Auteur : soniaromero

Pourquoi les vins au restaurant sont-ils si chers ?

Pourquoi les vins au restaurant sont-ils si chers ?Cette situation, on l’a tous déjà connue : on dîne dans un bon restaurant, et pour accompagner ce succulent repas, on rêve d’une petite bouteille de vin. Problème : le prix n’est pas si petit qu’on l’espérait. Mais comment expliquer une telle différence entre un vin acheté au restaurant et en commerce ? Une enquête de La revue du vin de France démontre que de nombreux restaurateurs gonfleraient les prix de leurs bouteilles pour augmenter leurs bénéfices.

De 4 à 10 fois plus cher

Selon cette enquête, les restaurateurs en question multiplierait les prix de leurs bouteilles par 3 ou 3,5. Mais en réalité, certains n’hésitent pas à les vendre de 4 à 10 fois plus cher à leurs clients. Imaginez-vous donc payer 50 euros pour un vin qui n’en vaut en réalité que 5 ! Ça fait mal au portefeuille, oui. Pas très étonnant que de nombreux clients n’aient plus tellement envie de cette bouteille, au final.

Si ces prix gonflés refroidissent souvent les consommateurs, les restaurateurs, eux s’en défendent. Le prix d’achat de la bouteille et le service offert justifieraient ces prix exorbitants. Payer plus de 3 fois le prix de la bouteille pour la table, le conseil et la formation du personnel, est-ce vraiment nécessaire ?

Il reste aussi à déterminer si ces prix ne pénaliseraient pas aussi le restaurateur. S’ils les vendaient moins cher, ils réaliseraient en effet moins de marge sur une bouteille mais en liquideraient beaucoup plus. Au final, les bénéfices en seraient encore multipliés. Et tout le monde serait content, non ?

 TAGS:Pasion Blue Chardonnay (vin bleu)

Pasion Blue Chardonnay (vin bleu)

Pasion Blue Chardonnay (vin bleu) : Oubliez le blanc, le rouge ou le rosé et faites place au vin… bleu ! Élaboré en Espagne, Pasion Blue Chardonnay (vin bleu) bouscule le monde du vin.

 TAGS:Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018

Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018

Surani Costarossa Primitivo di Manduria 2018 : Un rouge doux de la grande région du sud des Pouilles italiennes. Une structure intense, des notes de vanille, très agréable en bouche.

 TAGS:Boschendal Le Bouquet 2018

Boschendal Le Bouquet 2018

Boschendal Le Bouquet 2018 : Opacité typique de Boschendal. Odeur douce comme le miel. Goût de mûres et de fraises des bois.

Top 10 des liqueurs françaises

Top 10 des liqueurs françaisesLa France est connue mondialement pour ses vins, et on ne va pas se mentir, il est vrai qu’ils sont excellents. Mais il ne faudrait pas en oublier les liqueurs produites dans l’Hexagone ! Il y en a des célèbres, des typiquement françaises, et puis celles plus surprenantes, ou dont vous ne soupçonniez pas les origines. C’est parti pour le top 10 des liqueurs de France !

Le Ricard

On commence naturellement par le plus connu, le plus évident, le plus français des alcools : le Ricard ! Créé en 1932 par le jeune (22 ans tout de même) Paul Ricard, la réputation de ce pastis n’est plus à démontrer – mais on va le faire quand même. Saviez-vous par exemple qu’il s’agit de la boisson anisée la plus vendue au monde ? Ses marchés principaux se situent certes en France, Belgique, Espagne et Suisse, mais sa célébrité le devance où qu’il aille. “J’engage mon nom car je suis sûr de la grande qualité de mon pastis et je suis fier de son goût”. Paul Ricard ne pouvait pas savoir à quel point l’histoire lui donnerait raison.

Le Pineau des Charentes

Ce n’est pas une liqueur à proprement parlée mais bien un vin de liqueur. Quoi qu’il en soit, il jouit également d’une importante célébrité dans le monde entier. Particulièrement moelleux avec ses arômes fruités, sucrés et boisés, il se décline en de nombreuses versions : jeune, vieux, blanc ou rosé, il y en a pour tous les goûts. C’est un vigneron qui l’a créé par erreur en 1589 ! Il déversa en effet du moût de raisin à l’intérieur d’une barrique de Cognac par inadvertance…

Le Calvados

Une des eaux de vie les plus célèbres en Europe ! Et surtout particulièrement chérie par les Normands – ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le Calvados de Normandie. Ni qu’on l’élabore à partir de cidre de pomme ou de poire, une autre boisson bien typique de cette région. Vous pouvez le déguster à l’apéro, comme digestif ou encore dans une multitude de recettes normandes – pour toute occasion donc. Il est d’ailleurs présent dans le quotidien des Normands autant que la baguette dans celui des Parisiens – en tout cas, selon le cliché. Vous reprendrez bien un petit verre de Calva ?

Le Génépi

Âmes sensibles s’abstenir. Nous vous présentons ici une absinthe dont la teneur en alcool varie généralement entre 55 et 75% – une des plus puissantes au monde. On la trouve exclusivement dans les Alpes car c’est dans ces Montagnes que pousse la fleur qui en est à l’origine, le Génépi. Mais rassurez-vous, vous pouvez goûter à ces arômes floraux à moindres risques, puisqu’il existe une liqueur du même nom, plus légère. Sa couleur émeraude est particulièrement aimée des Savoyards – ou serait-ce plutôt sa saveur bien corsée ?

Le Cointreau

Saviez-vous que cette liqueur réputée pour ses saveurs d’écorce d’orange provient du Pays de la Loire ? C’est en réalité un triple sec d’Anjou créé par les frères Cointreau il y a de cela plus d’un siècle. Sa saveur fraîche et fruitée a depuis fait le tour du monde, de l’histoire française… et des cocktails Margarita !

Le Cointreau du Pays de la Loire

L’Armagnac

La plus vieille eau-de-vie du monde d’après certains historiens. Avec plus de 7 siècles d’existence, on veut bien le croire ! L’Armagnac est élaboré à partir de la distillation de vins blancs secs vieillis ensuite en fût de chêne. C’est de là qu’il tient sa saveur boisée et son caractère unique.

Le Kirsch

Si vous cherchez le meilleur Kirsch de France, il faudra vous rendre dans le petit village de Fougerolles en Franche Comté, à 30 km de Châteauroux. C’est le véritable temple de la cerise : des milliers de cerisiers fleurissent à travers les collines chatoyantes qui entourent la ville. Vue imprenable et frissons garantis. C’est de là que le Kirsch tient sa saveur, produit à partir de la distillation du jus de ces cerises. Pas étonnant que cette liqueur soit classée sous A.O.C., non ?

La Chartreuse

Sans doute l’une des liqueurs avec l’histoire la plus complète et la plus intéressante. Accrochez-vous. La tradition veut que la création de la Chartreuse remonte en l’an 1605, lorsque le Duc d’Entrées donne aux moines de la chartreuse de Vauvert un manuscrit renfermant la formule d’un “Élixir de Longue Vie”, produit avec la quasi-totalité des plantes médicinales de l’époque. S’il est vrai que les herbes présentent dans la Chartreuse sont particulièrement intenses, on vous conseille tout de même de ne pas en abuser car elle ne porte d’Elixir de Longue Vie que le nom.

Le Grand Marnier

Nous voici maintenant avec la liqueur française la plus prestigieuse au monde. Cela fait plus d’un siècle qu’elle s’est imposée comme l’alcool de qualité et d’élégance de prédilection. Ce breuvage d’exception est créé en 1880 à Neauphle-le-Château dans les Yvelines par Louis-Alexandre Marnier-Lapostolle et est aujourd’hui propriété de l’entreprise Marnier-Lapostolle. Le Grand Marnier est la fusion parfaite des meilleurs cognacs vieillis en fûts de chêne et de l’orange amère Citrus Bigaradia, un fruit rare et exotique au parfum délicat.

La Bénédictine

La dernière mais non la moindre des liqueurs françaises. Elle possède également une histoire digne d’un film, qui commence à la Renaissance lorsqu’un moine vénitien, Dom Bernardo Vincelli, crée à l’Abbaye de Fécamp un élixir contenant 27 plantes régionales et épices orientales. Si la Bénédictine est particulièrement prisée des Normands dans la préparation de confiseries ou de desserts, elle se déguste aussi seule ou en cocktails.

 TAGS:Ricard

Ricard

Ricard : Ses arômes puissants d’anis, de réglisse et d’herbes aromatiques impressionnent fortement le nez et la bouche.

 TAGS:Pere Magloire V.S.O.P.

Pere Magloire V.S.O.P.

Pere Magloire  V.S.O.P. : fabriqué uniquement à partir de cidre de pommes récoltées en pays d’Auge, une région de Normandie. Le caractère que cette terre donne aux pommes, combiné à la double distillation dans des alambics en cuivre, lui apporte richesse et longueur.

 TAGS:Dolin Le Coeur de Génépi

Dolin Le Coeur de Génépi

Dolin Le Coeur de Génépi : Eau de vie des distilleries Maison Dolin. Sa belle couleur jaune pâle et sa saveur qui rappelle la camomille ravissent à coup sûr tous les consommateurs.

 TAGS:Cointreau

Cointreau

Cointreau : Liqueur à base d’écorces oranges douces et amères, fantastique pour les cocktails et incroyable ingrédient dans les recettes de pâtisserie.

 TAGS:Jean Cavé Bas-Armagnac Millésimé 1972

Jean Cavé Bas-Armagnac Millésimé 1972

Jean Cavé Bas-Armagnac Millésimé 1972 : De couleur ambre foncé, aux reflets de cuivre intense, lumineux et clair. Ses arômes complexes de notes de cacao torréfié et son goût souple,  aux tanins mûrs, notes d’amandes grillées, de cacao, de bonne complexité, sauront vous séduire.

 TAGS:Eau de Vie Kirsch

Eau de Vie Kirsch

Eau de Vie Kirsch : Depuis 1737, l’Elixir Végétal est élaboré dans la pharmacie du Monastère de La Grande-Chartreuse. C’est en 1764 que nait, la Chartreuse Verte et en 1838 la Chartreuse Jaune. Puis au cours du temps, la distillerie est déménagée et parcours des kilomètres.

 TAGS:Chartreuse Verte

Chartreuse Verte

Chartreuse Verte : La Chartreuse Verte est la seule liqueur naturelle jusque dans sa couleur. Elle se présente dans une bouteille caractéristique sobre et élégante. A déguster avec des glaçons traditionnellement comme un digestif ou en cocktail.

 TAGS:Grand Marnier Cordon Rouge

Grand Marnier Cordon Rouge

Grand Marnier Cordon Rouge : Vieilli en fûts de chêne et nous offre une incroyable complexité et rondeur. Idéal pour élaborer de délicieux cocktails, des plus classiques aux plus exotiques, frais et piquants !

 TAGS:Bénédictine

Bénédictine

Bénédictine : Une véritable bouteille de Bénédictine est munie d’un bouchon portant l’inscription : « Véritable Bénédictine » tout autour, avec en dessous le sigle D.O.M: Deo Optimo Maximo, du latin pour : « À Dieu, le meilleur, le plus grand », et une large ligature de plomb autour du col des bouteilles avec l’inscription : « Véritable † Bénédictine ».

Des recettes à base de vin sans complexes !

À tous ceux qui ont du mal à résister aux bonnes choses et qui se soumettent régulièrement aux diktats de la société – c’est à dire la diète – arrêtez-tout ! En ce magnifique 6 mai, nous ne célébrons nulle autre que la Journée Internationale sans régime ! Voici donc une série de recettes riches avec du vin, sans complexes.

Des recettes à base de vin sans complexes !

Le beurre blanc

Commençons avec un condiment basique mais essentiel : le beurre blanc. Si le beurre tout court est déjà bien riche en graisse, on ne s’arrête pas là et on augmente encore le niveau avec cette recette capable d’accompagner tous vos plats. Oubliez le beurre ordinaire, celui-ci vous le fera voir sous un jour nouveau.

Ingrédients (pour 4) :

  • 2 échalotes
  • 50g de beurre
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel

Préparation :

  1. Hachez les échalotes. Dans une casserole, ajoutez les échalotes hachées et le vin blanc sec. Portez à ébullition et laissez réduire presque à sec.
  2. Hors du feu, ajoutez le beurre petit à petit en fouettant bien le tout. Réchauffez légèrement si nécessaire. Terminez le beurre blanc par une pointe de sel. Vérifiez l’assaisonnement et dégustez !

Les moules à la crème

On part ici sur un classique, un indémodable, un intemporel : les fameuses moules à la crème. Même ceux qui ne sont pas fans de ces fruits de mer risquent bien de changer d’avis !

Ingrédients (pour 4) :

  • 800 g à 1 kg de moules par personne
  • 50 cl de crème fraîche semiépaisse ou épaisse
  • 15 cl de vin blanc sec
  • 1 gros oignon
  • 100 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 3 gousses d’ail pilé
  • persil haché
  • poivre

Préparation :

  1. Faire revenir les oignons dans un grand faitout ou une cocotte-minute. Lorsqu’ils sont transparents, versez-les moules pour les faire ouvrir avec du vin blanc et du poivre.
  2. Pendant ce temps, monter un roux avec le beurre et la farine.
  3. Récupérez le jus des moules ouvertes en les conservant dans la cocotte pour les maintenir au chaud.
  4. Délayer petit à petit le roux avec le jus des moules.
  5. Ajoutez l’ail pilé et laissez épaissir.
  6. Ajoutez la crème fraîche et le persil haché et laissez bien réchauffer pour lier le tout (la sauce ne doit pas bouillir).
  7. Vérifier l’assaisonnement (attention au sel, les moules suffisent généralement à saler l’ensemble du plat).
  8. Versez la sauce sur les moules.
  9. Mélanger sur le feux environ 2 minutes et servez aussitôt dans le plat de cuisson.

Filet mignon de porc à la moutarde

Le filet mignon à la moutarde

On arrive désormais dans la pointe du raffinement, non moins riche : vous ne rêvez pas, le filet mignon à la moutarde. Un véritable délice à s’en lècher les doigts – et l’assiette. Du niveau digne de top chef que vous pouvez maintenant reproduire chez vous !

Ingrédients (pour 4) :

  • 1 filet mignon de porc de 500-600g
  • 1 oignon
  • 20 cl de crème fraîche semi-épaisse
  • 2 cl de vin blanc sec
  • 2 c à s de moutarde fine
  • 1 c à s de moutarde à l’ancienne
  • 1 c à s d’huile d’olive
  • 1 c à s de beurre doux
  • Sel
  • Poivre du moulin

Préparation :

  1. Émincez finement votre oignon. Réservez.
    Dans une sauteuse, faites chauffer le beurre et l’huile. Quand le beurre commence à chanter, faites-y revenir votre filet mignon sur toutes ses faces.
    Quand le filet mignon est bien doré, sortez-le de la sauteuse et réservez-le sur une assiette.
  2. Faites revenir vos oignons 5 min dans le reste d’huile et de beurre.
    Déglacez les oignons avec le vin blanc puis remettez le filet mignon.
    Couvrez et faites cuire à feu moyen pendant 20 min.
  3. Sortez à nouveau votre filet mignon de la sauteuse et réservez-le sur une assiette. Versez la crème fraîche dans la sauteuse. Mélangez bien pour enrober les oignons et récupérer les sucs.
    Salez, poivrez puis ajoutez les 2 moutardes et mélangez avec une cuillère en bois pour bien les dissoudre.
  4. Découpez votre filet mignon en tranches épaisses que vous remettrez dans la sauteuse. Couvrez de sauce avec une cuillère et laissez cuire encore 10 min à feu doux.

 TAGS:De Ladoucette Pouilly-Fumé 2015

De Ladoucette Pouilly-Fumé 2015

Plus qu’un Puilly-Fumé, une légende, qui séduit millésime après millésime avec constance et régularité. Un grand classique, un monument historique, un vin rond, au bouquet puissant, très agréable, minéral et fruité.

 TAGS:Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Il offre un goût fruité sans être trop sucré, avec des arômes rappelant les fruits exotiques, les agrumes et les raisins frais. La cuvée a un équilibre parfait entre l’onctuosité de la texture et la fraîcheur de la saveur.

 TAGS:Domaine Goisot Côtes d'Auxerre Gueules de Loup 2015

Domaine Goisot Côtes d’Auxerre Gueules de Loup 2015

Un blanc exceptionnel de Côtes d’Auxerre. Sa belle couleur paille d’or intense, ses arômes de cannelle et de fruits mûrs et sa bouche complexe, puissante, de grande amplitude sauront vous séduire.

Le soleil dans la vigne

Le soleil dans la vigneLe soleil, on en a tous besoin – sinon, basiquement, nous ne serions pas là. Mais il est également vital au vin, tout au long de son processus d’élaboration. À l’occasion de la journée du soleil, revenons sur les effets et les bienfaits que le soleil procure à la vigne.

Sans soleil, pas de raisin

Commençons par le commencement, par l’évidence. En l’absence de soleil, il serait tout bonnement impossible de faire grandir le fruit de la vigne, ni même celle-ci d’ailleurs. Et pas de raisin, pas de vin (vous l’avez?) Alors on dit merci au soleil d’apporter toute la lumière nécessaire à l’élaboration de ce cher breuvage.

Les arômes particuliers du vin

On le sait tous, les vins du sud ont un goût bien particulier et différent de leurs cousins du nord. Le responsable n’est nul autre que le soleil, encore une fois. Il donne généralement au vin une structure plus dense, plus concentrée, plus sucrée et une teneur en alcool plus élevée. Les arômes de fruits se font aussi plus présents. Quant à leur robe, celle des rouges est souvent très intense. Les blancs, eux, se veulent riches et très fruités, parfois floraux.

Les cépages du soleil

Certaines variétés préfèrent aussi le soleil – comme nombre d’entre nous. Il leur permet de s’épanouir et de révéler toute leur complexité aromatique. On citera par exemple le grenache, le carignan et bien entendu le muscat très apprécié dans les pays du sud. Ces raisins sont communément associés aux saveurs du soleil : la mûre, la cerise noire, la rose, les épices du sud.

L’élevage au soleil

Mais ce n’est pas fini, le soleil peut également servir au vieillissement du vin. Dans certaines régions du sud-ouest, on laisse ainsi les vins prendre le soleil dans de grosses bouteilles en verre pendant un laps de temps défini. La lumière et la chaleur augmentent l’oxydation des vins et leur confèrent ainsi une saveur particulière. Les couleurs tournent alors vers l’acajou, le rouge brique, avec quelques reflets bruns, tandis que des arômes spécifiques se font sentir : écorce d’orange, noix, cannelle, vanille, miel, fruits secs, etc.

 TAGS:Domaine Du Tariquet Premières Grives 2017

Domaine Du Tariquet Premières Grives 2017

Domaine Du Tariquet Premières Grives 2017. Un vin au caractère unique dû au cépage Gros Manseng vendangé tardivement lorsque les premières grives volent au dessus des vignes.

 TAGS:Gerard Bertrand Gris Blanc Rosé 2017

Gerard Bertrand Gris Blanc Rosé 2017

Gerard Bertrand Gris Blanc Rosé 2017.  Il tient son nom de sa couleur si pâle, qu’elle oscille entre le rose, le gris et le blanc.

 TAGS:M de Minuty Rosé 2018

M de Minuty Rosé 2018

M de Minuty Rosé 2018. Un vin rosé des caves Château Minuty de l’appellation Côtes De Provence avec les meilleures grappes de syrah et grenache.

3 recettes de pâtes originales

3 recettes de pâtes originalesSi on vous parle de lasagnes, de pizzas en tous genres (sauf les hawaïennes, bien sûr), de pâtes carbonara, bolognaise, ou encore au pesto, que répondez-vous ? Bon appétit, évidemment ! La cuisine italienne, tout le monde la connaît et tout le monde l’aime (avez-vous déjà rencontré quelqu’un n’appréciant pas les pâtes ? Non, moi non plus.) Vous savez faire un tiramisu ou une focaccia les yeux fermés ? Aujourd’hui, nous avons de quoi vous surprendre avec ces 3 recettes italiennes de pâtes originales et super faciles !

Cacio e Pepe

Ou “fromage et poivre” en français (mais ça sonne bien mieux en italien.) C’est une recette d’origine romaine simplissime mais délicieuse. Pour réaliser cette sauce, il vous faudra 3 ingrédients seulement : du pecorino, du poivre, et des pâtes bien sûr ! On vous conseille des spaghettis ou des capellinis de préférence.

La clé réside dans l’eau de cuisson des pâtes : dans une grande poêle (non chauffée), ajoutez le pecorino (6 cuillères à soupe pour 2 personnes), le poivre (environ une cuillère à café) et l’eau de cuisson des pâtes. Attention, il vaut mieux attendre que l’eau refroidisse légèrement pour que le fromage ne s’agglomère pas. Mélangez jusqu’à obtenir une sauce crémeuse à souhait (sinon, rajoutez du fromage ou de l’eau). Quand vos pâtes sont cuites (à part), versez-les dans la préparation à froid, mélangez en ajoutant encore de l’eau de cuisson. Servez, c’est prêt !

Paccheri rigati asperges et pancetta

On reste dans le thème des pâtes faciles, mais c’est tout aussi bon. Le nom de la recette vient des pâtes éponymes particulièrement larges. Lavez d’abord 100g d’asperges vertes (pour 2 personnes toujours) et coupez-les en morceaux de 3 cm environ. Laissez cuire quelques minutes dans de l’eau bouillante. Pendant ce temps, faites revenir 25g de pancetta coupée en dés avec de l’huile d’olive et une gousse d’ail. Ajoutez-y ensuite vos asperges. Faites chauffer 15 minutes en ajoutant quelques louches de bouillon de légumes au fur et à mesure. Salez et poivrez.

Enfin, faites cuire vos pâtes et versez-les dans la préparation. Mélangez en ajoutant encore un peu de bouillon, puis servez avec des petits morceaux supplémentaires de pancetta grillée. Bon appétit !

Tagliatelle paglia e fieno au citron

Ici, le côté original réside sans doute dans la nature des pâtes – un mélange de tagliatelles nature aux œufs (les jaunes) et aux épinards (les vertes). Mais la touche acidulée ne manquera sans doute pas de vous surprendre.

Émincez d’abord une échalote puis récoltez le jus et le zeste d’un citron. Faites revenir l’échalote dans une poêle avec de l’huile d’olive et un peu de beurre, puis ajoutez-y la moitié du jus de citron. Versez ensuite 25cl de crème fraîche épaisse avec du sel et du poivre et mélangez. Ajoutez alors le reste du jus de citron et continuez à mélanger. Lorsque vos pâtes sont prêtes, servez avec du parmesan et un peu de persil, et le tour est joué !

Vin 2.0 : les nouveaux métiers du vin

Dans un monde où plus personne ne peut se passer des téléphones portables et des réseaux sociaux, le monde du vin a également été mis à jour. Les figures classiques du vigneron, de l’œnologue et du sommelier ont été rejointes par de nouveaux professionnels, plus « technologiques ».

Voici une liste de nouveaux professionnels du vin, des références qui ont pour mission de faire connaître le produit au grand public.

Vin 2.0 : les nouveaux métiers du vin

Wine blogger

Pourquoi aller dans une cave à vin ou un magasin spécialisé si vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires sur un vin directement à la maison sur Internet ? Si vous tapez le mot « vin » sur Google, il est facile de trouver parmi les résultats de recherche des blogs tenus par des passionnés de vin et d’écriture.

Le blogueur de vin est un sommelier, un journaliste, le propriétaire d’un domaine viticole ou un simple passionné qui aime écrire sur son domaine de prédilection. Sur leurs sites web, vous trouverez des critiques, des conseils, des nouvelles, des curiosités et des informations sur les produits et les événements, racontés de manière plus ou moins professionnelle.

Wine influencer

Il n’y en a pas que dans la mode ! Les influenceurs – ceux qui utilisent leur image sur les médias sociaux, en particulier Instagram, pour faire la publicité des produits – s’occupent aussi du vin. Une belle photo, le « tag » de la cave et les bons hashtags : c’est tout ! Enfin, si vous avez bien sûr gagné la confiance de quelques milliers d’adeptes…

Cette fois, cherchez le mot « vin » sur Facebook, Twitter et Instagram : il n’est pas rare de rencontrer les profils sociaux des caves et des critiques de vin. Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont la nouvelle façon de se faire connaître ! C’est pourquoi le community manager est devenu une figure clé dans la stratégie marketing de toute entreprise, y compris le vin.

Wine promoter

Le promoteur du vin est un organisateur d’événements spécialisé dans le domaine du vin. C’est lui qui choisit quand, où et comment un vin doit être lancé et/ou dégusté. Il doit connaître parfaitement le producteur et le consommateur, afin de créer la situation et l’atmosphère appropriées pour que le produit soit associé à une expérience positive et agréable. Un faux pas pourrait signifier l’échec d’un produit !

Wine hunter

C’est le chasseur de têtes des bouteilles. Vous êtes collectionneur de belles bouteilles et ne savez-vous pas où récupérer ce Bordeaux au millésime très spécial ? Pas de problème, le chasseur de vin va la retrouver. Le temps presse, les négociations sont rationalisées et le client est satisfait.

Même les vignobles et les cavistes peuvent engager un chasseur de vin pour se faire connaître des bons clients, plus ciblés et exclusifs.

Wine driver

Le wine driver utilise sa voiture ou la vôtre, il vous ramènera chez vous sans risque lorsque vous avez bu.

 TAGS:Domaines Ott Clos Mireille Coeur de Grain Rose 2018

Domaines Ott Clos Mireille Coeur de Grain Rose 2018

Domaines Ott Clos Mireille Coeur de Grain Rose 2018 : un vin rosé de l’appellation Côtes De Provence avec les meilleurs raisins de cinsault, syrah et grenache de 2018.

 TAGS:Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Domaine du Tariquet Premières Grives 2018

Domaine du Tariquet Premières Grives 2018 : il offre un goût fruité sans être trop sucré, avec des arômes rappelant les fruits exotiques, les agrumes et les raisins frais.

Les métiers du vin

Les métiers du vinLe vin, ses saveurs, ses arômes, ses contrastes, sa large gamme de variétés et de nuances. On pense connaître le vin à la perfection, mais en êtes-vous vraiment certain ? Et si on vous parle des nombreux métiers du vin, combien pouvez-vous en citer ? Il est temps de faire le point sur vos connaissances avec cette liste des professions du vin, rarement de tout repos !

Le vigneron

Tout commence avec le métier le plus connu. Le vigneron, c’est le géniteur des vins, depuis la sélection des raisins jusqu’à la mise en bouteille. Il sillonne les vignes toute l’année, de la taille en hiver jusqu’aux vendanges à la fin de l’été. Il prend ensuite part à l’élaboration du vin en supervisant les différentes étapes de la vinification. En collaboration avec l’œnologue, il contrôle chaque étape et sélectionne les assemblages pour créer les meilleurs arômes. C’est un travail particulièrement physique mais très passionnant.

Le maître de chai

Si ce mot revient souvent dans le vocabulaire viticole, il est possible que vous n’en connaissiez pas la définition exacte. En tant que responsable de la cave, le maître de chai dirige le caviste et suit l’ensemble des opérations de transformation et d’élevage du vin. Il dirige le processus de vinification, vérifie l’entretien du matériel, encadre les saisonniers, etc. De plus, il veille aussi au respect des normes sanitaires, à la déclaration des récoltes, gère les stocks et décide de la mise sur le marché des vins. Le maître de chai est donc particulièrement occupé !

L’œnologue

Si vous pensez que son travail se limite à goûter et évaluer les vins, nous avons le regret de vous annoncer que vous vous trompez (désolé). Comme le vigneron, il est en fait présent dans toutes les étapes de l’élaboration du vin. Il supervise l’ensemble des processus de la vinification et du conditionnement du vin, en effectuant des contrôles à différents stades de leur maturation. Il peut même parfois conseiller des assemblages particuliers pour concevoir des vins de qualité. Un travail également très diversifié et prenant !

Le caviste

Comme son nom l’indique, il entre en action dès l’entrée du raisin en cave et s’achève à sa mise en bouteille. Il garantit donc l’avancement de la vinification : l’extraction du jus, la filtration, le contrôle de la température et de la densité, la dégustation du vin tout au long de l’évolution. Attention, le terme “caviste” définit aussi le professionnel qui commercialise le vin en boutique.

Le tonnelier

Le tonnelier

Il s’agit ici d’un métier bien plus méconnu et parfois sous-estimé. Son travail n’est pourtant pas à prendre à la légère. Comme vous pouvez le deviner, le tonnelier est un artisan passé maître dans la conception et la réalisation de fûts en bois cerclés de fer : oui, on parle bien des tonneaux. Il est important de souligner que sa technique définit la qualité du tonneau et sa capacité à faire vieillir le vin dans les meilleures conditions.

Le courtier

Le courtier en vins est l’intermédiaire entre les producteurs et les négociants pour faciliter la commercialisation. Les acheteurs peuvent être des grandes surfaces, des restaurants ou encore des particuliers. En conseillant les producteurs sur les meilleurs circuits de distribution et en assurant le suivi des transactions, il leur permet en outre de maîtriser leur commercialisation et offre aux négociants un point d’entrée unique sur une région viticole.

Le négociant

Nous voici à la fin de la chaîne. Le rôle du négociant est d’acheter le raisin ou le vin pour ensuite le revendre. Ses missions peuvent être très diverses, de la production à la commercialisation en passant par l’élevage, mais il ne cultive pas le raisin. Pour faire court, il assemble des vins issus de producteurs différents et les commercialise sous des marques communes. Ca paraît simple, dit comme ça, mais c’est pourtant loin d’être le cas !

Game of Thrones : Un jeu de verres

HBO, le réseau propriétaire de la marque Game of Thrones, profite du succès retentissant de la série télévisée pour lancer sur le marché des gadgets et des produits de toutes sortes, notamment des vins, des bières et des spiritueux. Certains sont, pour l’instant, dédiés au marché américain, mais d’autres sont déjà disponibles en Europe.

Game of Thrones : Un jeu de verres

More wine !

Au cours de la série, il y a de nombreuses scènes dans lesquelles les personnages sirotent du vin – et dans certains cas s’y noient – tout d’abord Robert Baratheon, Cersei et Tyrion. Il semblerait, en effet, que le vin soit l’un des rares personnages capables de survivre à toutes les saisons !

HBO et Vintage Wine Estates, propriétaires de plusieurs vignobles américains, ont lancé quatre types de vins différents : un Red Wine, un Cabernet Sauvignon, un Chardonnay et un Pinot Noir. Tous les quatre sont vendus dans des bouteilles élégantes avec des étiquettes richement décorées portant le logo officiel de la série.

La lourde tâche de créer un nectar digne du Trône de Fer fut confiée au célèbre œnologue Bob Cabral, qui releva avec enthousiasme le défi de créer des vins qui représenteraient le mieux les personnages de sa série favorite. Tout ce que nous avons à faire, c’est de les essayer !

Beer is coming

La société américaine Brewery Ommegang, spécialisée dans les boissons belges traditionnelles, a été chargée par HBO de créer une collection de bières dédiées à Game of Thrones.

La collection comprend cinq bouteilles différentes : Hand of the Queen, une Barleywine Ale inspirée de Tyrion Lannister ; Queen of the Seven Kingdoms, une blonde dédiée à une autre blonde, Cersei ; Mother of Dragons, un mélange de Smoked Porter et Kriek en hommage à Daenerys Targaryen ; King in the North, une Imperial Stout vieillie en barriques dédiée à Jon Snow ; For the Throne, une Strong Golden Ale fermentée au Pinot Gris et Viognier. A qui s’adresse-t-il ? Au futur occupant du Trône de Fer, bien sûr.

Things I do for whisky

Diageo et HBO ont décidé de célébrer les huit saisons de la série avec huit bouteilles de Single Malt Scotch Whisky, chacune dédiée à une seule famille :

  1. La famille Greyjoy, qui règne sur les îles de fer, a été rejointe par un Talisker Select Reserve distillé sur l’île de Skye.
  2. Les Lannisters, comme nous le savons, aiment le pouvoir. Ils ont reçu un Lagavulin de 9 ans d’âge, un whisky produit dans une distillerie qui domine nos distilleries d’Islay depuis plus de 200 ans. Approprié, vous ne trouvez pas ?
  3. La distillerie écossaise Dalwhinnie est située aux hautes latitudes, dans un environnement froid et lointain. Aurait-il pu y avoir un meilleur whisky pour les seigneurs du nord Starks que Dalwhinnie Winter’s Frost ?
  4. Pour la famille Tully, les seigneurs des Terres des fleuves, c’est un Singleton of Glendullan Select, qui prend naissance sur les rives de la rivière Fiddich.
  5. Un Cardhu Gold Reserve est destiné aux légendaires Targaryen, et plus particulièrement à Daenerys. D’autre part, la distillerie Cardhu a été fondée principalement par Helen Cumming et sa belle-fille Elizabeth dans les années 1800, à une époque où seuls les hommes pouvaient traiter le whisky. Le pouvoir des femmes !
  6. Une bouteille noire pour la Garde de Nuit ! Une Oban Bay Reserve lui est dédiée, dont la distillerie surplombe la baie qui sépare les hautes terres de l’ouest des îles écossaises. Ça ne te rappelle pas le Château Noir ?
  7. La famille royale Baratheon ne pouvait recevoir qu’un whisky tout aussi royal : un Royal Lochnagar 12 Year Old.
  8. La distillerie de Clynelish est située au milieu d’un paysage bucolique, composé de verts pâturages et d’agréables collines. Le Clynelish Reserve semble donc être le choix évident pour les Tyrells, les seigneurs de Hautjardin, où se trouvent les terres les plus fertiles du continent occidental.

Et comme sans marcheurs blancs Game of Thrones perdrait une partie assez importante de son histoire, il est logique qu’une bouteille leur soit dédiée : White Walker by Johnnie Walker. À servir congelé, bien sûr !

Comme dirait le Roi Fou, drink them all !

 TAGS:Johnnie Walker Game of Thrones White Walker

Johnnie Walker Game of Thrones White Walker

Un whisky rafraîchissant (servez-le glacé !) a été choisi pour représenter les marcheurs effrayants. Il s’agit d’un mélange de single malt Cardhu et de Clynelish, distilleries situées dans le nord de l’Ecosse.

 TAGS:Lagavulin 9 Ans Game Of Thrones House Lannister

Lagavulin 9 Ans Game Of Thrones House Lannister

Ce Lagavulin de 9 ans est dédié à la maison Lannister. C’est un Single Malt qui « rugit » comme un lion, à apprécier en douceur ou avec un filet d’eau.

 TAGS:Cardhu Gold Reserve Game of Thrones House Targaryen

Cardhu Gold Reserve Game of Thrones House Targaryen

Le Cardhu Gold Reserve est le whisky choisi pour représenter les Targaryen. C’est un whisky passionné, qui contient toute la détermination des femmes. C’est Helen Cumming qui a lancé la distillerie avec l’aide de sa belle-fille, distillant et vendant le whisky illégalement !

7 cocktails originaux à base de vin

7 recettes de cocktails à base de vin

Le Blanc Limé

Certes, c’est un classique, mais commençons en douceur. Le Blanc Limé est très apprécié dans le Sud-Ouest. Dans un grand saladier, mélangez une bouteille fraîche de Sauvignon Blanc et 50 cl limonade glacée. Servez simplement dans un verre avec une petite une rondelle de citron.

La Soupe Angevine

Laissez tomber tous vos clichés : la soupe, ce n’est pas que pour l’hiver ! Celle-ci nous vient du pays de Loire. Dans un grand saladier encore, versez une bouteille de Crémant ou de vin mousseux, une louche de jus de citron, une louche de sirop de sucre de canne et louche de liqueur d’orange (du Grand Marnier ou du Cointreau). Servez bien frais dans une flûte et dégustez.

Le Coucher de Soleil

Pour les amateurs de belles couleurs, ce cocktail vous promet une véritable oeuvre d’art. Dans une bouteille, mélangez d’abord 5 cl de sirop de sucre de canne, puis 5 cl de cognac, 15 cl de Pulco orange et une bouteille de rosé sec. Attention, suivez bien l’ordre pour vous assurez d’un résultat digne d’un vrai coucher de soleil ! Et comme toujours, servez très frais.

Le B.I.F.

Si vous aimez les couleurs originales, il y a aussi ce cocktail célèbre dans les années 60 à Manhattan. Le British Fair Industries, dans sa version longue, a récemment profité d’un regain de popularité grâce notamment aux séries les Sopranos ou encore Breaking Bad. Pour le réaliser, il faudra versez lentement 1 cl de crème de cassis, 2 cl de curaçao bleu et 7 cl de vin blanc dans une flûte.

British Fair Industries

Le Spritz revisité

Le Spritz, c’est un classique des cocktails à base de vin, mais que penserez-vous de notre version revisitée ? Réalisez d’abord la recette traditionnelle, soit 3 doses de Prosecco, 2 doses d’Apérol ou Campari et une dose d’eau gazeuse – le tout très frais, de préférence avec de la glace. Et puis, ajoutez 2 cl de vodka, 2 fraises coupées en morceaux et 2 à 3 gouttes de vinaigre de balsamique.

Le Jacqueline

Originaire des fêtes de Bayonne mais aussi très populaire en Allemagne, ce cocktail est tout sauf vieux-jeu, ne vous y méprenez pas. La preuve : dans l’ordre, versez 1 cl de grenadine, 7 cl de vin blanc puis 2 cl de limonade fraîche. Mélangez et dégustez.

La Marquisette

Pour finir en apothéose, on vous propose ce cocktail digne des plus grands seigneurs. À raison, puisqu’il n’est né nulle part ailleurs que dans les jardins de la très sulfureuse Marie-Antoinette ! Faites mariner 24 heures à l’avance une bouteille de vin blanc, du jus de citron et du sucre (à doser selon votre préférence). Juste avant la dégustation, ajoutez un citron vert coupé en petits morceaux et une bouteille de champagne. Servez très frais et savourez avec modération, ce cocktail est un vrai traître !

Des raisins pour fabriquer de l’essence

Il semble que le vin serve bien plus qu’à la simple dégustation. Il sert désormais également de carburant. Voyons comment les raisins deviennent de l’essence !

Savais-tu que il est possible de fabriquer de l’essence è partir des raisins?

Comment les raisins se transforment en essence ?

Une étude de l’Université d’Adélaïde en Australie conclut que l’on peut produire jusqu’à 400 litres de bioéthanol par la fermentation d’une tonne de résidus de raisins. Cela signifie que la plupart des glucides présents dans ces résidus pourraient être convertis en éthanol selon un processus de fermentation, avec une production pouvant atteindre jusqu’à 270 litres par tonne de résidus de raisins.

Mais cette étude n’est pas la seule à démontrer ce potentiel. Une entreprise de Gironde a fabriqué un carburant à base de résidus de raisins. C’est pourquoi, après cette étude et son application dans l’entreprise, certains prédisent que le bioéthanol pourrait devenir une alternative évidente à l’essence et au diesel.

Des raisins comme carburant

Concrètement, Citram Aquitaine est équipé du bus Interlink LD Euro 6 de Scania. L’entreprise s’engage ainsi pour un véhicule adapté aux voyages longue distance fonctionnant au bioéthanol produit par Raisinor France Alcools. Leur bus ne roule pas au diesel, comme bien d’autres sur le marché, mais bien avec un carburant fabriqué à partir de marc de raisin, la partie solide de la baie après extraction du jus.

 

Savais-tu que il est possible de fabriquer de l'essence du raisin

Les avantages de ce type de bioéthanol

L’alcool contenu dans ce résidu sera extrait et distillé pour obtenir de l’ED95, autrement dit, du bioéthanol. De plus, l’ED95 rejette 95% de CO2 en moins qu’un carburant conventionnel. Nous obtenons également de cette façon un type de carburant durable et moins nocif pour l’environnement, ce qui a longtemps été recherché comme alternative aux autres énergies. En outre, il s’agit d’un biocarburant de km0 puisque les résidus sont collectés dans le vignoble de la Gironde, dans la même région.

L’intelligence verte

Comme l’explique la société, son potentiel de production permettrait d’alimenter localement 1000 véhicules. Elle note également qu’en utilisant les déchets de l’industrie vinicole locale pour fabriquer ce carburant, ils rejoignent le mouvement de l’intelligence verte.

Un véhicule roulant à l’ED95 consomme davantage car la production d’éthanol est deux fois moins élevée que celle du diesel et son prix d’achat est supérieur à celui d’un tel véhicule. La comparaison entre le bioéthanol et le diesel est importante car il représente 50% d’oxydes d’azote en moins ainsi qu’une réduction de 70% des émissions de particules.