Des raisins pour fabriquer de l’essence

Il semble que le vin serve bien plus qu’à la simple dégustation. Il sert désormais également de carburant. Voyons comment les raisins deviennent de l’essence !

Savais-tu que il est possible de fabriquer de l’essence è partir des raisins?

Comment les raisins se transforment en essence ?

Une étude de l’Université d’Adélaïde en Australie conclut que l’on peut produire jusqu’à 400 litres de bioéthanol par la fermentation d’une tonne de résidus de raisins. Cela signifie que la plupart des glucides présents dans ces résidus pourraient être convertis en éthanol selon un processus de fermentation, avec une production pouvant atteindre jusqu’à 270 litres par tonne de résidus de raisins.

Mais cette étude n’est pas la seule à démontrer ce potentiel. Une entreprise de Gironde a fabriqué un carburant à base de résidus de raisins. C’est pourquoi, après cette étude et son application dans l’entreprise, certains prédisent que le bioéthanol pourrait devenir une alternative évidente à l’essence et au diesel.

Des raisins comme carburant

Concrètement, Citram Aquitaine est équipé du bus Interlink LD Euro 6 de Scania. L’entreprise s’engage ainsi pour un véhicule adapté aux voyages longue distance fonctionnant au bioéthanol produit par Raisinor France Alcools. Leur bus ne roule pas au diesel, comme bien d’autres sur le marché, mais bien avec un carburant fabriqué à partir de marc de raisin, la partie solide de la baie après extraction du jus.

 

Savais-tu que il est possible de fabriquer de l'essence du raisin

Les avantages de ce type de bioéthanol

L’alcool contenu dans ce résidu sera extrait et distillé pour obtenir de l’ED95, autrement dit, du bioéthanol. De plus, l’ED95 rejette 95% de CO2 en moins qu’un carburant conventionnel. Nous obtenons également de cette façon un type de carburant durable et moins nocif pour l’environnement, ce qui a longtemps été recherché comme alternative aux autres énergies. En outre, il s’agit d’un biocarburant de km0 puisque les résidus sont collectés dans le vignoble de la Gironde, dans la même région.

L’intelligence verte

Comme l’explique la société, son potentiel de production permettrait d’alimenter localement 1000 véhicules. Elle note également qu’en utilisant les déchets de l’industrie vinicole locale pour fabriquer ce carburant, ils rejoignent le mouvement de l’intelligence verte.

Un véhicule roulant à l’ED95 consomme davantage car la production d’éthanol est deux fois moins élevée que celle du diesel et son prix d’achat est supérieur à celui d’un tel véhicule. La comparaison entre le bioéthanol et le diesel est importante car il représente 50% d’oxydes d’azote en moins ainsi qu’une réduction de 70% des émissions de particules.

 

Laisser un commentaire Des raisins pour fabriquer de l’essence