Les vins du Nouveau Monde se renouvellent

Par Isabelle Escande

Dénigrés lors de leur apparition, les vins du Nouveau monde ont fait leur entrée sur le marché international au début des années 1990. Aujourd’hui, ils ont plutôt le vent en poupe. Plus accessibles, innovants et gourmands, ils sont, par leur succès, révélateurs de changements profonds dans la consommation du vin en France, mais aussi ailleurs. Plusieurs facteurs expliquent, en effet, l’engouement qu’ils suscitent aujourd’hui. Petit tour de piste.

La percée des appellations

Lors de leur intrusion sur le marché vinicole, les vins du Nouveau Monde se sont fait connaître par leur système révolutionnaire de dénomination. Avec eux, le cépage était mis en avant et non l’appellation. Ce changement de règles, qui bouleverse la nomenclature traditionnelle des pays producteurs de vin de l’Ancien Monde, a le mérite de simplifier la donne et de donner un message beaucoup plus clair au consommateur qui n’avait, à cette époque, aucune idée de ces régions viticoles émergentes. L’indication du cépage lui donnait alors des infos faciles sur les caractéristiques des nectars en question. Des rapprochements pouvaient notamment se faire avec les régions viticoles françaises. Un Cabernet Sauvignon ou un Merlot évoquait le vignoble de Bordeaux. Un Pinot Noir ou un Chardonnay quant à lui faisait plutôt penser à la Bourgogne.

Aujourd’hui, la situation a changé. Napa Valley, Stellenbosch, Margaret River… Tous ces noms ne sonnent plus comme des parfaits inconnus. Et le consommateur, même pas trop expert, sait de quoi il retourne. Cette nouvelle situation et la recherche d’une production qualitative de certains vignerons du Nouveau Monde les ont amenés à faire valoir l’appellation d’origine de leurs crus. Moins contraignantes qu’en Europe, ces nouvelles appellations ont permis de mettre en avant les meilleurs terroirs de ces régions plus vraiment émergentes. 

En Argentine, par exemple, les GIs (Indicaciones Geográficas) se sont multipliées ces derniers temps (El Cepillo GI, San Pablo GI, etc.). Au Chili, on retrouve cette même volonté de mettre en avant une spécialisation régionale (un terroir, un climat, etc.), indépendante d’un découpage administratif.

La soif de découverte :  les cépages indigènes

Si les vignerons du Nouveau Monde ont construit leur réputation sur leur capacité de produire de belles expressions des cépages de l’Ancien (Cabernet Sauvignon en Australie, Merlot au Chili, etc.), ils se plaisent aujourd’hui à revendiquer leur propre identité viticole avec l’élaboration de vins réalisés à partir de cépages autochtones. Ces variétés endémiques deviennent leur signature, une marque de fabrique qui souligne leur singularité.

Le Chili, par exemple, a son carménère (un cépage d’origine bordelaise qui a cependant disparu du Vieux Continent à la suite de la crise du Phylloxéra), l’Afrique du Sud son Pinotage (un cépage rouge issu d’un croisement entre le pinot noir et le cinsault et créé en 1925 par le viticulteur sud-africain Abraham Izak Perold), la Californie son Zinfandel et l’Uruguay son Tannat.

Un désir d’émancipation, mais aussi un intérêt croissant chez les consommateurs, ont poussé les vignerons à se lancer dans cette nouvelle aventure. L’émergence de nouveaux consommateurs, moins attachés aux cépages traditionnels, notamment au Canada, aux États-Unis ou en Chine (la consommation du vin au niveau mondial a augmenté ces dernières années et s’est ouverte à de nouveaux marchés) explique ce phénomène. 

En France, l’apparition de consommateurs au profil différent (les jeunes, les femmes, etc.) a également participé à cette évolution. La curiosité gagne ces amateurs de vins, moins liés au poids du passé. L’idée d’une consommation locale respectueuse des particularités propres à chaque région contribue aussi à cet engouement.

Qualité et innovations

Il est vrai que les goûts des consommateurs ont évolué ces dernières années. Les vins fruités, frais et moins acides sont davantage recherchés et les productions du Nouveau Monde correspondent davantage à ce changement gustatif. En plus, ils ont l’avantage d’être, généralement, plus accessibles économiquement que leurs confrères de l’Ancien Monde. 

Mais cette adéquation aux nouvelles tendances n’explique pas seulement l’enthousiasme qu’ils suscitent aujourd’hui, notamment dans les pays où la tradition viti-vinicole y est forte. 

Ces derniers temps, une grande ambition qualitative se retrouve chez beaucoup de vignerons du Nouveau Monde et le résultat est payant. Récompensés par de nombreux prix internationaux, les vins de Chili, d’Afrique du Sud ou d’Australie attirent de plus en plus de consommateurs qui n’associent plus systématiquement les vins de qualité avec la France, l’Italie ou l’Espagne. Lors du Decanter World Wine Awards 2020, l’une des plus grandes compétitions viticoles du monde, l’Australie, par exemple, a remporté six médailles Best in Show, s’approchant ainsi de l’Italie. 

Cette soif de qualité se double souvent d’un souci d’innovation chez les vignerons du Nouveau Monde, que ce soit au niveau de la production qu’à l’échelle marketing, ce qui a l’avantage de susciter la curiosité des nouveaux consommateurs et des amateurs plus avisés. Moins soumis aux règles strictes qui existent notamment dans le monde viti-vinicole français, les vignerons n’hésitent pas expérimenter des assemblages ou des élevages inédits. 

Cette liberté s’affiche aussi dans la nomenclature des vins produits ou des étiquettes. Moins exposées aux contraintes réglementaires, elles sont généralement plus graphiques et plus parlantes à la majorité des consommateurs.  Voici quelques exemples où liberté rime avec qualité !

 TAGS:19 Crimes The Uprising 2019

19 Crimes The Uprising 2019

Un Shiraz de qualité où l’étiquette est un hommage aux Britanniques condamnés et déportés qui ont contribué à la construction de l’Australie moderne.

 TAGS:Pegasus Bay Encore Noble Riesling 375ml 2016

Pegasus Bay Encore Noble Riesling 375ml 2016

Pionnier de la viticulture en Nouvelle-Zélande, Pegasus Bay est l’un des domaines les plus réputés du pays. Récompensé de multiples fois, il est notamment fameux pour la qualité de ses rieslings. Vif et délicat avec ses arômes d’abricots, de mangue et de miel, ce nectar a obtenu la note de 96/100 par le célèbre critique Robert Parker.

 TAGS:Cloudy Bay Sauvignon Blanc 2019

Cloudy Bay Sauvignon Blanc 2019

Considéré comme l’un des domaines les plus importants de Nouvelle-Zélande, le Cloudy Bay s’étend à l’entrée de la baie du même nom, dans un environnement exceptionnel. Pionnier dans la région, il a donné ses lettres de noblesse au sauvignon blanc cultivé dans le pays. Avec ses arômes fruités de citron, de pamplemousse et de fruits exotiques, le Cloudy Bay Sauvignon Blanc se classe parmi les vins les plus emblématiques du Nouveau Monde.

 TAGS:Casillero del Diablo Carmenere 2019

Casillero del Diablo Carmenere 2019

Un Carménère du Chili qui, avec le millésime 2018, figurait dans le classement des 100 meilleurs vins rouges au monde.

 TAGS:Brancott Estate Pinot Noir Marlborough 2017

Brancott Estate Pinot Noir Marlborough 2017

Le domaine Brancott Estate a été le premier à planter du Sauvignon Blanc et du Pinot Noir à Marlborough.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire