Cap vers le Bordelais ! Ça bouge dans le vignoble

Par Isabelle Escande

Après deux années difficiles, entre la crise sanitaire, le gel et la situation économique mondiale, le vignoble bordelais semble reprendre doucement du poil de la bête. La preuve avec plusieurs bonnes nouvelles, comme le maintien du fameux festival Bordeaux Fête le Vin qui aura lieu cette année du 17 au 20 juin sous un format adapté (on n’y échappe pas !).

Bordeaux Fête le Vin

Proposée sous une version inédite, mais toujours dans une ambiance de convivialité et de partage qui le caractérise, le Festival Bordeaux Fête le Vin va bien se faire cette année. Au programme : des rencontres et des initiations organisées chez de nombreux cavistes et restaurants de la ville, des animations autour du vin, des dégustations mystères, des visites ou encore des balades organisées dans le vignoble. 

Mais ce n’est pas tout, quatre voiliers de légende, Le Marité, le Français, le Galéon et la Nébuleuse, accosteront en plein cœur de Bordeaux et accueilleront le public pour des visites sur réservation. Les curieux auront également la possibilité d’admirer les pièces en bronze de 3 mètres, dispersées à travers la ville, du dessinateur et sculpteur Philippe Geluck, auteur du célèbre Chat. Le Chat déambule et nous avec !

La bonne humeur semble reprendre le dessus, mais le retour des festivités n’est pas la seule bonne nouvelle qui touche aujourd’hui le Bordelais. Outre une situation extérieure plus favorable, avec la reprise de la consommation, l’accord sur le Brexit, la fin des taxes avec les États-Unis et la récente imposition par la Chine d’une taxe de 200 % sur les vins australiens, le Bordelais se renouvelle et ne semble pas vouloir céder sa place sur le podium des plus fameux vignobles dans le monde. 

Bordeaux Fête le Vin 2018©VINCENT BENGOLD

Le Bordelais, 1er de la classe en bio

À la traîne durant plusieurs années, le Bordelais fait figure d’exemple en matière d’écologie aujourd’hui. La Gironde, avec près de 14 000 hectares certifiés bio, est aujourd’hui le premier département viticole bio en France. Pour se faire une idée plus concrète : les vignerons certifiés ou en conversion bio sont passés de 353 en 2007 à 1684 en 2020… La progression est nette. 

Plusieurs raisons expliquent ce développement en flèche. Tout d’abord, la demande croissante de produits bio. Cela a même permis d’ouvrir de nouveaux marchés, notamment dans les pays du Nord de l’Europe, comme l’Allemagne, la Suède ou la Norvège.

L’enjeu environnemental est aussi au cœur des préoccupations de nombreux vignerons, soucieux de préserver la santé des professionnels de la vigne et des consommateurs, tout comme celle de la terre. La prise de conscience est telle que le désherbage (avec l’emploi du fameux glyphosate) est aujourd’hui abandonné pour d’autres méthodes, même dans les vignes cultivées de façon traditionnelle. Les craintes concernant la culture bio, notamment sur son inefficacité contre le mildiou (maladie particulièrement présente dans le Bordelais) tombent peu à peu avec l’essor de nouvelles techniques et la multiplication des pratiques bio.

Si la culture de la vigne en bio est plus contraignante, elle offre aussi au vigneron une gratification plus grande avec la possibilité d’élaborer des vins plus proches du terroir, plus authentiques et singuliers. D’ailleurs, même parmi les grands crus, le bio gagne du terrain ! C’est pour dire si on y voit des bénéfices…

Des vignerons révolutionnaires 

Ils sont la plupart du temps liés au mouvement bio, mais pas toujours, car ils refusent souvent les étiquettes. Ces vignerons à forte personnalité sont bien décidés à s’affranchir des normes du Bordelais et du style imposé par la communauté. Dans l’univers des vins de Bordeaux, ils imposent leur marque de fabrique, leur signature, sans se soucier de leur adéquation au traditionnel goût bordelais et participent ainsi au renouveau du vignoble. Partons à la rencontre de deux domaines qui fuient la standardisation !

Le Château Guiraud 

Pionnier parmi les grands crus, le Château Guiraud fut le premier à obtenir le label AB en 2011. Dès 1996, il s’était engagé dans une démarche de viticulture biologique. Aujourd’hui, il emploie des pratiques environnementales 100% naturelles avec la plantation de haies aux essences variées, la gestion de l’enherbement naturel des rangs de vignes et la mise en place de nichoirs à oiseaux et des hôtels à insectes. De nombreuses mesures sont prises pour la préservation de la biodiversité. Par ailleurs, le Château Guiraud dispose, depuis 2001, de son propre conservatoire de cépages

Au niveau de la vinification, le château marque aussi la différence avec notamment l’absence de chaptalisation, une étape commune dans l’élaboration des autres grands crus. Au final, des vins modernes tout en finesse et élégance ! Outre son Château Guiraud, un Sauternes onctueux et minéral, il produit un beau second vin, le Petit Guiraud, et un vin blanc sec, le G de Château Guiraud.

Le Château Guiraud  au coeur de Sauternes

Le domaine de L’Aurage

Fils du célèbre vinificateur François Mitjavile, propriétaire du Château Tertre Roteboeuf, Louis Mitjavile, dit Loulou, a repris les rênes, avec sa femme Caroline, du domaine de L’Aurage, un vignoble de 22 hectares anciennement baptisé Château Cadet. Il fait partie de cette nouvelle génération de vignerons qui fuient l’uniformité et n’hésitent pas à imposer son style.

Son dada à lui, c’est le merlot. Sa griffe : la vendange d’un raisin frais juste avant la surmaturation et un élevage long en fûts neufs. Résultat : des vins aux tanins légèrement fumés, à la texture soyeuse et aux arômes de chocolat noir et de fruits noirs.

 TAGS:Château Guiraud 2014

Château Guiraud 2014

Un Sauternes tendu,droitet pur. Il a reçu d’excellentes notes et critiques par tous les professionnels du monde entier et présente un très bon rapport qualité-prix.

 TAGS:Le Versant Louis Mitjavile 2019

Le Versant Louis Mitjavile 2019

Au style reconnaissable entre tous, Louis fils Mitjavile, dit « Loulou », élabore de grands vins de Bordeaux dans l’appellation Castillon Côtes de Bordeaux, à proximité des vignes de Saint-émilion Grands Crus.

Articles qui pourraient vous intéresser

Laissez un commentaire