses veillis doivent être ouverts à une température entre 17ºC et 18ºC, malgré qu’on puisse entendre à température ambiante.

Les arômes des cépages blancs

Verre de Vin BlancLes questions classiques pour ceux qui abordent le monde de la dégustation est le thème des arômes du vin. Que sent ce vin? Que dois-je sentir? Cela sent ceci ou cela? C’est bon ou mauvais?

Si vous avez déjà vu dans un film ou une série, un expert capable de distinguer la récolte, le cépage, la région, la marque et même que cette année le gérant de la cave avait eu un rhume en octobre, vous n’ échappez pas à un sentiment de frustation quand vous sentez un vin et vous ne savez pas identifier tout cela. Au début il est normal que vous ne sachiez pas exactement reconnaitre un vin que vous dégustez.

Dans mon cas, la transition a été beaucoup plus naturel que tout cela. Je goutais un vin, si je l’aimais je regardais l’étiquette et j’essayais de me souvenir du nom. Avec le temps, je m’attardais un peu plus sur le cépage. Parmi les vins monocépages, petit à petit je trouvais des points communs entre un vin Chardonnay, par exemple, et un autre du même cépage. Je ne savais pas mettre un nom sur l’arôme mais je savais différencier un Macabeo d’un Riesling.

Je recommande toujours de commencer par des dégustations de vins blancs, parce que les gammes d’arômes sont plus distinctes (floral, fruité, herbes, miel ,…) que, parmi les vins rouges, qui ont des arômes différents selon l’âge.

Par la suite, lors d’un cours de dégustation on m’a donné les noms corrects pour décrire les impressions perçues. J’ai alors commencé à être considéré comme connaisseur, mais en réalité je préfère penser que je suis juste un passionné de vin.

On sent différents cépages? Oui, comme vous le savez une tomate raf sent différement d’une tomate poire. Mais si vous gouter un gaspacho de tomates avec un mélange des deux, c’est difficile de les distinguer. Si vous voulez apprendre à déguster les vins, commencez par essayer avec des vins monocépage, pour apprendre à reconnaitre chaque cépage séparement.

Cela sent ceci ou cela, c’est bon ou mauvais? Cela dépend de si vous aimez l’odeur ou non. Il y a des vins blancs très fidèle à la saveur du raisin en lui même, parce que le producteur souhaite révéler l’arôme du cépage au maximum. Cependant, certains vignerons (ou les oenologues) font des vins tout à fait différent, dans lequel on reconnaît à peine les cépages, parce qu’ils veulent que leur vignoble soit unique et différent ou montrer qu’il est capable d’obtenir des nouveaux arômes. Tout est ok si vous aimez le résultat.

Que dois sentir un vin blanc? Qui sait. Au cours de l’histoire, les arômes ont été marqués par différentes phases selon les cépages. Ainsi, un Gewürztraminer change selon si il a été cultivé dans la region de Castilla La Mancha ou dans celle d’Autriche.

Même dans le même vignoble, l’âge des vignes ou des facteurs externes de changement (réchauffement de la planète, nouvelles techniques de pressage et d’élaboration, les nouvelles connaissances des oenologues) les vins changent d’arômes

Enfin, nous devons garder à l’esprit qu’un vin sera différent si les raisins ont été récoltés vert ou si ils ont été récoltés mures. Logique non?

Raisins BlancsLa norme pour les raisins blancs est plus ou moins, ce qui suit:

Chardonnay: pomme verte, citron, pamplemousse, ananas, melon, banane, …

Riesling: vert pomme, agrumes, coing, fumé, épicé, pétrole, …

Gewürztraminer: rose, gardénia, litchi, mangue, pêche, …

Macabeo / Viura: fruits verts, pommes, fleurs blanches, vin, …

Muscat: Il existe plusieurs variétés d’arômes muscatel. De plus, quand il s’agit de vins mono-cépage, on utilize souvent des raisins très mures, fruits confits, de miel, pétales de roses, fleur d’oranger, pêches au sirop, …

Sauvignon Blanc: fruits mûrs, fumée, asperges, poivron vert, fruits de la passion, …

Albariño: ponme golden, miel, abricot, fleurs,…

Airen: banane, ananas, foin, orge, lavande,…

Malvasia: fruits blancs, citron, pêche, prune

Palomino: Lima, amandes amères, anis, sel, vinaigre balsamique, …

Verdejo: fruits blancs, herbe verte, mangue, melon, fenouil, …

Est-ce posible qu’un vin de tel cépage sente autre chose? Oui, bien sûr. De plus, le nom de l’odeur peut être le nom que vous avez donné. Dans certaines classes de degustations, on peut lire des arômes tels que: « rosée du matin en Octobre», «draps propres», «pomme rouge coupée en deux », « cuisson d’une boulangerie « ,… Cela peut sembler absurdes, mais en lisant, certains arômes vous viennent à l’esprit

Comment savoir si un vin qui sent la pomme est un Chardonnay, un Riesling, un Macabeo, ou tout autres cépages Albariño? Les arômes ne sont pas uniques. Le même vin a plusieurs saveurs à la fois, essayer d’identifier d’autres arômes nous aide à décoder. Plus qu’un conseil, c’est le passge obligatoire pour tout passionné de vin: essayer, essayer, essayer et essayer.