Le cognac, LA boisson du hip-hop américain

Par Isabelle Escande

Si le cognac était la boisson préférée de Napoléon, il est depuis quelques années celle des rappeurs américains qui ne jurent que par lui. Busta Rhymes, Snoop Dog, Tupac, Jay-Z… Ils sont nombreux à louer ses qualités et à lui vouer un culte, transformant la fameuse eau-de-vie charentaise en signe identitaire.

La renaissance du cognac grâce au rap US

Au début des années 2000, le rappeur américain Busta Rhymes fait sensation avec son clip “Pass The Courvoisier” où le célèbre chanteur, entouré de ses amis tout aussi réputés, comme  Puff Daddy ou Jamie Foxx, partagent le devant de la scène avec un cognac Courvoisier. Du côté de la fameuse maison de Cognac, la surprise est grande, et encore plus quelques mois plus tard, lorsqu’une augmentation de 30 % des ventes est attribuée à ce coup de pub improvisé (la maison n’aurait pas déboursé un sous !).

Depuis, la popularité de l’or liquide charentais n’a cessé de s’affirmer outre-atlantique, ce qui a donné un véritable coup de fouet à la production de Cognac alors sur le déclin en France. Les maisons ont multiplié les collaborations, et rares sont aujourd’hui les marques qui n’ont pas un ambassadeur parmi les grands du hip-hop. En 2013, le rappeur Nas devient l’icône d’Hennessy USA. Snoop Dogg a, quant à lui, jeté son dévolu sur le cognac Landy de la maison Ferrand. 

Certains sont même allés plus loin dans le partenariat et ont véritablement investi dans la production de leur boisson préférée. C’est le cas de 50 Cent qui a dernièrement lancé sa propre marque (Branson Cognac « Uptown Spirits ») ou de Jay Z (rappeur, mari de Beyoncé et homme d’affaires !) qui s’est associé avec la maison Otard (propriété du Groupe Bacardi) pour réaliser le cognac d’Ussé. Dès son lancement, le premier cognac signé Jay Z, un VSOP, obtient un grand succès et, aujourd’hui, la marque du rappeur peut se classer parmi les 5 maisons les plus populaires de cognac. Pas étonnant sachant que l’essentiel de la production de cognac (environ 90 %) est exportée et que les Etats-Unis en sont le premier importateur…

D’où vient cette passion pour le cognac ?

Symbole de luxe, le cognac est d’abord un signe identitaire fort et traduit la volonté d’une communauté d’affirmer ses propres valeurs. Concrètement, le choix du cognac est une façon de se différencier des WASP (white anglo-saxon protestants) qui ont, quant à eux, une certaine prédilection pour le whisky…

Mais sachez que le lien qui unit les États-Unis au cognac ne date pas vraiment des années 2000. Il serait venu dès le XVIIIe siècle avec les premières exportations. Il aurait ensuite connu, selon le professeur américain Emory Tolbert, un certain regain avec le retour au pays des GI en poste dans le Sud-Ouest de la France, qui avaient appris à apprécier le nectar typique de la région, lors de la Seconde Guerre mondiale.

Le yak, un liquide à prix d’or

Très tendance dans le milieu hip-hop, le  yak, le surnom américain donné au cognac, se déguste souvent à prix d’or. Au 40/40, le club new-yorkais de Jay-Z, où le cognac est le véritable protagoniste, un shot de cette boisson peut coûter 650 $ et 6 500 $ la bouteille… 

D’ailleurs, pour la petite anecdote, en mars de cette année,  ce même artiste a vendu aux enchères une bouteille de Cognac de la marque D’Ussé, marque avec laquelle il est associé, estimée entre 25.000 et 75.000 dollars.

Il s’agit d’un Cognac « anniversaire » offert par la maison charentaise au rappeur à l’occasion de ses 50 ans en 2019. Cette édition limitée distillée en Grande-Champagne en 1969 a, en effet, le même âge que la célèbre star américaine, née le 4 décembre de la même année. Taillé en forme de diamant, le flacon est orné d’une feuille d’or 24 carats… 

La précieuse bouteille a finalement été cédée à 52 500 dollars, soit presque 44 000 euros,  et les bénéfices de l’adjudication ont été reversés à la Fondation Shawn Carter, une association venant en aide aux étudiants américains en difficulté.

Une dégustation décomplexée

Aux États-Unis, on est loin des codes de dégustation traditionnels. Chacun peut savourer son cognac, comme il le souhaite. Pur, ou plus généralement en cocktail (Sidecar, Raymond Chandler, etc.) et surtout en long drinks, allongé d’eau pétillante ou de soda, le cognac s’affranchit de toutes restrictions !

 TAGS:Martell Blue Swift

Martell Blue Swift

La maison Martell est la première à avoir exporté ses cognacs aux États-Unis en 1783. Aujourd’hui, elle réalise le premier spiritueux à base de cognac VSOP vieilli en fûts de bourbon.

 TAGS:Courvoisier X.O.

Courvoisier X.O.

Petit frère du Courvoisier X.O. Impérial qui figurait dans le célèbre clip de Busta Rhymes.

 TAGS:Hennessy V.S.

Hennessy V.S.

Un cognac particulièrement apprécié outre-Atlantique.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire