L’essor des boissons non alcoolisées

Par Karin Mosca

La jeunesse d’aujourd’hui aime la sobriété. C’est ce qui ressort du dernier rapport du projet Espad (European School Survey Project on Alcohol and other Drugs), qui résume une étude sur les habitudes de consommation d’alcool de la jeunesse européenne. Les pourcentages parlent d’eux-mêmes : si en 2007, en Espagne, près de 80% des étudiants avaient consommé de l’alcool au moins une fois dans leur vie, en 2019 le pourcentage baisse à 78%. De plus, seul 65% confirme consommer des boissons alcoolisées, une amélioration éloquente ces dernières années.

Les producteurs de vins et boissons spiritueuses savent que les produits doivent s’adapter aux temps qui courent. Concrètement, les nouveaux consommateurs sont des jeunes beaucoup plus conscients que les générations passées des risques associés à la consommation d’alcool. Ce sont des personnes concernées par le bien-être et la santé, tant mental que physique et qui ne veulent pas tomber dans l’excès. Cela ne veut pas pour autant dire renoncer à un apéritif après le travail ou à un cocktail le samedi soir.

Vins, bières et liqueurs sans alcool

De nos jours pour ceux qui n’aiment pas boire, il existe pas seulement le choix habituel entre un rafraîchissement à base de fruits ou une boisson gazeuse pas saine. Les jeunes d’aujourd’hui recherchent des saveurs plus raffinées et intéressantes mais également des boissons capables de dégager un certain glamour. La liste de produits dont ils disposent s’agrandit énormément: vins, bières et même des distillés sans alcool ont fait leur entrée (triomphale) dans les bars et les discothèques les plus en vogue.

Les vins et les bières sans alcool sont apparus dans les rayons des supermarchés il y a déjà de nombreuses années seulement il faut souligner qu’avec le temps leur qualité a considérablement augmenté. En fait c’était, auparavant, des “jus de raisin” ou des boissons extrêmement sucrées et/ou fruitées pour compenser l’absence d’alcool. Ceux d’aujourd’hui, par contre, grâce aux nouvelles méthodes de vinification et d’élaboration, sont produits avec un goût plus approprié, très similaire à celui d’un vin ou d’une bière normale, mais sans “l’ardeur” typique que laisserait l’alcool dans la gorge (et sans les conséquences sur le corps et l’esprit).

Une génération sans alcool

Les amants de la mixologie, donc, peuvent satisfaire leur goût pour les cocktails avec des gins herbacés, des whiskies fumés et des distillés difficiles à classifier qui n’ont rien à envier aux classiques. En résumé, il n’y a plus d’excuses pour ne pas faire attention à sa santé.

 TAGS:Sangre de Toro 0.0 Blanco 2017

Sangre de Toro 0.0 Blanco 2017

Ce vin sans alcool est conçu à partir de Moscatel issu de la vendange 2017. Il révèle des notes d’agrumes, ainsi que des touches fruitées et florales.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire