Les liqueurs divines : des boissons inventées par les moines

Par Karin Mosca

Entre les prières de la journée, les moines se consacraient souvent à la production d’alcool. C’est à eux, en effet, que nous devons les recettes de fameuses liqueurs, souvent élaborées pour servir de médicament. Voici quelques-unes de ces précieuses boissons.

Chartreuse

La recette de la Chartreuse, l’une des plus célèbres liqueurs françaises à base de plantes au monde, remonte au XVIIe siècle. Cet élixir de longue vie a été mis au point par les moines de la Grande Chartreuse, le plus important monastère de l’ordre des Chartreux, situé sur le massif de la Chartreuse dans les Alpes françaises, au nord de la ville de Grenoble. La production a commencé en 1737 et, après quelques déménagements, depuis 1990, elle est produite à Voiron, dans la plus longue cave à liqueurs du monde. Aujourd’hui encore, la recette est un secret jalousement gardé par l’ordre des Chartreux.

Bénédictine

La légende veut que la recette de la célèbre liqueur Bénédictine ait été inventée par un moine vénitien, Bernardo Vincelli, à l’abbaye de la Sainte Trinité de Fécamp en 1510. La production de cet élixir, très apprécié des rois de France, a été interrompue en raison de l’éclatement de la Révolution française. En 1863, la recette a été redécouverte par un marchand de vin, Alexandre Le Grand, qui a repris sa production et sa commercialisation sous le nom que nous connaissons aujourd’hui, en hommage au moine bénédictin qui l’a inventée. Aujourd’hui encore, chaque bouteille porte les initiales D.O.M., qui signifie en latin Deo Optimo Maximo (A Dieu, le meilleur, le plus grand).

Gocce Imperiali

Les fameuses Gocce Imperiali (gouttes impériales) sont un distillat d’herbes produit par les moines de la Chartreuse de Pavie et d’autres monastères cisterciens italiens. La recette remonte à 1766 et est attribuée au frère Eutimio Zannucoli. En raison de la forte teneur en alcool de 90ºC, proche de l’éthanol pur, il est nécessaire de diluer la liqueur avec de l’eau : trois ou quatre gouttes par verre suffisent ! Voici comment le célèbre poète D’Annunzio décrivait cette liqueur : « quelques gouttes suffisent pour transofrmer un verre d’eau en une sorte de paradis opale ».

Frangelico 

Le Frangelico est l’un des produits les plus caractéristiques de la région du Piémont. Le nom vient du moine ermite Fra Angelico, qui vivait dans les collines du Piémont au XVIIe siècle. L’ingrédient de base de ce distillat sont les noisettes de la variété Tonda Gentile, typique des Langhe. A noter également la bouteille, qui rappelle les robes typiques des moines, avec un cordon qui entoure la « taille ».

Alchermes

L’Alchermès (ou Alkermes) est l’une des liqueurs les plus utilisées en confiserie. Produite à Florence dès le XVe siècle, elle est une liqueur digestive douce et épicée. Elle doit son nom à la cochenille qui était utilisée pour la colorer. Curiosité : la famille des Médicis était des grands adeptes de cette boisson, à tel point qu’à l’étranger, elle était connue comme la « liqueur des Médicis ».

Diesus

La liqueur Diesus – Amaro del Frate, dont la bouteille rappelle celle de Frangelico, est obtenue à partir de l’infusion d’herbes aromatiques dont la gentiane, le thym et le quinquina. En fait, cette boisson n’a pas été inventée dans un monastère, mais par la distillerie Barbero, une entreprise historique fondée en 1891 à Canale d’Alba. La production a commencé dans les années 1970 et se voulait un hommage aux traditions des monastères piémontais.

Et vous, quelles autres liqueurs produites par les moines connaissez-vous ?

 TAGS:Chartreuse Verte

Chartreuse Verte

Au fil des siècles, la recette s’est transmise avec habileté, mais elle est restée secrète ! Tout ce que nous savons, c’est qu’il y a 130 herbes qui sont mélangées ensemble pour produire ce qui est l’une des liqueurs les plus célèbres dans le monde.

 TAGS:Bénédictine

Bénédictine

La liqueur, qui inclut plus d’une vingtaine de plantes, est vieillie en fût de chêne et colorée au safran.

Article traduit par Isabelle Escande.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire