Le Languedoc au naturel

Par Isabelle Escande

Une grande diversité des terroirs et des cépages, une pluviométrie très faible, un taux d’ensoleillement élevé, la Tramontane… Le vignoble du Languedoc accumule les avantages pour la production de vins de qualité. Mais ce n’est pas tout. Il accueille plusieurs vignerons qui misent sur le naturel pour élaborer des nectars de caractère ! Petit tour de piste.

Un choix éthique

À la différence des vins biologiques et biodynamiques, les vins naturels ne sont soumis à aucune législation. Cette dénomination n’est donc pas certifiée. Les vignerons partisans du vins naturels adhèrent généralement aux principes de leur confrères bio, mais inscrivent leur action dans un projet plus large et donnent à leur travail une dimension éthique

Ils défendent une production vinicole qui respecte la Terre et l’Homme. Leur idée est de créer un vin le plus naturel possible en évitant au maximum toute intervention humaine dans le processus complet de l’élaboration du vin, de la culture des vignes à la vinification.

Une viticulture respectueuse de l’environnement

Les raisins sont issus de l’agriculture biologique, sans désherbants, ni pesticides, ni engrais ou autres produits de synthèse. Les vendanges sont bien sûr manuelles.

Une intervention minimale

Les vignerons s’efforcent de garder le caractère vivant du vin lors de la vinification. Les interventions techniques pouvant altérer la vie bactérienne du vin sont proscrites, ainsi que tout ajout de produit chimique. Seules les levures indigènes sont autorisées pour la fermentation. 

Les vignerons sont notamment opposés à l’usage du soufre (SO²), car il peut entraver l’expression du raisin. Mais comme il est tout de même très difficile de se passer entièrement des sulfites qui sont antibactériens, anti-oxydants et de très bons conservateurs, ces derniers sont tolérés avec des dosages réduits au minimum. Les doses maximales de SO² total admises sont de 30mg/l pour les rouges et de 40mg/l pour les blancs.

Des pépites naturelles aux accents méditerranéens

Longtemps méprisé, le vignoble du Languedoc connaît depuis une trentaine d’années une restructuration qualitative prononcée. Aujourd’hui, cette recherche de l’excellence passe pour certains vignerons du Languedoc par le choix de produire des vins naturels.  

Le domaine Léon Barral

Didier Barral et son frère Jean-Luc ont repris le domaine paternel et ont mis en place un mode de culture permettant de favoriser les interactions entre les règnes végétal et animal afin de renforcer l’immunité de la vigne. Un troupeau de vaches, par exemple, est utilisé comme désherbant naturel. Les deux frères évitent aussi le SO² dans leurs vinifications. Leurs vins sont soyeux, fluides et d’une belle fraîcheur !

Le domaine Duchêne

Sur les pentes escarpées de Banyuls, Bruno Duchêne conduit ses petites parcelles de vignes, entretenues à la main ou à la pioche, avec force courage et amour de la terre. Il élabore des vins, avec des doses minimes de soufre, très proches du fruit, ensoleillés et gourmands. Issus de vieux grenaches et de carignans, ses rouges évoquent la framboise sauvage alors que ses blancs offrent des arômes de poivre blanc, de verveine et de citron confit.

Yannick Pelletier

Installé aux confins de Saint-Chinian sur des coteaux escarpés de Saint-Nazaire de Ladarez après avoir travaillé un temps pour Didier Barral, Yannick Pelletier cultive ses neuf hectares de vignes  à la main et élabore des vins tout en fruit, digestes et précis, nuancés et fins. Ses cuvées portent des noms sortis de l’univers rabelaisien, ce qui en dit long sur le vigneron et sa philosophie !

Petits conseils pour boire un vin naturel

Un vin naturel, élaboré sans soufre, peut être assimilé à un produit frais. Des précautions doivent être prises pour sa conservation. Idéalement, il doit être conservé à moins de 14° C afin d’éviter les reprises de fermentation ou les déviations aromatiques. En bref, essayez de stocker vos bouteilles couchées, dans un lieu qui ne soit ni trop sec ni trop lumineux, et évitez les variations de température trop importantes.

La carafe est souvent un passage obligé pour la dégustation de ces vins, en tout cas, elle est fortement recommandée. Aérer le vin une heure avant sa consommation, cela permet de faire s’échapper le gaz carbonique qui protège naturellement le vin dépourvu de SO² anti-oxydant.

Et n’oubliez pas ! Les vignerons partisans du vin naturel veillent aussi au plaisir du consommateur et l’invitent à découvrir un vin savoureux, digeste et bien différent des goûts uniformes. Une expérience gustative unique en quelque sorte…

 TAGS:Domaine Léon Barral Faugères Jadis 2017

Domaine Léon Barral Faugères Jadis 2017

Cette cuvée Jadis est un grand vin naturel du Languedoc, soyeux et suave en bouche !

 TAGS:Domaine Bruno Duchene Côte Vermeille la Luna 2018

Domaine Bruno Duchene Côte Vermeille la Luna 2018

Principalement élaborée avec du grenache, cette cuvée naturelle est généreuse, proche du fruit, racée et profonde !

 TAGS:Yannick Pelletier L'r de Saint Chinian 2014

Yannick Pelletier L’r de Saint Chinian 2014

Un **Saint-Chinian naturel**, proche du fruit, élégant et droit !

[Total : 1   Average: 5/5]

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire