Journée International du Jazz : 5 cocktails qui ont du swing

Par Miriam Reis
Cocktails et jazz, l'accord idéal

Cocktails & Jazz

Le 30 avril, les fans de ce style de musique où l’improvisation est reine, célèbrent la Journée Internationale du Jazz. Cette journée mondiale, initiée par l’UNESCO en 2012, rend hommage à l’art et à la culture du jazz et de ses racines.

« Le jazz, c’est ce qui nous permet d’échapper à la vie quotidenne »

Le jazz est né aux États-Unis à la fin du 19ème siècle comme un nouveau style musical où les cultures africaine et européenne fusionnent. Il s’agit d’une évolution de styles tels que le gospel, le blues, le boogie-woogie, les marching bands, le ragtime et le swing et compte parmi les genres les plus influents de l’histoire de la musique.

Le jazz a toujours été synonyme d’autodétermination musicale : les morceaux interprétés librement s’inspirent de la mélodie de base, mais il n’existe pas de partition fixe. D’autre part, il symbolise la légendaire vie nocturne des bars et des clubs du début et du milieu du 19ème siècle. Mais dans des villes comme Chicago, la Nouvelle-Orléans, Paris et Berlin, le jazz n’a pas seulement écrit l’histoire de la musique, il a également stimulé la créativité des barmen dans l’invention de nouveaux cocktails

Take Five* : Nous vous présentons aujourd’hui cinq célébrités du monde du jazz. Pour que vous puissiez profiter pleinement de leurs standards, nous vous ajoutons la recette de cocktail correspondant au morceau de musique.

*Un clin d’œil au morceau éponyme du Dave Brubeck Quartet, l’un des plus célèbres et des plus connus de l’histoire du jazz.

Miles Davis & The Gold Rush

Né à Alton, dans l’Illinois, Miles Davis est l’une des personnalités les plus importantes, les plus novatrices et les plus influentes de l’histoire du jazz. Il est, avec Dave Brubeck, Stan Getz et Gerry Mulligan, le représentant le plus célèbre du style Cool Jazz, né dans les années 1950.

Le lauréat de huit Grammy Awards a été trompettiste, leader de groupe et compositeur pendant 50 ans et a toujours été à la pointe de nombreux développements stylistiques importants du jazz. Le son de sa trompette est reconnaissable parmi tout autre et entre en parfaite symbiose avec le bourbon, le citron et le miel.

The Gold Rush

Ingrédients (pour une personne)

  • Glaçons
  • 60 ml de Bourbon 
  • 30 ml de sirop de miel (ou bien dissoudre un peu de miel dans de l’eau tiède)
  • 20 ml de jus de citron fraîchement pressé
  • Zeste d’orange pour décorer

Préparation

Mettez tous les ingrédients dans un shaker et secouez énergiquement pendant environ 15 secondes. Filtrez le mélange sur un glaçon dans un verre tumbler. Décorez à votre guise avec un zeste d’orange.

Ella Fitzgerald & The Aviation

Lady Ella est l’incontestée Queen of Jazz. Son répertoire s’étend du swing au bebop, au blues, à la bossa nova, à la samba et au gospel, elle est en outre cofondatrice du scat. Grâce à sa voix claire et précise de trois octaves et à son talent d’improvisation, elle a été la première femme afro-américaine à remporter un Grammy en 1958. Il a été suivi de 13 autres au cours de ses 60 ans de carrière, de 1934 à 1994.

The Aviation a vu le jour au tournant du siècle à New York et fait partie depuis les années 1950 de l’inventaire permanent des bars à cocktails légendaires de Tokyo à Paris. La recette, à base de gin et de crème de violette, est aussi mondaine que Lady Ella elle-même. Classy Cocktail meets Classic Jazz.

The Aviation

Ingrédients (pour une personne)

  • Glaçons
  • 60 ml de Gin
  • 20 ml de jus de citron fraîchement pressé
  • 15 ml de liqueur de marasquin
  • 7 ml Crème de violette
  • Zeste de citron pour décorer

Préparation

Mettez les glaçons et les ingrédients dans un shaker et secouez vigoureusement. Filtrez le mélange dans un verre à Martini et décorez avec un zeste de citron.

Chet Baker & The Chet Baker

Né le 23 décembre 1929 à Yale, Oklahoma, Chesney Henry « Chet » Baker est l’un des musiciens de jazz les plus légendaires et les plus controversés de tous les temps. Dès son plus jeune âge, il a été surnommé le « James Dean du jazz » grâce à son allure de dandy et à sa voix suave.

Tout au long de sa vie, Chet Baker a connu des hauts et des bas. À seulement 58 ans, Chet Baker meurt dans des circonstances tragiques à Amsterdam.

La recette de The Chet Baker provient du Milk and Honey de New York, l’un des bars les plus influents de notre époque. Le seul véritable lien entre la légende du jazz et le cocktail n’est sans doute que le nom. Un hommage posthume à Baker et à sa musique.

The Chet Baker

Ingrédients (pour une personne)

Préparation

Arrosez le morceau de sucre dans un verre haut avec deux gouttes d’Angostura Bitter. Ajoutez les glaçons et le reste des ingrédients. Remuez brièvement et filtrez le tout dans un verre à cocktail rétro. Garnissez d’un zeste de citron.

Mulatu Astatke & The Espresso Martini

Mulatu Astatke, originaire d’Éthiopie, est connu comme le père de l’éthio-jazz. Il a étudié la clarinette, le piano, l’harmonica, le vibraphone et les percussions à Londres et aux États-Unis. C’est le premier étudiant africain à obtenir un doctorat au Berklee College of Music de Boston. Dans ses compositions, le jazz, les rythmes latino-américains et la musique africaine se mélangent.

Outre l’hydromel Tej, c’est surtout le café qui compte comme boisson nationale en Éthiopie, raison pour laquelle le jazz rythmé d’Astatke appelle un Espresso Martini. Ce cocktail, inventé à Londres au début des années 1980 par le barman Dick Bradsell, fait depuis longtemps partie des meilleurs bars du monde et permet de faire un saut vers la patrie d’Astatke en un clin d’œil.

The Espresso Martini

Ingrédients (pour une personne)

Préparation

Remplissez un shaker de glaçons et ajoutez tous les ingrédients les uns après les autres. Secouez vigoureusement et filtrez le mélange dans un verre à cocktail réfrigéré. Décorez avec les grains de café.

Billie Holiday & The Harlem Cocktail

Billie Holiday est née sous le nom de Eleanora Fagan en 1915 à Philadelphie et a fait ses débuts de jeune chanteuse vers 1930 dans plusieurs boîtes de nuit de Harlem. Sous le feu des projecteurs et toujours avec de délicats gardénias dans les cheveux, Billie Holiday se transformait en Lady Day et enchantait ses auditeurs avec l’intensité et l’émotion hypnotisantes de son chant. Aujourd’hui encore, près de 100 ans plus tard, sa musique est toujours pleine de grâce.

À l’instar de Chet Baker, Billie Holiday n’a pas seulement connu le succès, mais aussi des moments difficiles qui ont fini par lui coûter cher : elle meurt le 17 juillet 1959 à l’âge de 44 ans. 

The Harlem Cocktail est aussi extraordinaire, exotique et individuel que Lady Day elle-même et rappelle le début de sa carrière fulgurante dans les night-clubs de l’Upper Manhattan.

The Harlem Cocktail

Ingrédients (pour une personne)

Préparation

Remplissez un shaker à cocktail de glace et ajoutez successivement le gin, le jus d’ananas et la liqueur de marasquin. Secouez vigoureusement et filtrez le mélange dans un verre à cocktail rétro refroidi. Décorez avec une tranche de fruit de la passion.

Article traduit par Chloé Coussot.

***

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire