Mission accomplie : les vins de Bordeaux reviennent de l’espace

Par Isabelle Escande

Retour sur terre réussi pour les vins de Bordeaux envoyés il y a environ un an dans l’espace ! Douze bouteilles de vin et 320 sarments de vignes sont arrivés, en effet, à bon port après avoir passé plusieurs mois au sein de la station spatiale internationale (ISS) pour une expérience scientifique à l’initiative de la start-up bordelaise Space Cargo Unlimited, soutenue par la NASA.

Un projet novateur 

Comment vieillissent les vins dans l’espace ? Le but de la mission n’était pas banal. Il s’agissait d’envoyer des bouteilles dans l’espace pour ensuite les comparer à des lots restés au sol dans des conditions similaires, hormis la gravité bien entendu ! La société cherchait à analyser l’effet de l’apesanteur et des radiations spatiales (bien plus élevées que sur la Terre) sur le processus biologique du vieillissement du vin.

Le nom du vin sélectionné pour cette expérience aérospatiale a longtemps été tenu secret, mais aujourd’hui l’identité de l’heureux élu a été dévoilée et on en sait même un peu plus sur la séance dégustation qui s’est réalisée début mars pour tirer les premières conclusions de l’aventure. 

Selon les dégustateurs experts présents lors de cet événement unique, l’apesanteur aurait permis au Petrus (car c’est bien de cette célébrité qu’il s’agit) de vieillir plus rapidement. 

Un premier succès

Le 1er mars dernier, une équipe de 12 personnes se retrouvait pour déguster à l’aveugle deux exemplaires du Petrus 2000 (évalué à plus de 5 000 euros la bouteille quand même !), l’un terrien et l’autre extraterrestre. Le verdict était unanime. « Le séjour spatial n’a pas eu d’impact préjudiciable sur la qualité sensorielle du vin » selon Philippe Darriet, directeur de l’unité de recherche œnologie à l’ISVV. La majorité des participants a relevé des différences principalement autour de la couleur, mais pas seulement. Selon Jane Anson, l’une des dégustatrices, les tanins du vin, qui a voyagé dans l’espace, étaient “un peu plus soyeux, un peu plus évolués, le côté aromatique est devenu un peu plus floral.” Elle lui aurait même donné deux ou trois ans de plus.

Pour les plants de vignes qui faisaient également partie de l’expédition, même remarque. Nicolas Gaume, co-fondateur de Space Cargo Unlimited, souligne « qu’ils poussent beaucoup plus vite, vraiment beaucoup plus vite que leurs jumeaux terrestres. Avec beaucoup plus de feuilles et des débuts de fruits ». 

Construire l’agriculture de demain 

Pour l’instant, il est encore trop tôt pour tirer des conclusions et d’autres analyses doivent être faites. Une partie des plants a été envoyée en analyse pour une étude détaillée des conséquences de leur voyage extraterrestre sur leur composition. L’autre partie a été replantée et elle est aujourd‘hui observée avec curiosité par les scientifiques de l’ISVV. L’enjeu est de savoir si ces plants vont acquérir une tolérance aux maladies, s’ils vont être plus résistants et s’ils vont alors pouvoir s’adapter plus facilement aux évolutions climatiques (comme la sécheresse et la chaleur). 

Se préparer aux défis de l’avenir, telle est la véritable motivation de cette aventure spatiale. “Ce qui nous préoccupe, nous, c’est la Terre. Vraiment, ce qui nous motive, c’est qu’est-ce qu’on peut trouver comme solution concrète pour l’avenir de l’agriculture et de la viticulture sur Terre ? explique Nicolas Gaume. Une autre mission est déjà envisagée pour l’année prochaine. Elle sera quant à elle surtout focalisée sur le processus de fermentation du vin. La saga se poursuit et on a hâte de savoir la suite !

Malheureusement, Drinks&Co n’a pas pu se fournir une de ces bouteilles extraterrestres, par contre on peut vous proposer sa version terrienne, le Petrus 2000, un vin dont la réputation n’est plus à faire. À vous ensuite de faire jouer votre imagination !

 TAGS:Petrus 2000

Petrus 2000

Douze bouteilles de ce fameux Pomerol ont été choisies pour réaliser cette mission spatiale des plus particulières !

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire