Étiquette : pesticides

Prosecco : le glyphosate est interdit dans le Conegliano Valdobbiadene

Prosecco : le glyphosate est interdit dans le Conegliano Valdobbiadene

Le monde du vin a toujours été attentif au respect de l’environnement et à la préservation de la qualité des produits. L’Italie, en particulier, est favorable depuis des années à l’interdiction de l’utilisation du glyphosate dans les vergers et les vignobles.

L’A.O. Conegliano Valdobbiadene, la terre où le Prosecco est produit, a récemment décidé d’interdire définitivement l’utilisation de cette substance sur son territoire.

Qu’est-ce que le glyphosate ?

Le glyphosate est l’herbicide le plus vendu au monde. Bien qu’il soit produit, commercialisé et utilisé de manière agressive, le glyphosate a été jugé cancérigène par le CIRC – le Centre international de recherche sur le cancer.

En 2017, en effet, l’Union européenne a décidé de ré-autoriser cette substance malgré le « non » de plusieurs pays, dont l’Italie, la définissant uniquement comme « probablement cancérogène ». En fait, de nombreuses études ont mis en évidence la dangerosité du glyphosate, qui entre autres peut aussi être défini comme « substance génotoxique », c’est-à-dire capable d’endommager l’information génétique dans les cellules.

En outre, les statistiques révèlent que, dans les régions où le glyphosate est utilisé, le pourcentage de personnes souffrant de problèmes hormonaux et rénaux est très élevé. Plusieurs études ont montré que le glyphosate est responsable de déséquilibres hormonaux, en particulier en abaissant les taux de testostérone, d’œstrogènes et de progestérone. Chez l’homme, cette condition entraîne une féminisation du corps – par exemple, le développement des seins – et une perte de libido, avec de graves problèmes à long terme. Chez les femmes, le risque de cancer des organes sexuels a augmenté.

Pourquoi le glyphosate est-il utilisé ?

Le glyphosate, utilisé en agriculture depuis 1974, est un herbicide puissant. Une fois pulvérisé sur les cultures, il est capable d’éliminer les mauvaises herbes, ce qui rend le travail de l’agriculteur plus rapide et plus facile et augmente le rendement par hectare.

Malheureusement, il n’y a pas que les fruits et légumes qui sont contaminés. Le glyphosate est également présent dans les céréales (en particulier celles d’Amérique du Nord, où la réglementation sur l’utilisation de cette substance est plus permissive), la viande et le lait (la nourriture la plus utilisée contient du soja et du maïs, sur les cultures desquels une grande quantité d’herbicides est versée).

Prosecco contre le glyphosate

Le Conegliano Valdobbiadene en a eu assez. En 2019, l’Appellation d’Origine Prosecco – le vin italien le plus consommé à l’étranger – a décidé d’interdire l’utilisation du glyphosate, bien que la réglementation italienne et européenne ne s’y oppose pas.

Ces dernières années déjà, de nombreux viticulteurs de la région – et de toute l’Italie – ont spontanément décidé de dire adieu aux herbicides et aux pesticides pour se tourner vers une agriculture plus naturelle. Un choix dicté non seulement par des raisons de santé évidentes, mais aussi par le marché : de plus en plus de consommateurs préfèrent les vins issus de l’agriculture biologique ou biodynamique.

Certes, les agriculteurs devront s’armer de patience et consacrer plus de temps à l’entretien de leur vignoble, mais la qualité de leurs produits sera sans doute meilleure.

 TAGS:Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015

Domaine León Barral Faugères Jadis 2015 : Le Faugères Jadis 2013 du Domaine Léon Barral est « un vin précis, ciselé, à carafer un long moment avant de le déguster. Il présente des arômes de garrigue, de fruits sauvages. Il possède une structure agréable, avec une acidité croquante. »

 TAGS:Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014

Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014

Domaine de la Bongran Quintaine Cuvée Ej Thevenet Blanc Bio 2014 : Une référence dans l’appellation Viré-Clessé. Cette cuvée dévoile une puissance aromatique remarquable que l’on retrouve également en bouche : fleur d’acacia, oranges confites, pâte de coing. La bouche est concentrée, ample et persistante. 

 TAGS:Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014

Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014

Château de Beaucastel Châteauneuf du Pape 2014 : C’est « une beauté. Il présente un niveau de concentration et de profondeur rares pour ce millésime. Les arômes et saveurs de myrtilles, de fleurs, de poivre et de violette coulent dans une bouche charnue, structurée et tannique. Beaucastel présente une pureté impressionnante et une longueur remarquable. « 

3 alternatives aux pesticides

Comme tout ce qui se termine en -cide, ce n’est jamais de bon augure. Les pesticides sont un véritable ravage pour l’environnement et la biodiversité. De nombreux producteurs de vin n’hésitent pourtant pas à en faire usage pour protéger leurs cultures. Alors qu’ils sont responsables de 200 000 décès chaque année selon l’OMS et seraient présents dans 45% des aliments que nous consommons, selon l’EFSA.

3 alternatives aux pesticides

Mais nombreuses sont également les voix à s’élever contre cette utilisation nocive et toxique. À l’occasion de la Semaine internationale pour les alternatives aux pesticides, nous vous faisons découvrir comment prendre soin de vos vignes tout en respectant l’environnement.

1. Le miel

Qu’y a-t-il donc de plus naturel que le miel ? Il est devenu au fil des ans une méthode pour augmenter la biodiversité dans les vignobles écoresponsables. Le Château Brown, en Pessac-Léognan, est précurseur dans ce domaine. Élaboré par 20 ruches d’abeilles situées près des vignobles de Bordeaux, 65 000 abeilles nourries de fleurs d’acacias rendent possible les vendanges. Si les ruches contribuent à la pollinisation des plantes de vignes, leurs abeilles aident surtout à diminuer la quantité d’insecticides utilisés dans la vigne. Ainsi, 80% des cultures sont dépendantes de la pollinisation depuis 2017, luttant également contre la disparition de ces précieux insectes.

2. Le recours à d’autres organismes

Pourquoi utiliser des pesticides chimiques et toxiques quand on peut faire appel aux insectes eux-mêmes ? En effet, nombreux d’entre eux sont des prédateurs bénéfiques pour lutter contre les ravageurs et les parasites. On peut par exemple citer les punaises, les coccinelles, les chrysopes, les mantes religieuses, les guêpes parasitoïdes, etc. Elles se feront un régal de vous débarrasser des nuisibles.

En outre, le recours à certaines plantes peut vous aider à combattre les ravageurs des vignes. Les plants de pépinière attirent par exemple les insectes prédateurs bénéfiques dont nous parlons ci-dessus. Vous pouvez aussi utiliser des brise-vent ou des haies pour parer les nuisibles. Une des méthodes les plus efficaces consiste à semer des cultures de compagnie et des plantes repoussantes qui détournent les ravageurs. Les plantes aromatiques peuvent ainsi masquer les odeurs des cultures habituellement ravagées par les nuisibles. En réalité, chaque culture possède un “compagnon” idéal pour le préserver, comme le piment cultivé en association avec le café, ou les oeillets d’Inde qui protègent les tomates des parasites.

3. Les produits d’origine animale ou végétale

Enfin, vous pouvez utiliser des substances actives d’origine animale ou végétal. Elles sont nombreuses et totalement inoffensives pour la santé. On a déjà cité le miel ci-dessus, mais il existe également les huiles végétales, les pyréthrines (substances dérivées des fleurs de pyrèthre de Dalmatie ou de certains chrysanthèmes), les purins, les infusions de thé… Les possibilités sont multiples !