Ivresse artistique

Par Isabelle Escande

Carnaval, la semaine où tout est possible ! Laissez-libre cours à votre imagination et offrez-vous le luxe, même quelques instants, de vous prendre pour le président des États-Unis

Savez-vous que le nouveau président des États-Unis a le droit, après son élection, de choisir quelques tableaux parmi la collection de grands musées américains pour décorer la Maison-Blanche donnant ainsi à son nouveau foyer une touche personnelle ? La sélection des illustres locataires en dit long sur les personnages et leur vision politique. Hopper pour Barack Obama, Delacroix pour les Kennedy ou encore Van Gogh pour Donald Trump…

Comme cette semaine, tout est permis, on s’est permis cette petite fantaisie, celle de pouvoir choisir, à l’instar des présidents américains, cinq tableaux de maîtres pour décorer nos locaux. Mais attention, ces pièces devaient évoquer notre activité. Découvrez notre sélection et notre expo virtuelle haute en couleur !

Henri Matisse – Nature morte à la nappe bleue, 1909.

L’œuvre a le chic d’arborer des teintes corporatives… La fluidité du tableau est due à l’intégration parfaite des éléments (la cafetière, le compotier et la carafe) au tissu coloré par le jeu des reflets et de la composition. Pour la petite histoire : Henri Matisse avait reçu, comme cadeau de mariage, une chocolatière de la part d’Albert Marquet, un de ses amis proches. Le peintre s’en servira de modèle pour une dizaine de ses œuvres.

Vincent Van Gogh, Terrasse du café le soir, 1888.

On reste dans nos couleurs favorites. Par un contraste chromatique évocateur, Van Gogh, alors installé à Arles, montre l’atmosphère accueillante et réconfortante du café en opposition avec la pénombre qui évoque quant à elle la peur et l’inconnu. Le peintre semble avoir fait exprès de ne pas avoir focalisé son point de vue sur l’objet de sa description (le café) et de l’intégrer dans un cadre plus grand, afin de montrer son caractère vivant et protecteur. La rue est, en effet, représentée avec ses passants qui semblent attirés comme un aimant par la lumière de l’établissement. Van Gogh a croqué la scène de biais comme s’il ne voulait pas perturber cette bulle de chaleur et de réconfort.  

Ernst Ludwig Kirchner, À la terrasse du café, 1914.

Né à Aschaffenburg le 6 mai 1880, Ernst Ludwig Kirchner est l’un des représentants les plus importants de l’expressionnisme allemand. Fondateurs du groupe artistique Die Brücke, il appréciait particulièrement les scènes de café, comme beaucoup de ses collègues artistes de l’époque, afin de montrer la frivolité de la vie urbaine. Dans cette terrasse berlinoisee, les plumes, les poses théâtrales, les traits anguleux et les regards en disent long sur la scène en question…

Francisco Goya, La Vendimia, 1786.

Le tableau fait partie d’une série consacrée aux quatre saisons et destinée à la salle à manger du Prince des Asturies au Palais du Pardo. Les vendanges sont ici prises comme symboles de l’automne. La toile fut considérée perdue jusqu’en 1869, lorsqu’elle fut découverte dans le sous-sol du Palais royal de Madrid remise au musée du Prado en 1870. Une scène bucolique pleine de douceur et de quiétude qui ira parfaitement dans notre “comedor”…

Henri Cartier Bresson, Sur les bords de la Marne, 1938.

Deux couples font un pique nique sur les bords de la Marne. L’ambiance est informelle. Cartier Bresson parvient à saisir sur le vif une scène de la vie quotidienne et la figer par la magie de son objectif. Aucun mouvement n’est perceptible et le spectateur semble presque percevoir, à travers l’image, la sensation de chaleur et d’engourdissement post-dinatoire…

Et vous que choisirez-vous ?

Quelques vins à la fibre artistique…

 TAGS:Domaine Raymond Usseglio la Création 2018

Domaine Raymond Usseglio la Création 2018

Raimond Usseglio touche juste avec sa cuvée “La Création”, une cuvée unique élaborée avec du grenache Châteauneuf de Pape et de Lirac et vieillie en cuves de terre cuite toscanes. Son étiquette (et son nom) renvoie à la célèbre fresque de Michel-Ange, La Création de l’homme.

 TAGS:Volver Volver 4 Meses Castilla 2019

Volver Volver 4 Meses Castilla 2019

Levin rouge “Volver”, avec son taureau au style de Picasso, révèle immédiatement ses origines castillanes.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire