Étiquette : gastronomie

Pourquoi les vins au restaurant sont-ils si chers ?

Pourquoi les vins au restaurant sont-ils si chers ?Cette situation, on l’a tous déjà connue : on dîne dans un bon restaurant, et pour accompagner ce succulent repas, on rêve d’une petite bouteille de vin. Problème : le prix n’est pas si petit qu’on l’espérait. Mais comment expliquer une telle différence entre un vin acheté au restaurant et en commerce ? Une enquête de La revue du vin de France démontre que de nombreux restaurateurs gonfleraient les prix de leurs bouteilles pour augmenter leurs bénéfices.

De 4 à 10 fois plus cher

Selon cette enquête, les restaurateurs en question multiplierait les prix de leurs bouteilles par 3 ou 3,5. Mais en réalité, certains n’hésitent pas à les vendre de 4 à 10 fois plus cher à leurs clients. Imaginez-vous donc payer 50 euros pour un vin qui n’en vaut en réalité que 5 ! Ça fait mal au portefeuille, oui. Pas très étonnant que de nombreux clients n’aient plus tellement envie de cette bouteille, au final.

Si ces prix gonflés refroidissent souvent les consommateurs, les restaurateurs, eux s’en défendent. Le prix d’achat de la bouteille et le service offert justifieraient ces prix exorbitants. Payer plus de 3 fois le prix de la bouteille pour la table, le conseil et la formation du personnel, est-ce vraiment nécessaire ?

Il reste aussi à déterminer si ces prix ne pénaliseraient pas aussi le restaurateur. S’ils les vendaient moins cher, ils réaliseraient en effet moins de marge sur une bouteille mais en liquideraient beaucoup plus. Au final, les bénéfices en seraient encore multipliés. Et tout le monde serait content, non ?

 TAGS:Pasion Blue Chardonnay (vin bleu)

Pasion Blue Chardonnay (vin bleu)

Pasion Blue Chardonnay (vin bleu) : Oubliez le blanc, le rouge ou le rosé et faites place au vin… bleu ! Élaboré en Espagne, Pasion Blue Chardonnay (vin bleu) bouscule le monde du vin.

 TAGS:Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018

Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018

Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018 : Un rouge doux de la grande région du sud des Pouilles italiennes. Une structure intense, des notes de vanille, très agréable en bouche.

 TAGS:Boschendal Le Bouquet 2018

Boschendal Le Bouquet 2018

Boschendal Le Bouquet 2018 : Opacité typique de Boschendal. Odeur douce comme le miel. Goût de mûres et de fraises des bois.

Des recettes à base de vin sans complexes !

À tous ceux qui ont du mal à résister aux bonnes choses et qui se soumettent régulièrement aux diktats de la société – c’est à dire la diète – arrêtez-tout ! En ce magnifique 6 mai, nous ne célébrons nulle autre que la Journée Internationale sans régime ! Voici donc une série de recettes riches avec du vin, sans complexes.

Des recettes à base de vin sans complexes !

Le beurre blanc

Commençons avec un condiment basique mais essentiel : le beurre blanc. Si le beurre tout court est déjà bien riche en graisse, on ne s’arrête pas là et on augmente encore le niveau avec cette recette capable d’accompagner tous vos plats. Oubliez le beurre ordinaire, celui-ci vous le fera voir sous un jour nouveau.

Ingrédients (pour 4) :

  • 2 échalotes
  • 50g de beurre
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel

Préparation :

  1. Hachez les échalotes. Dans une casserole, ajoutez les échalotes hachées et le vin blanc sec. Portez à ébullition et laissez réduire presque à sec.
  2. Hors du feu, ajoutez le beurre petit à petit en fouettant bien le tout. Réchauffez légèrement si nécessaire. Terminez le beurre blanc par une pointe de sel. Vérifiez l’assaisonnement et dégustez !

Les moules à la crème

On part ici sur un classique, un indémodable, un intemporel : les fameuses moules à la crème. Même ceux qui ne sont pas fans de ces fruits de mer risquent bien de changer d’avis !

Ingrédients (pour 4) :

  • 800 g à 1 kg de moules par personne
  • 50 cl de crème fraîche semiépaisse ou épaisse
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 1 gros oignon
  • 100 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 3 gousses d’ail pilé
  • persil haché
  • poivre

Préparation :

  1. Faire revenir les oignons dans un grand faitout ou une cocotte-minute. Lorsqu’ils sont transparents, versez-les moules pour les faire ouvrir avec du vin blanc et du poivre.
  2. Pendant ce temps, monter un roux avec le beurre et la farine.
  3. Récupérez le jus des moules ouvertes en les conservant dans la cocotte pour les maintenir au chaud.
  4. Délayer petit à petit le roux avec le jus des moules.
  5. Ajoutez l’ail pilé et laissez épaissir.
  6. Ajoutez la crème fraîche et le persil haché et laissez bien réchauffer pour lier le tout (la sauce ne doit pas bouillir).
  7. Vérifier l’assaisonnement (attention au sel, les moules suffisent généralement à saler l’ensemble du plat).
  8. Versez la sauce sur les moules.
  9. Mélanger sur le feux environ 2 minutes et servez aussitôt dans le plat de cuisson.

Filet mignon de porc à la moutarde

Le filet mignon à la moutarde

On arrive désormais dans la pointe du raffinement, non moins riche : vous ne rêvez pas, le filet mignon à la moutarde. Un véritable délice à s’en lècher les doigts – et l’assiette. Du niveau digne de top chef que vous pouvez maintenant reproduire chez vous !

Ingrédients (pour 4) :

  • 1 filet mignon de porc de 500-600g
  • 1 oignon
  • 20 cl de crème fraîche semi-épaisse
  • 2 cl de vin blanc sec
  • 2 c à s de moutarde fine
  • 1 c à s de moutarde à l’ancienne
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de beurre doux
  • Sel
  • Poivre du moulin

Préparation :

  1. Émincez finement votre oignon. Réservez.
    Dans une sauteuse, faites chauffer le beurre et l’huile. Quand le beurre commence à chanter, faites-y revenir votre filet mignon sur toutes ses faces.
    Quand le filet mignon est bien doré, sortez-le de la sauteuse et réservez-le sur une assiette.
  2. Faites revenir vos oignons 5 min dans le reste d’huile et de beurre.
    Déglacez les oignons avec le vin blanc puis remettez le filet mignon.
    Couvrez et faites cuire à feu moyen pendant 20 min.
  3. Sortez à nouveau votre filet mignon de la sauteuse et réservez-le sur une assiette. Versez la crème fraîche dans la sauteuse. Mélangez bien pour enrober les oignons et récupérer les sucs.
    Salez, poivrez puis ajoutez les 2 moutardes et mélangez avec une cuillère en bois pour bien les dissoudre.
  4. Découpez votre filet mignon en tranches épaisses que vous remettrez dans la sauteuse. Couvrez de sauce avec une cuillère et laissez cuire encore 10 min à feu doux.

 TAGS:De Ladoucette Pouilly-Fumé 2015

De Ladoucette Pouilly-Fumé 2015

Plus qu’un Puilly-Fumé, une légende, qui séduit millésime après millésime avec constance et régularité. Un grand classique, un monument historique, un vin rond, au bouquet puissant, très agréable, minéral et fruité.

 TAGS:Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Il offre un goût fruité sans être trop sucré, avec des arômes rappelant les fruits exotiques, les agrumes et les raisins frais. La cuvée a un équilibre parfait entre l’onctuosité de la texture et la fraîcheur de la saveur.

 TAGS:Domaine Goisot Côtes d'Auxerre Gueules de Loup 2015

Domaine Goisot Côtes d’Auxerre Gueules de Loup 2015

Un blanc exceptionnel de Côtes d’Auxerre. Sa belle couleur paille d’or intense, ses arômes de cannelle et de fruits mûrs et sa bouche complexe, puissante, de grande amplitude sauront vous séduire.

3 recettes de pâtes originales

3 recettes de pâtes originalesSi on vous parle de lasagnes, de pizzas en tous genres (sauf les hawaïennes, bien sûr), de pâtes carbonara, bolognaise, ou encore au pesto, que répondez-vous ? Bon appétit, évidemment ! La cuisine italienne, tout le monde la connaît et tout le monde l’aime (avez-vous déjà rencontré quelqu’un n’appréciant pas les pâtes ? Non, moi non plus.) Vous savez faire un tiramisu ou une focaccia les yeux fermés ? Aujourd’hui, nous avons de quoi vous surprendre avec ces 3 recettes italiennes de pâtes originales et super faciles !

Cacio e Pepe

Ou “fromage et poivre” en français (mais ça sonne bien mieux en italien.) C’est une recette d’origine romaine simplissime mais délicieuse. Pour réaliser cette sauce, il vous faudra 3 ingrédients seulement : du pecorino, du poivre, et des pâtes bien sûr ! On vous conseille des spaghettis ou des capellinis de préférence.

La clé réside dans l’eau de cuisson des pâtes : dans une grande poêle (non chauffée), ajoutez le pecorino (6 cuillères à soupe pour 2 personnes), le poivre (environ une cuillère à café) et l’eau de cuisson des pâtes. Attention, il vaut mieux attendre que l’eau refroidisse légèrement pour que le fromage ne s’agglomère pas. Mélangez jusqu’à obtenir une sauce crémeuse à souhait (sinon, rajoutez du fromage ou de l’eau). Quand vos pâtes sont cuites (à part), versez-les dans la préparation à froid, mélangez en ajoutant encore de l’eau de cuisson. Servez, c’est prêt !

Paccheri rigati asperges et pancetta

On reste dans le thème des pâtes faciles, mais c’est tout aussi bon. Le nom de la recette vient des pâtes éponymes particulièrement larges. Lavez d’abord 100g d’asperges vertes (pour 2 personnes toujours) et coupez-les en morceaux de 3 cm environ. Laissez cuire quelques minutes dans de l’eau bouillante. Pendant ce temps, faites revenir 25g de pancetta coupée en dés avec de l’huile d’olive et une gousse d’ail. Ajoutez-y ensuite vos asperges. Faites chauffer 15 minutes en ajoutant quelques louches de bouillon de légumes au fur et à mesure. Salez et poivrez.

Enfin, faites cuire vos pâtes et versez-les dans la préparation. Mélangez en ajoutant encore un peu de bouillon, puis servez avec des petits morceaux supplémentaires de pancetta grillée. Bon appétit !

Tagliatelle paglia e fieno au citron

Ici, le côté original réside sans doute dans la nature des pâtes – un mélange de tagliatelles nature aux œufs (les jaunes) et aux épinards (les vertes). Mais la touche acidulée ne manquera sans doute pas de vous surprendre.

Émincez d’abord une échalote puis récoltez le jus et le zeste d’un citron. Faites revenir l’échalote dans une poêle avec de l’huile d’olive et un peu de beurre, puis ajoutez-y la moitié du jus de citron. Versez ensuite 25cl de crème fraîche épaisse avec du sel et du poivre et mélangez. Ajoutez alors le reste du jus de citron et continuez à mélanger. Lorsque vos pâtes sont prêtes, servez avec du parmesan et un peu de persil, et le tour est joué !

Menu de Pâques : Quel vin choisir ?

Avez-vous déjà tout préparé pour le repas de Pâques ? Bien sûr, la nourriture est importante, mais le vin que vous choisissez l’est tout autant. Voici quelques conseils précieux qui vous attireront les faveurs de vos invités.

Quel vin boire avec le menu de Pâques ? Uvinum

L’apéritif

Tout repas de Pâques qui se respecte commence par de nombreux hors-d’œuvre : œufs durs, omelettes, quiches lorraines traditionnelles, asperges, poissons, crustacés, vol-au-vent, foie gras… Et bien plus encore !

Pour commencer, nous vous recommandons de choisir un Château de Fontenay, un chenin demi-sec frais aux arômes fruités. Vous pouvez aussi déguster un Château la Caussade, un blanc légèrement sucré au goût également fruité, ou un délicieux muscat de Lunel, idéal en apéritif.

Les entrées

Lapin de Pâques farci, pâtés et oeufs cuits en tous genres sont les entrées les plus traditionnelles. Nous vous conseillons tout d’abord un Ratafia de Champagne, un mélange d’eau de vie de Champagne avec du jus de raisin, aux saveurs sucrées et fruitées. Vous pouvez aussi opter pour un rosé printanier comme un Pétale de Rose léger et épicé. Si vous préférez le rouge, essayez un Côtes du Rhône villages. Son goût intense accompagnera parfaitement le traditionnel pâté de Pâques.

L’agneau

Que serait un dîner de Pâques sans le plat le plus important : l’agneau ? Ce type de viande a besoin d’un vin enveloppant et doux, mais tout dépend de la façon dont il est proposé. Pour un gigot d’agneau, nous vous conseillons une syrah de la Côte Rotie ou une Closerie de Malescasse pour une viande cuite pendant 7h. Pour un navarin d’agneau par contre, nous vous proposons un vin rouge fruité du Sud Minervois.

Si vous cherchez un vin rouge plus intense, optez pour le Château de Ciffre et ses notes puissantes de cerises noires et de vanille, ou encore pour un Haut-Medoc très dense qui accentuera la saveur du jus de viande.

Pour les pièces de viandes grillées ou poêlées, nous vous recommandons des rouges aux saveurs puissantes tanin, comme un Hermitage qui accompagnera aussi bien un agneau à la cuisson marquée qu’un saignant.

Les légumes

Vous n’aimez pas l’agneau ? Vous suivez un régime végétarien ? Aucun problème. Une alternative est de combiner les fromages de saison et les légumes, comme les asperges et les artichauts. Dans ce cas, il est préférable d’opter pour un vin blanc avec une belle acidité comme un Marc Brédif Vouvray, un muscadet ou pourquoi pas un riesling d’Alsace ?

quel vin boire lors des repas de Pâques?

Les desserts

Et voici la partie la plus appréciée des gourmands : le moment de douceur ! Et que serait Pâques sans œuf en chocolat ? Faites attention, cependant, au type de chocolat. Avec le chocolat noir, il est préférable de l’associer à un vin doux, comme la Cuvée Bleue du Domaine de Barroubio ; avec le chocolat au lait, plus délicat, nous optons pour un sec tel qu’un Côtes de Gascogne du Sud-Ouest.

Le nid de Pâques se déguste, lui, avec un vin doux ou effervescent, comme un Château la Fleur des Pins ou un crémant de Bourgogne.

Pour ceux qui préfèrent la célèbre cloche de Pâques, nous recommandons un vin blanc sec et fruité tel qu’un Pinot Gris. Si vous êtes plus fan du fondant au chocolat, vous pouvez opter pour un vin rouge du sud comme un jeune Maury ou un Rivesaltes grenat.

 

Printemps : les produits de saison et leurs propriétés

C’est enfin le printemps ! La nature s’épanouit à nouveau et, par beau temps, les produits de saison que nous avons dû abandonner pendant l’hiver ou que nous n’avons pu consommer qu’en version surgelée sont également de retour.

Printemps : les produits de saison et leurs propriétés

On sait que manger des fruits et des légumes frais apporte d’énormes bienfaits pour notre santé. Voici donc une liste de produits de printemps et leurs propriétés :

Les fèves : Une fois décortiquées et nettoyées, elles peuvent également être consommées crues. Les fèves sont des sources de vitamines (A, B, C et E) et de minéraux. Elles contiennent également du fer, du potassium, du phosphore, du calcium, du sodium, du magnésium, du cuivre et du sélénium.

Le cresson : A consommer cru dans une salade ou bouilli dans une soupe, il est excellent soupe, velouté ou en purée.  C’est non seulement un légume riche en vitamines et minéraux mais aussi un diurétique naturel.

Les asperges : Diurétiques et sans calories, elles sont les véritables stars des tables au printemps ! Ils sont également riches en vitamine A, manganèse, phosphore et acide folique.

Les haricots : Composés à 90% d’eau, ils sont parfaits pour ceux qui suivent un régime minceur. Ils font également partie d’un des plats phares du printemps avec les pommes de terre bouillies.

Le radis : Avec son petit goût épicé, le radis est parfait pour les salades. Saviez-vous qu’il contient de la vitamine B, qu’il a des propriétés calmantes et qu’il contient très peu de calories ?

Le fenouil : Préférez le fenouil cru, pour ne pas perdre toutes les vitamines qu’il contient.

La laitue : Fraîche et légère, elle a une action digestive et reminéralisante. C’est également une source de vitamine A, de vitamine C et de sels minéraux (potassium, phosphore et fer).

L’ail : Un véritable ami pour la santé ! L’ail aide à prévenir les problèmes cardiovasculaires, réduit la tension artérielle et le cholestérol et a un effet antibactérien, antifongique et antiviral sur les voies respiratoires.

Les oranges : Excellentes pour nous fournir de la vitamine C ! Nous pouvons les manger à la fin d’un repas ou boire leur jus le matin, pour commencer la journée avec un maximum d’énergie.

Les citrons : Riches en vitamine C, ce sont aussi des purificateurs naturels. Vous pouvez utiliser leur jus pour éviter d’oxyder vos salades de fruits et légumes, comme les artichauts et les avocats.

Le kiwi : C’est un fruit qui ne fait pas grossir, idéal donc pour ceux qui veulent perdre du poids. Il est riche en potassium, vitamine E, cuivre, fer et vitamine C.

Les fraises du printemps et leurs propriétés

Les fraises : Disponible à partir de la fin avril, les fraises font partie des fruits les plus populaires grâce à leur goût sucré et leur excellent parfum ! Si l’on y ajoute une faible teneur en calories, une teneur élevée en vitamine C et des propriétés purifiantes, il n’y a aucune raison de s’en priver !

Les cerises : Il faut attendre un peu plus longtemps pour les manger, jusqu’en mai. Mais une fois qu’elles sont mûres, impossible de les arrêter de pousser !

Les néfliers : Ils sont riches en fibres et en vitamines A, B et C et en sels minéraux comme le potassium, le calcium et le phosphore. La pectine protège également la muqueuse du côlon et aide à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

Les poires : Les poires réduisent le risque d’ostéoporose en raison de leur teneur élevée en calcium. Ils contiennent également de grandes quantités de bore, un allié de la santé cérébrale, et des fibres.

Les bananes : Excellente source d’énergie, de fibres et de vitamine C, mais la banane a une teneur élevée en calories.

Les abricots : Riche en vitamines et oligo-éléments, ils sont une excellente source de bêta-carotène et aident à combattre la fatigue et l’épuisement.

Le poisson d’avril et son vin

Le poisson d’avril et son vinAujourd’hui, c’est le premier avril. Vous savez ce que ça veut dire, n’est-ce pas ? Quelqu’un vous aura forcément fait une mauvaise blague pour vous le rappeler. Et oui, le fameux poisson d’avril ! Personne n’y échappe, chaque année c’est la même chose… et pourtant, on tombe toujours dans le panneau.

Pour se réconforter de ces petites farces bon enfant, rien de mieux que de déguster un bon poisson, histoire de rester dans le thème. Mais comment choisir le meilleur vin pour le mariage idéal ? Réponses ci-dessous !

Le poisson en sauce

De manière générale, le vin blanc se mariera toujours mieux avec le poisson. Il souligne sa chair tendre, fraîche et délicieuse. Il faudra ensuite prendre en compte la façon dont il est cuisiné. Pour une recette classique de poisson en sauce, il y a (presque) une infinité d’options qui s’offre à vous !

Pour les poissons comme la dorade ou le cabillaud, il vaut mieux se pencher sur un Riesling d’Alsace. Nous vous conseillons vivement le Domaine Albert Mann Riesling Cuvée Albert 2016. Sa robe jaune pâle lumineuse offre un nez qui s’équilibre entre pêche blanche et agrumes. Le deuxième nez tout en minéralité est salin et iodé. En bouche, on trouve une belle matière bien dynamisée par une énergie redoutable. L’accord parfait avec le poisson ! Si vous n’êtes pas fan du riesling, vous pouvez également tester les yeux fermés un Hautes Côtes de Beaune, comme le Domaine Jean Chartron Hautes-Côtes de Beaune Blanc en Bois Guillemain 2017, ou un excellent Graves Blanc.

Le poisson à la vapeur

C’est l’ami des personnes suivant un régime ou préférant tout bonnement la simplicité. Pour déguster un poisson cuit à la vapeur, il faut donc privilégier… la simplicité également. Il vaut mieux également choisir un vin blanc sec, comme un Vougeot blanc ou un Côtes du Jura blanc. Mais poisson à la vapeur ne signifie pas médiocrité pour autant. Si vous préférez un vin très élégant pour accompagner votre poisson, n’hésitez pas à miser sur un excellent Château-Grillet.

Le poisson au wok

Pour la version asiatique du poisson, la simplicité prévaut de nouveau. Nous vous conseillons donc un vin blanc sec jeune comme un Santenay ou un Ladoix blanc par exemple, ou un Condrieu si vous préférez la version prestigieuse. Ces breuvages se marieront à merveille avec les petits légumes de votre wok, sans alourdir le côté un peu huileux de ce repas.

Les fruits de mer

Les fruits de mer

Quand on parle de poisson, on doit également mentionner les très appréciés crustacés ! Ce serait dommage de passer à côté en ce jour de poisson d’avril. Les fameuses noix de Saint-Jacques se savourent mieux avec un puissant Muscat ou Crémant d’Alsace. Le calamar, lui, se marie particulièrement bien avec un Côte de Blaye ou un Bandol, comme un délicieux Château Sainte Anne Cimay Bandol Blanc de 2017. Quant aux moules et huîtres, nous vous conseillons de les déguster avec un riesling ou un prestigieux Pinot Blanc Geisbourg 1978.

Et les rouges ?

Si vous êtes allergiques au vin blanc, pas de panique, vous pouvez toujours profiter de votre poisson avec une bonne bouteille de rouge. Il faudra alors choisir un vin avec du vécu, aux tanins moins marqués, plus “fondus”. Nous vous recommandons par exemple un Côteaux Giennois ou un Mercurey Philippe Le Hardi 1979. Ils doivent être inférieur à 2005 pour s’assurer qu’ils soient bien reposés. Bon appétit, et joyeux poisson d’avril !

Comment préparer un bon plateau de fromages

Le vin et le fromage sont deux compagnons inséparables.

Comment préparer un bon plateau de fromages

Il suffit d’avoir une bonne variété de fromages de différentes textures et de différents degrés de maturation, et de les consommer dans le bon ordre afin de ne pas masquer les saveurs. La France étant le pays du fromage, vous disposez d’une infinie variété de goûts provenant de différentes régions avec lesquels vous pouvez préparer une table très gourmande de fromages nationaux.

Il faut d’abord commencer par un fromage à pâte molle, comme un fromage frais, un cottage, ou un fromage de brebis tendre comme une brique, pour ensuite monter progressivement en intensité.

On peut continuer avec des fromages à pâte molle et à saveur douce, comme un Caprice des Dieux, un petit Banon au lait de chèvre ou encore un délicieux brie doux, ce célèbre fromage issu de la région de Brie en Seine-et-Marne.

Pour votre plateau gourmand, vous pouvez par exemple vous concentrer sur les fromages d’une seule région, ou en combiner plusieurs en créant un voyage gastronomique avec des mets de différentes régions, comme le camembert de Normandie, le reblochon de Haute-Savoie, le Livarot du Pays d’Auge ou encore l’Epoisses de Bourgogne. Vous ne devez pas non plus passer à côté du célèbre Mont d’Or, ce fromage uniquement produit dans le Haut-Doubs, apprécié pour ses arômes boisés.

Nous relevons ainsi la saveur du fromage jusqu’à atteindre les plus affinés et les plus forts d’entre eux, comme le Cachat du Mont Ventoux, pour finir avec du fromage bleu, comme le Bouton de Culotte, le renommé Roquefort ou le Bleu d’Auvergne qui ne devrait jamais manquer dans un bon plateau de fromage. Quant aux plus téméraires d’entre vous, essayez donc le fameux Maroilles, un met atypique au parfum particulièrement puissant mais au goût étonnamment doux.

Aujourd'hui est la journée nationale du fromage - Uvinum

En conclusion, il  suffit de prendre soin de quelques détails, comme par exemple toujours servir un bon pain, aussi artisanal que possible, qui servira de base et d’accompagnement à nos fromages. C’est aussi un très bon choix d’accompagner votre planche avec des noix et des fruits frais, comme le raisin, qui nettoieront votre palais entre les différents fromages et donneront une note de fraîcheur.

Le tout accompagné de vins, des blancs plus frais pour les fromages les plus tendres, des rouges plus intenses pour les fromages affinés.

3 recettes aux épinards et au vin blanc

3 recettes aux épinards et au vin blancEn cette Journée Internationale des Epinards (ceci n’est pas une blague), il est temps de profiter de tous les bienfaits que nous offrent ces petits légumes verts. Vous avez peut-être une relation conflictuelle avec eux, des mauvais souvenirs de poêles pleines d’épinards qui rétrécissent ensuite pour vous laisser une triste portion à peine visible. Il est temps de rompre ces mauvaises habitudes et de renouer avec ces légumes !

Plus facile à dire qu’à faire pour certains traumatisés par une enfance de gavages forcés aux épinards. Croyez-nous, nous avons la solution pour vous guérir en un clin d’oeil : des idées de recettes aux épinards… et au vin blanc !

Risotto aux épinards et champignons

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 400 g de riz arborio
  • 2 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 300 g de champignons de Paris
  • 250 g d’épinards frais
  • 1,5 l de bouillon de volaille
  • 25 cl de vin blanc sec
  • 50 g de parmesan en copeaux
  • Thym
  • Huile d’olive

Préparation :

  1. Faites d’abord chauffer l’huile dans une poêle et faites-y revenir les oignons et les gousses d’ail hachées.
  2. Ajoutez ensuite les champignons coupés en petits dés et chauffez maximum 5 minutes.
  3. C’est ensuite au tour du riz : faites-le revenir 2 minutes jusqu’à leur transparence.
  4. Versez ensuite le vin blanc et le bouillon de volaille. Après avoir laissé cuire 15 minutes, ajoutez les fameux épinards.
  5. Mélangez ensuite jusqu’à absorption totale du liquide. A la fin, ajoutez le thym.
  6. Au moment de servir, garnissez de copeaux de parmesan.

Blanquette de veau aux courgettes, épinards et vin blanc

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 600 g de blanquette de veau extra (boucherie)
  • 2 courgettes
  • 150 g d’ épinard frais
  • 2 oignons
  • 2 éclats d’ ail
  • 20 cl de crème légère
  • 1 c. à soupe de beurre
  • 25 cl de vin blanc sec
  • 25 cl de fond de veau
  • 1 c. à café de thym séché
  • 1 feuille de laurier
  • sel et poivre

Préparation :

  1. Faites fondre le beurre et dorer la blanquette aux ¾.
  2. Ajoutez les oignons et l’ail, et chauffez en mélangeant.
  3. Versez le vin blanc et le fond de veau le long de la paroi de la casserole. Ajoutez le thym et la feuille de laurier.
  4. Laissez mijoter 1h à feu doux.
  5. Ajoutez les légumes, chauffez 10 min.
  6. Arrosez de crème, salez et poivrez.
  7. Servez avec du riz ou des petites pommes de terre.

Recettes d'épinards au saumon

Pavés de saumon grillés sauce aux épinards

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 4 pavés de saumon
  • 250 g d’épinards frais en branche
  • 2 échalotes
  • 50 cl de crème fraîche liquide
  • 20 cl de vin blanc de table

Préparation :

  1. Faites revenir les échalotes en petits morceaux dans une casserole avec le vin blanc à feu moyen. Chauffez jusqu’à évaporation du vin.
  2. Ajoutez la crème puis les épinards hachés. Portez à ébullition pendant 5 minutes.
  3. Dans une poêle, faites griller les pavés de saumon.
  4. Versez la sauce aux épinards dans des assiettes avant d’y poser les pavés de saumon. Accompagnez de tagliatelles.

Que boire avec vos macarons ?

Une journée entièrement dédiée au macaron ne devrait pas être ignorée. Ça tombe bien, c’est aujourd’hui la journée internationale du macaron ! Et quoi de mieux pour célébrer cette date que de vous faire découvrir les meilleurs vins pour accompagner ces petites douceurs merveilleuses ?

Que boire avec vos macarons ? - journée internationale du macaron

Le thé, à l’ancienne

Pour ceux d’entre vous qui préfèrent l’abstinence, sachez que vous pouvez marier parfaitement les macarons avec le thé. D’origine arabe, le macaron se marie traditionnellement avec cette boisson chaude réconfortante. Pensez par exemple à un thé vert pour les macarons fruités et à un thé blanc pour les plus subtils aux saveurs florales. Quant aux macarons classiques, plus sucrés, n’importe quel thé fera l’affaire.

Si vous préférez le café au thé, bonne nouvelle : l’association fonctionne aussi !

Le champagne, classique

Si votre choix se porte plutôt sur une boisson alcoolisée, la meilleure association reste celle du champagne. Evitez les champagnes bruts qui contrastent avec la douceur du macaron et vous conféreront un arrière-goût amer. Préférez donc des champagnes demi-secs ou doux. Vous pouvez aussi faire confiance à Pierre Hermé, chef pâtissier et chocolatier français, qui recommande la cuvée Lady Rosé, particulièrement sucrée.

Des vins en douceur

Si n’êtes pas très fan des bulles, nous vous conseillons alors des vins doux ou moelleux, comme un Coteau du Layon Beaulieu-sur-Layon, un Muscat ou un Rasteau blanc. La douceur de ces vins se mariera parfaitement avec celle de vos macarons.

Le rouge, toujours

Enfin, si vous êtes plutôt adepte du rouge, vous pouvez opter pour un Banyuls très doux ou un Porto Tawny rouge qui accompagne souvent les desserts. Si vous aimez les macarons au chocolat, vous serez comblé !

 

Nos recettes spéciales pour Mardi gras

Aujourd’hui, c’est Mardi gras. Et qui dit gras, dit sucreries, pâtisseries… et vin. Le jour de tous les excès (c’est la tradition qui le dit) ne serait pas digne de ce nom si vous ne pouviez en profiter pour déguster quelques douceurs. A l’honneur de cette fête païenne, nous vous proposons des recettes spéciales pour savourer le Mardi gras comme il se doit !

Qu'on mange à Mardi Gras?

Manger gras, une tradition inévitable

Rassurez-vous, on vous épargnera tout l’historique du Mardi gras, mais on vous offre une petit rappel des origines de cette coutume pour faire le malin. En bref, cette fête célèbre traditionnellement la fin de l’hiver et représente le jour le plus important du carnaval. Vous pouvez y devenir qui vous voulez grâce aux déguisements et braver tous les interdits.

Intervenant au milieu d’une période de restrictions – l’hiver d’un côté, le Carême de l’autre pour les chrétiens – c’est le moment de vous lâcher. Bien qu’il faut toujours consommer avec modération, aujourd’hui, vous pouvez oublier de compter les calories. Pour se faire plaisir, chacun a sa préférence gourmande. Une seule chose est sûre : oubliez les vins rouges !

Les crêpes

Dans de nombreuses régions de France, la tradition préconise les crêpes. Garnies de chocolat, de confitures, de chantilly, de fraises, de pommes ou de tout ça à la fois, elles vous régaleront toujours. Pour profiter au mieux de la douceur des crêpes, vous pouvez opter pour un cidre brut de préférence, l’accord traditionnel. Pour les plus aventureux, nous vous conseillons des vins moelleux ou demi-sec, un liquoreux comme un Monbazillac, ou encore un crémant effervescent. Quoi de mieux que le mariage entre le sucre et les fines bulles?

Si vous vous sentez par contre plutôt bretons, vous pouvez déguster vos crêpes avec des bières artisanales, notamment brunes, pour un accord surprenant.

Les pancakes

Chez nos voisins anglo-saxons, ce sont les pancakes qui sont à l’honneur. Pour savourer ce cousin moelleux de la crêpe, tentez donc un vin fruité et légèrement pétillant comme un Vouvray, ou un vin doux comme un Porto.

Les beignets

En France, notamment dans les Vosges, les beignets de carnaval sont aussi très populaires. Fourrés au chocolat, à la confiture ou tout simplement natures, ces petites douceurs sont très sucrées. Mieux vaut donc vous limiter à un vin frais et léger, comme un blanc de Loire pétillant ou une Clairette de Die. Ici aussi, vous pouvez également choisir un cidre fruité pour contraster avec le gras du beignet. Et si vous recherchez un breuvage élégant, optez donc pour un Champagne grand cru, il accompagnera à merveille vos beignets.

Les gaufres

Enfin, que serait un bon Mardi gras sans gaufres ? Très célèbres en Belgique, les gaufres sont également très grasses, moelleuses et sucrées. Pour alléger ces saveurs, dégustez-les avec un mousseux comme le Saumur, un Crémant de Loire effervescent ou encore un Crémant d’Alsace, parfait avec ses arômes fruités. Si vous désirez faire honneur aux origines belges de la gaufre, n’hésitez pas à la savourer avec une bière ambrée !